Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Protéger les services publics, une nécessité pour les plus faibles !

27 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Quelques aventures récentes, personnelles ou observées autour de moi, me font réfléchir sur le modèle de société que ce gouvernement nous propose :

 

- Ces derniers mois, ayant des problèmes de téléphone et de connexion internet, Laurence et moi avons voulu changer d'opérateur. Retour vers France Télécom pour notre ligne téléphonique de Trieux. Deux mois de galère, des appels ubuesque vers ces centres d'appels anonymes situés sur d'autres continents, à nos frais et deux mois sans internet ni téléphone fixe.

 

- Ce matin, un appel à La Poste pour une opération financière. La conseillère est en congés (heureusement pour elle), et pendant son absence, impossible de faire quoi que ce soit ! On croit rêver, 3 semaines pendant lesquelles notre banque est aux abonnés absents !

 

- En Mairie, on me tient au courant des difficultés de nos concitoyens qui doivent fournir des documents pour prétendre à un logement social : des délais incroyables pour obtenir une feuille d'imposition, indispensable pour compléter le dossier !

 

- Pour obtenir un passeport, compter un mois et faire le parcours du combattant : rendez-vous dans une Mairie éloignée (compter un certain temps pour le rendez-vous), espérez ne pas avoir un parent né à l'étranger avant d'être français, ayez un photo "aux normes".... et poireautez !

 

- A l'école de la République, on attend la rentrée pour compter les élèves. On saura (peut être) en septembre si on ouvre ou pas une classe de plus. En attendant, comment répartir les classes, préparer les salles, commander le matériel ?

 

Le Gouvernement continue à supprimer des postes de travail chez les fonctionnaires. Les grandes entreprises privées font de même. Le chômage grimpe ! Les services se dégradent !

 

Les riches et les puissants n'en souffrent pas. Pour eux, les portes s'ouvrent, les passe-droits fonctionnent, la vie continue...

 

Pour les plus petits, c'est galère pour tout !

 

Allez comprendre où est l'égalité !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Oppus Maurice 01/08/2010 18:48



Bonjour,


Il est très difficile d'être concis au regard de la politique menée actuellement. Effectivement, nos services publics deviennent "peau de chagrin". Pour la Poste, c'est un fait, le pire est à
venir... Je pense particulièrement à la désorganisation de ce service. Il y a un sujet qui me tient particulièrement à coeur : c'est celui de cette "loi NOME" (nouvelle organisation du marché de
l'électricité). Encore une directive européenne...  Cette loi aura pour effet d'obliger E.D.F. à revendre jusqu'à 25 % de son électricité. Encore des lobbyistes qui vont se sucrer au
passage. On marche sur la tête, E.D.F. va vendre à bas prix à des gens qui vont faire la revente. Où est la concurrence ? Avec cette loi NOME, c'est le démantèlement d'E.D.F. et à l'horizon, sa
privatisation.


Pourquoi vouloir tout désorganiser ? L'électricité va augmenter inévitablement avec ce tour de passe passe. Il vont prendre l'argent là où il est, chez les pauvres, peu importe même s'ils n'en
possèdent pas beaucoup, mais ils sont de plus en plus nombreux chaque jour. Sans compter que l'on veut nous imposer un nouveau compteur (soit disant "intelligent") d'une valeur de 230 €. Un coût
qui sera à nouveau supporté par l'abonné.


Je pourrais discourir à l'infini sur la politique actuelle et malheureusement uniquement de manière négative.


Pour revenir à celui qui est en poste pour diriger notre pays, il est en train de mettre à mal nos institutions depuis trois ans.


La réforme de la Constitution, encore une façon de mettre au pas le Parlement et  amoindrir un maximum les contre pouvoirs (suppression du Juge d'Instruction...) . La séparation des pouvoirs
est un vague souvenir.


La crise a bon dos, c'est celui qui gouverne qui contribue à aggraver la situation.


Des blas blas stériles ... et pour les 30 % qui lui sont proches, ils ont droit à tous les égards.


Tous les acquis sociaux et services sociaux sont menacés par cette politique "ultra-libérale-sécuritaire". J'assume cette qualification, il suffit de regarder les résultats.


Notre député, dont vous, M. ECKERT, avez posé une question le 02 décembre 2009, laquelle fera date. Cette question, qui n'était pas si "stupide" a ébranlé les consciences de ceux qui se croient
au-dessus des lois et à ce jour, le soufflé n'est toujours pas retombé.


Après ces quelques commentaires, je voudrais terminer par une phrase qui me tient particulièrement à coeur : "le monde contient bien assez pour les besoins de chacun mais pas assez pour la
cupidité de certains".


Encore une fois, je tenais à vous remercier.  De par vos fonctions, vous veillez à l'Etat de Droit et vous vous investissez pleinement pour l'intérêt général.


En espérant que le P.S. revienne AU PLUS VITE, car le Président actuel n'aura fait que dévaluer les valeurs de la République.


 


 



Christian Eckert 01/08/2010 19:03



Je partage entièrement votre analyse sur la loi NOME;


Encore un scandale !


Amicalement



martine ETIENNE 28/07/2010 11:43



Oui tout à fait d'accord, tout cela est aussi lié à la Politique Européenne et plus largement à la Politique libérale! vous savez celle qui parle de "concurrence libre et non faussée" celle des
directives, de l'OMC et du FMI...Il n'y a pas de hasard, cette casse des services publique s'appelle l'AGCS (Accord Général pour le Commerce des Services) elle sévit depuis de nombreuses années
et les politiques qui se sont succédées n'ont jamais remis celà en cause!! Il faut en finir avec cette Politique Libérale et repenser un monde où tout ce qui concerne les services fondamentaux
pour le bien être de l'humain ne sont pas une marchandise! ressources naturelles, santé, communication, accès à l'eau, transports collectifs etc tout celà doit revenir dans le domaine public....



Christian Eckert 28/07/2010 11:59



Bien sûr, et tu sais bien mes positions sur le sujet !


Amicalement,