Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 20:44

Le texte sur les retraites est largement improvisé, et l'exemple des mères de trois enfants, travaillant dans la fonction publique d'Etat, hospitalière ou territorale est probant :

 

Jusque là, pour ces mères de familles, un départ en retraite était possible après quinze ans d'exercice, le montant de leur retraite étant calculé sur leurs années de cotisation majorées des années accordées au titre des enfants.

 

Elles pouvaient aussi attendre et accumuler des droits pour choisir le moment de leur départ et atteindre une retraite plus importante.

 

Le projet du gouvernement proposait de supprimer cette possibilité pour les demandes postérieures au 13 juillet 2010 (soit antérieurement au vote probable de la loi dont l'examen commence en septembre !!!)

 

Dans un éclair de lucidité, le Gouvernement a reculé cette date au 1 janvier 2011. Pourtant, bien des problèmes risquent de surgir : Le nombre de mères de familles qui s'empresseront de faire valoir ce droit avant sa suppression n'a pas été estimé.

 

Dans l'enseignement élémentaire, on estime à 12 000 le nombre de bénéficiaires potentielles. Si seulement la moitié fait valoir ses droits, 6 000 enseignantes disparaitront. Comme parallèlement, dans sa chasse aux fonctionnaires, le nombre de recrutements est passé de 6500 cette année à 3000 l'an prochain, la rentrée 2011 s'annonce rigoureusement impossible !

 

Dans la fonction publique hospitalière, notamment chez les infirmières déjà fort recherchées, le déséquilibre est également flagrant...

 

De plus, ces départs massifs annoncés donneront moins de cotisants et plus de retraites à verser.

 

A moins que ces jeunes retraitées ne décident de cumuler emploi privé et retraite publique comme le gouvernement le préconise !

 

Plus de retraites à verser dès l'an prochain, moins de cotisations à encaisser, manque de personnels dans les services de santé, d'éducation et dans tous les services publics, voilà le projet du gouvernement qui le prétend juste, équitable et nécessaire !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires