Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Joyeuses Fêtes ?

21 Décembre 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Ce n'est pas un scoop... Noël approche à grand pas. Ces pas sont même visibles dans la neige, qui cette année rappelle chacune et chacun a plus d'humilité...

 

Malgré le progrès, les sociétés -même celles dites "avancées"- ne sauront en rien dérouler des modes de vie ignorant une nature qui après tout est  à notre image : capricieuse, évolutive et fragile.

 

Nous n'avons pas, à l'inverse de pays exposés, l'habitude de connaître des évènements climatiques qui bouleversent notre vie. Typhons, coulées de boue, inondations, tremblements de terre, sécheresse, épidémie... ne sont pour nous que des images vues au trvers d'un écran, qui nous inspirent compassion souvent, solidarité parfois, mais dont la force dévastatrice nous est très éloignée...

 

Alors, il neige, il gèle, et nos villes et nos villages sont paralysés : La Reine automobile est bloquée, le Dieu consummérisme est enrhumé, le sacro-saint déplacement facile éternue, la disponibilité immédiate est mise à mal...

 

La belle affaire. Nous sommes vexés de ne pas dominer cette nature que nous pensions avoir domestiquée au point de la traire comme une vache qui ne serait qu'une réserve inépuisable de lait gras et abondant.

 

Sans être écolo forcené, tout en croyant très fort au progrès et à la science, nous avons pu observer ces derniers jours des moments intéressants : Voir nos habitants sortir déneiger leurs trottoirs, parfois même l'allée de jardin de la voisine âgée ; voir la solidarité s'organiser pour chercher le pain et le journal ; voir les gens réunis pour pousser hors de l'ornière la voiture du facteur...

 

Nous avons aussi pu mesurer l'exigence générale : les habitants voudraient voir TOUTES les rues déneigées de nuit (surtout la leur), sans encombrer de neige l'entrée de LEUR garage, en slalommant entre les véhicules garés dans tous les sens, en veillant bien sûr à ce que le camion ramassant les ordures ménagères passe à l'heure dite, par -10°, sur la glace insensible au sel que nous aurions d'ailleurs dû stocker par dizaines de tonne en prévision d'un événement climatique que les moins de vingt ans n'ont jamais connu...

 

Relativisons les choses : les hopitaux n'ont pas fermé, les services de secours aux personnes ont pu se déplacer, les coupures de courant ont été limitées et même la télévision a continué à émettre...

 

Profitons des fêtes de Noël, en gardant mesure et responsabilité.

 

Bonnes fêtes à tous.

 

 

Lire la suite

La droite menteuse se révèle...

1 Décembre 2010 , Rédigé par Christian Eckert

 

Le président de la République n'en est pas à un mensonge près.


Il a annoncé en grande pompe la disparition de la taxe professionnelle. Sitôt dit, son gouvernement s'est exécuté, utilisant une méthode incroyable : En commission des finances, nous avons découvert  sur table un amendement de près de 100 pages, bricolé en deux jours par le rapporteur général du budget, voté aussi vite par les députés de la Majorité aux ordres.

 

À l'époque, personne n'a véritablement compris : certains impôts locaux, ont été reventilés, des taxes nouvelles ont été créées, 5 Milliards ont accru le déficit pour que les collectivités locales ne perdent rien... Personne n'a fait de simulations !

 

En fait, la taxe professionnelle ne disparaissait pas,elle n'était que modifiée, sans que l'on sache qui y gagnerait et qui y perdrait.

 

Le Conseil Constitutionnel a ensuite supprimé deux des recettes attendues : la taxe carbone et les contributions des professions libérales dont les structures avaient moins de 5 salariés. (2,5 Milliards de déficit supplémentaire...)

 

Aujourd'hui, les faits sont là : À l'arrivée des feuilles d'impôts, les surprises sont de taille. Les petites entreprises, les commerçants, les artisans, les auto-entrepreneurs, reçoivent des titres de recettes et tombent de leur chaise. Ils payent toujours et parfois beaucoup plus ! 

 

Il semble bien -mais même à la commission des finances, on n'en sait guère plus- que les gagnants soient les professions libérales et les grosses entreprises (!).

 

Ce matin, le rapporteur général du budget, en réponse à mon interpellation, avouait que la taxe professionnelle n'avait été que « modifiée », et reconnaissait des erreurs de communication.

 

Chacun jugera, à l'examen de sa propre situation, si les annonces de suppression de la taxe professionnelle ont été suivies d'effets.

 

Pour ma part, j'ai déjà reçu de nombreux courriers de contribuables estimant avoir été trompés. Mes collègues députés font le même constat. Espérons que les députés de droite, qui ont tout voté les yeux fermés, trouveront les « éléments de langage » convaincants !

Lire la suite