Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Evacuation à La Courneuve, l'indécence à l'état pur !

31 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Je ne suis pas partisan de Ségolène Royal, mais quand elle déclare que l'Etat pourrit par le sommet, elle a mille fois raison. Elle a le courage de le dire !


La vidéo de cette évacuation de La Courneuve peut-elle laisser insensible ?


C'est à vomir !


Mon père était policier. Il aurait sans doute pu faire cela si l'ordre lui en avait été donné...


J'ai visionné il y quelque temps une vidéo extrèmement dure d'une lapidation.


J'en ai été bouleversé, et révolté contre ces pratiques soit disant inspirées par la religion. La personne qui la diffusait entre autres aux députés, disait que ne pas diffuser de telles images - allant jusqu'à l'assassinat horrible d'une fille par son père sous l'oeil d'une caméra -  serait se montrer complice.


Les images de l'expulsion de La Courneuve relèvent du même ordre, même si la mort n'est (pas encore) présente.


J'ai honte de mon Pays.

 

Sans voyeurisme, pour vous donner des forces militantes, cliquez sur le lien ci dessous :

 

C'EST EN FRANCE, CE SONT LES CONSIGNES DU GOUVERNEMENT

 

 

 

Jusqu'où iront-ils ?

 



Lire la suite

Les gendarmes font toujours très bien leur travail !

28 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Soyez rassurés braves gens, les gendarmes du Pays-Haut sont sérieux.

 

Certes, ils ont bien des soucis pour arrêter les voleurs de motos ou les motards qui pétéradent sur une roue en sens interdit sur des véhicules non autorisés à la circulation sur les voies publiques en faisant des doigts d'honneur à tout le monde.

 

Ces contrevenants là, ils circulent à toute heure, depuis des semaines, souvent dans les mêmes endroits... Mais ils ont des casques et ne sont pas identifiables. Les véhicules ne sont pas immatriculés. Quant à les prendre sur le fait, il faudrait être plus nombreux, et chez les fonctionnaires, on ne remplace plus les départs. A Trieux, il manque un quart des effectifs...

 

Pour autant, je suis content de vous raconter comment, le 14 juillet, les forces de l'ordre ont mis à leur crédit une nouvelle belle opération.

 

Pardon d'être long, mais pour ceux qui ne sont pas familers des lieux, il faut être précis.

 

Près de la Mairie de Trieux, l'excellente municipalité (!) a réalisé l'an dernier un parking de 70 places environ. Les jours de classe, les soirs de fête, ce parking est bien garni. Le dimanche et les jours fériés, pendant les vacances scolaires, il est très peu fréquenté. Quelques clients du bar ou du boulanger voisins, pour quelques minutes, s'y stationnent parfois.

 

Le 14 juillet en fin de matinée, un citoyen vient en voiture acheter des revues au bar "Le Triotin" et se gare sur le parking désert. Pour repartir, il y a lieu de respecter sur ce parking un sens de circulation. Le dangeureux automobiliste, ignorant ou négligeant, prend au plus court. Il croise une voiture banalisée qui le regarde d'abord sans réaction accomplir son délit. L'automobiliste repart et se fait rattrapper toutes sirènes hurlantes par la voiture banalisée qui était bien sûr un cheval de troie rempli de militaires zélés. Le contrevenant est fort justement verbalisé pour ne pas avoir respecté le sens de circulation sur un parking désert.

 

Après le dangeureux garagiste qui essayait une voiture sans ceinture de sécurité, voilà bien un deuxième succès éclatant remporté par les forces de l'ordre sur les dangeureux hors-la-loi.

 

Il y a une dizaine de jours, j'écrivais au Commandant de Compagnie pour m'étonner de la "petite" délinquance qui se développe dans la commune (bruit, larcins, dégradations, circulation intempestive de véhicules à moteur bruyant non autorisés...)

 

Dans sa réponse, il me promettait de renforcer les patrouilles, et m'assurait qu'ils en profiteraient pour surveiller la vitesse et l'alcoolémie.

 

Ils sont décidément très efficaces et font preuve d'une réelle capacité de discernement de la gravité des infractions.

 

Précision : A ma connaissance, cette voiture banalisée n'était pas celle de la brigade locale.

 


Lire la suite

Retraites : un exemple des contradictions d'un texte mal ficelé !

27 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Le texte sur les retraites est largement improvisé, et l'exemple des mères de trois enfants, travaillant dans la fonction publique d'Etat, hospitalière ou territorale est probant :

 

Jusque là, pour ces mères de familles, un départ en retraite était possible après quinze ans d'exercice, le montant de leur retraite étant calculé sur leurs années de cotisation majorées des années accordées au titre des enfants.

 

Elles pouvaient aussi attendre et accumuler des droits pour choisir le moment de leur départ et atteindre une retraite plus importante.

 

Le projet du gouvernement proposait de supprimer cette possibilité pour les demandes postérieures au 13 juillet 2010 (soit antérieurement au vote probable de la loi dont l'examen commence en septembre !!!)

