Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

mercredi chargé...

19 Novembre 2008

Journée chargée pour moi ici à l'assemblée : Dès 9 heures, réunion des commissaires socialistes de la commission des affaires sociales, pour coordonner le travail. A 10 heures, réunion de ladite commission, où on nous confirme que le texte sur le travail dominical est programmé pour mi-décembre. A 11 heures, réunion du groupe des députés socialistes où Jean Marc Ayrault me propose de poser une question au gouvernement sur ce thème. Je remonte l'écrire en vitesse dans mon bureau.

Déjeuner avec mon oncle, ma tante et sa soeur au restaurant. Leur visite était prévue de longue date. Ils pourront me voir intervenir ! Peu avant 15 heures, dernière mise au point de mon texte, mis en forme par Jean Mathieu. 15 h. 20, j'interviens en direct,  et subit une réponse évasive d'un Xavier Bertrand moins inspiré que d'autres fois.

Mais la journée n'est pas finie, car j'interviens 10 minutes en séance sur le texte "revenus du travail" qui m'avait mobilisé fin septembre et qui revient en dernier lieu après la commission mixte paritaire.  Intervention écrite en vitesse entre les réunions précédentes, je mouche encore un peu Xavier Bertrand, dans un hémicycle cette fois vide et beaucoup plus calme.

Envie de dormir ? Que non ! Le texte sur le redécoupage électoral est en discussion, je dois "faire" 5 minutes dans la discussion générale ! Programmé en fin de séance, je ne suis pas sûr de passer cette nuit ! A cet instant, j'envisage de renoncer, car demain je pars à 7h. Trois interventions le même jour à la tribune, c'est peu courant ! Pas peu fier le Kiki !

Le travail est fait ! Je pense même bien fait ! Après, on dira, comme à Reims, que nous sommes inaudibles. Moi je fais mon travail, et même si j'ai dit mes préférences, je ne fais pas du leadership au PS, l'alpha et l'oméga de mon travail au parlement. D'autres collègues sont sur leurs terres à battre la campagne interne, ou paradent aux côtés des stars sur les plateaux télé...

Le discours de Ségolène à Reims m'a interpelé, dérangé. La vie politique n'est pas faite que d'intentions, fussent elles portées par des socialistes ! J'attends de mon parti qu'il porte un projet plus que des slogans. Un candidat ou une candidate doit définir les mesures concrètes qu'il va porter, avec tous les socialistes. Le reste ne relève que de la forme et de questions qui amusent le star-système.
On verra demain soir, peut-être vendredi soir. De toute façon, on mettra du temps à s'en remettre !

Pendant ce temps, la droite vote ses textes avec sa majorité servile !
Vivement la semaine prochaine !

Lire la suite

Un congrès chaud ?

12 Novembre 2008

Un vote partagé, un parti éclaté, des ambitions fortes, tous les ingrédients d'un congrès difficile sont réunies.

Pourtant, les responsabilités du Parti Socialiste sont grandes, car face à la politique habile, partisane et bien vendue du Gouvernement de Nicolas Sarkozy, la France cherche une alternative que nous ne sommes pas capables de fournir.

Les résultats du vote des adhérents ne dégagent pas de majorité claire. Le rassemblement des motions arrivées derrière celle de Ségolène Royal apparaitrait comme un front contre elle. A l'inverse, compte tenu de sa façon d'ignorer le Parti, le ralliement autour de celle qui fut notre candidate en 2007, relèverait de compromis assez impensables. Encore eut-il fallu en avoir conscience plus tôt et ne pas multiplier le nombre de motions qui a généré cette situation.

Nous sommes collectivement coupables, chacun a cru en sa victoire seul. Moins de 5 000 voix donnent aujourd'hui un sentiment de victoire à Ségolène Royal qui oublie qu'elle avait rallié deux fois plus de suffrages lors de sa désignation comme candidate du Parti.

Ayant choisi Martine Aubry, j'avoue être partagé et attendrai le Congrès de Reims pour me déterminer. L'idéal serait de trouver un candidat de renouvellement, résolument à gauche, capable d'incarner un parti aujourd'hui inaudible malgré ses valeurs humanistes et le travail de ses nombreux adhérents et élus.

La vie politique demande aujourd'hui qu'un projet soit porté par des individus, et la forme est de nos jours plus importante que le fond. Si Ségolène Royal doit être cette incarnation du projet socialiste, et surtout si elle respecte le rôle de notre parti et le choix de ses orientations, alors je serai de la partie, en mettant mon travail de parlementaire au service de mon parti. J'attends de notre premier secrétaire qu'il en fasse de même...

Si le congrès est chaud, cela ne sera pas une catastrophe, encore faudra-t-il qu'il débouche sur une ligne claire et portée par tous !

Lire la suite

ACTUALITES....

5 Novembre 2008

Grosse semaine pour votre député, semaine marquée par deux élections importantes, l'une aux Etats-Unis, l'autre au PS ! La première est finie et la victoire d'Obama donne de l'espoir, et met fin à la triste période Busch. La seconde est plus confuse, et on ne sent pas les choses se décanter. Espérons que le congrès de Reims dégagera une ligne plus claire de notre parti, mais surtout que cette ligne reste appuyée sur sa gauche !

Hier, la majorité de droite a adopté à l'Assemblée Nationale le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS). Ce budget est injuste et irréaliste. Il culpabilise les malades et les retraités, il se fonde sur une croissance à laquelle personne ne croit, il conduira à un déficit prétexte au transfert au secteur privé de nos régimes sociaux qui serait la source des pires inégalités.

Depuis, l'exament du budget 2009 a commencé, avec un tableau aussi sombre : suppression des moyens de l'Etat, aussi bien en moyens humains que financiers, étranglement des collectivités locales, politiques fiscales toujours aussi inégalitaires....

Parallèlement, la crise financière devenue économique, donne à la droite des prétextes pour faire passer ses mauvais coups : fin des 35 heures, rachat des RTT, blocage des salaires, travail dominical, retraie à 70 ans...

Les députés de gauche font ce qu'ils peuvent, mais les votes se succèdent avec toujours les mêmes résultats.

J'ai fait hier soir un aller-retour à Audun le Tiche, pour accompagner le Préfet de Région au festival : pâte au four, cappelettis et un film très... Italien.

Retour à Paris, réunion de groupe, séance publique... Demain, plein de réunions en Lorraine, vivement le pont du 11 novembre !!! je pourrai soigner un lumbago bien douloureux...
Lire la suite