 

Dans un éclair de lucidité, le Gouvernement a reculé cette date au 1 janvier 2011. Pourtant, bien des problèmes risquent de surgir : Le nombre de mères de familles qui s'empresseront de faire valoir ce droit avant sa suppression n'a pas été estimé.

 

Dans l'enseignement élémentaire, on estime à 12 000 le nombre de bénéficiaires potentielles. Si seulement la moitié fait valoir ses droits, 6 000 enseignantes disparaitront. Comme parallèlement, dans sa chasse aux fonctionnaires, le nombre de recrutements est passé de 6500 cette année à 3000 l'an prochain, la rentrée 2011 s'annonce rigoureusement impossible !

 

Dans la fonction publique hospitalière, notamment chez les infirmières déjà fort recherchées, le déséquilibre est également flagrant...

 

De plus, ces départs massifs annoncés donneront moins de cotisants et plus de retraites à verser.

 

A moins que ces jeunes retraitées ne décident de cumuler emploi privé et retraite publique comme le gouvernement le préconise !

 

Plus de retraites à verser dès l'an prochain, moins de cotisations à encaisser, manque de personnels dans les services de santé, d'éducation et dans tous les services publics, voilà le projet du gouvernement qui le prétend juste, équitable et nécessaire !

 

 

 

Lire la suite

Protéger les services publics, une nécessité pour les plus faibles !

27 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Quelques aventures récentes, personnelles ou observées autour de moi, me font réfléchir sur le modèle de société que ce gouvernement nous propose :

 

- Ces derniers mois, ayant des problèmes de téléphone et de connexion internet, Laurence et moi avons voulu changer d'opérateur. Retour vers France Télécom pour notre ligne téléphonique de Trieux. Deux mois de galère, des appels ubuesque vers ces centres d'appels anonymes situés sur d'autres continents, à nos frais et deux mois sans internet ni téléphone fixe.

 

- Ce matin, un appel à La Poste pour une opération financière. La conseillère est en congés (heureusement pour elle), et pendant son absence, impossible de faire quoi que ce soit ! On croit rêver, 3 semaines pendant lesquelles notre banque est aux abonnés absents !

 

- En Mairie, on me tient au courant des difficultés de nos concitoyens qui doivent fournir des documents pour prétendre à un logement social : des délais incroyables pour obtenir une feuille d'imposition, indispensable pour compléter le dossier !

 

- Pour obtenir un passeport, compter un mois et faire le parcours du combattant : rendez-vous dans une Mairie éloignée (compter un certain temps pour le rendez-vous), espérez ne pas avoir un parent né à l'étranger avant d'être français, ayez un photo "aux normes".... et poireautez !

 

- A l'école de la République, on attend la rentrée pour compter les élèves. On saura (peut être) en septembre si on ouvre ou pas une classe de plus. En attendant, comment répartir les classes, préparer les salles, commander le matériel ?

 

Le Gouvernement continue à supprimer des postes de travail chez les fonctionnaires. Les grandes entreprises privées font de même. Le chômage grimpe ! Les services se dégradent !

 

Les riches et les puissants n'en souffrent pas. Pour eux, les portes s'ouvrent, les passe-droits fonctionnent, la vie continue...

 

Pour les plus petits, c'est galère pour tout !

 

Allez comprendre où est l'égalité !

Lire la suite

Jusqu'où iront-ils ? Le cinqième risque transformé en vache à lait !

25 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Drôle de début d'été : la session parlementaire est close alors même que les commissions valident un texte sur la réforme des retraites dont les rares points négociables (par exemple la pénibilité) seront examinés en septembre...

 

Durant cette drôle de période, un rapport parlementaire (de plus) vient d'être "commis"... Par une députée Meurthe-et-Mosellanne, Valérie Rosso-Debord.

 

Ce rapport télécommandé et vraisemblablement rédigé par le Gouvernement porte sur ce que l'on appelait jusque là le cinquième risque.

 

En effet, jusque là les régimes sociaux sont divisés en quatre branches :

 

- la branche Maladie (sécurité sociale)

- la branche Familles (allocations familiales)

- la branche Viellesse (retraites)

- la branche ATMP (accidents du travail et maladies professionnelles)

 

Il est à l'étude depuis quelques années de créer un cinquième risque, relatif à la dépendance pour les personnes (très) âgées ( de plus en plus nombreuses) ayant besoin d'une prise en charge liée à leur (grand) âge.

 

Chaque branche des régimes sociaux est alimentée par des cotisations, prend en compte des prestations spécifiques, et les déficits de chacunes des branches sont variables. (En 2002, tout cela était à l'équilibre !) 

 

Cette cinquième branche dite "dépendance" doit faire l'objet de financements spécifiques et jusque là, on imaginait un financement solidaire, par des cotisations salariales et patronnales, permettant de payer les séjours dans des structures d'accueil pour personnes âgées dépendantes.

 

On s'interrogeait sur les assiettes de cotisation, sur la compatibilité de ces nouvelles prestations avec l'APA, sur la possibilité de recouvrer une part des prestations sur l'héritage... On attendait des propositions sur ces thèmes. 

 

Le rapport de notre collègue propose une solution radicale et scandaleuse : une cotisation OBLIGATOIRE des plus de cinquante ans à DES REGIMES PRIVES !!!

 

Jusqu'où iront-ils dans leur rôle de serviteurs des intérêts financiers privés ?

 

Les AGF, AXA et autres membres du club du Fouquet's doivent rigoler !

 

Que Valérie Rosso-Debord propose d'organiser l'alimentation des fonds d'assurance privés, est un pur scandale !

 

Mais c'est dans la pleine logique de ce gouvernement inféodé aux grandes puissances financières. Les assureurs en rêvaient, Valérie le suggère, et Sarkozy et Woerth le feront... si on leur en laisse le temps !

 

 

 

 




 

Lire la suite

De plus en plus de questions sans réponses

23 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Je ne parviens pas à en démordre ! La défense d'Eric Woerth ne tient pas !

 

Lors de ses premières réponses, il prétendait que le fameux De Maistre était un vague connaissance. Ensuite, il a dû reconnaître qu'il lui avait remis la légion d'honneur. Maintenant, on apprend qu'il avait souvent rendez-vous avec lui, soit pour prendre un café, soit pour des dîners mondains avec les épouses...

 

Comme par hasard, Monsieur De Maistre était sur la liste HSBC des évadés fiscaux, ce qui aurait dû alerter le Ministre en charge de la fraude fiscale, dont l'épouse travaillait pour ce gestionnaire de fortune...

 

Autre coïncidence, ce Monsieur De Maistre embauche l'épouse du Ministre alors que celle-ci avait un travail dans une banque, et l'aurait rencontré seulement en essayant de lui vendre ses produits, alors que son mari prenait le café avec lui et que tous dinaient ensemble de temps en temps...

 

Les socialistes et les journalistes facistes doivent être bien pervers en remarquant que les rencontres de ces vagues connaissances avaient lieu les lendemains de gros retraits bancaires qui gonflaient des enveloppes vides après le départ des politiques...

 

Tracfin, l'organisme chargé d'analyser les déclarations de soupçon établies par les banques, n'a toujours pas dit si oui ou non les retraits des Bettancourt, pourtant substantiels ont fait l'objet de déclaration...

 

Le Procureur ami de Sarkozy devrait vite blanchir tout ce monde, comme un rapport de l'IGF dépendant de Barouin a blanchi Woerth quelques heures...

 

Je fais sans doute une fixette, mais ce ministre-trésorier de son parti et de la campagne de Sarkozy, ne m'inspire plus du tout confiance !!!

Lire la suite

Un Parlement croupion !

21 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Deux jours un peu surréalistes passés à Paris en commission sur le texte des retraites..

 

Un Ministre la tête ailleurs, qui fait le gros dos en essayant de se montrer zen !

 

Des Parlementaires de la majorité qui ne savent que suivre les ordres du Président !

 

Des réunions de commission à huit-clos avec des amendements toujours repoussés !

 

Le tout au coeur de l'été dans une indifférence médiatique calculée.

 

Franchement, ça sert à quoi ?

 

Toutes nos propositions pour financer les retraites (taxation des revenus du capital, suppression du boucler fiscal, majoration de l'imposition des banques ...) sont balayées en commission à huit clos par le ministre. Le même ministre se promène sur les médias en disant que les socialistes ne font aucune proposition !

 

On comprend mieux pourquoi le huis-clos a été décidé par la Droite !

 

 

Lire la suite

En commission des affaires sociales...

20 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Eric Woerth inflexible sur la réforme des retraites : en commission des finances un ou deux amendements (mineurs) adoptés. À quoi sert le Parlement ? Il ne lâchent rien ! Ce gouvernement est terrible. Sur la pénibilité, les mineurs de fer et les sidérurgistes doivent se retourner dans leurs tombes.

 

Avec le système Woerth, ils seraient tous morts au boulot !

Lire la suite

Eric Woerth rejoint la Commission des Finances

20 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Il vient d'arriver, à la demande des commissaires, y compris de certains commissaires de droite. Amaigri, visiblement affecté, le tein cireux. Il ne semble pas en forme pour affronter une commission où certains députés villepinistes ou Nouveau Centre semblent peu enclins à le soutenir. Iront-ils au bout ?

 

J'en doute.

Lire la suite

En Direct de la Commission des Finances

20 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Ce matin, la commission des finances examine pour avis le projet de loi sur les retraites. Eric Woerth n'est pas là. Aucun document chiffré n'est fourni. Le rapporteur général ne veut pas examiner les amendements "fiscaux" des députés, sans loi de finance rectificative.

Quel bazard !

Lire la suite
1 2 3 > >>