Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

L'imbécilité de la politique de l'emploi...

18 Janvier 2012 , Rédigé par Christian Eckert

 

La politique de l'emploi de ce Gouvernement est d'une imbécillité rare....

 

Une contradiction incroyable continue de faire en sorte que les grands groupes se goinfrent des aides publiques dont la cohérence échappe à tout entendement :

 

  • - Les heures supplémentaires effectuées par les salariés sont exonérées de charges sociales et ne sont pas assujetties à l'impôt sur le revenu. Cette mesure est en soi déjà contestable : car lorsque le nombre de chômeurs explose, il vaudrait mieux privilégier les embauches. Il y aurait moins de chômeurs à indemniser et les budgets sociaux et celui de l'Etat conserveraient des recettes qui lui manquent grandement.

 

  • - Les entreprises qui doivent faire face à des baisses d'activité sont accompagnées financièrement par l'Etat pour mettre en place des journées de chômage partiel. Elles peuvent ainsi conserver leur personnel en attendant le retour de l'activité, sans que les salariés ne subissent des pertes de salaires voire des licenciements économiques. L'Allemagne a eu largement recours à ce type de mesures pour garder les emplois immédiatement opérationnels lorsque l'activité reprend. En outre, les heures dégagées peuvent être consacrées à de la formation.

 

Le pire et le comble consiste à juxtaposer les deux mesures. :

 

Ainsi, dans un même groupe, comme dans les grandes entreprises de l'automobile ou chez Mittal, les dirigeants ont parfaitement intégré les avantages qu'ils peuvent tirer de la juxtaposition des deux dispositifs : dans certaines usines, on fait payer l'Etat pour du chômage partiel, alors qu'en même temps, parfois à quelques encablures, on pratique les heures supplémentaires pour avoir de la main d'oeuvre moins chère et priver les caisses publiques de ressources....

 

Allez comprendre ! Les deniers publics pour faire travailler plus, et les mêmes deniers publics pour faire travailler moins ! Et le tout dans un même groupe industriel ! Et le tout sans effet sur l'emploi !

 

Si le chômage partiel nous paraît une mesure adaptée aux périodes de crise en la dosant pour éviter les effets d'aubaine, l'encouragement fiscal aux heures supplémentaires est à proscrire avant un reflux important du chômage qui n'est pas prêt de se concrétiser. Quant à la situation actuelle qui permet de cumuler les deux, c'est évidemment l'assurance de voir les capitaux publics détournés au profit des actionnaires de grands groupes !

 

Ils l'ont parfaitement compris, le montant des dividendes versés le prouve, mais ce gouvernement est soit naif soit complice !

 

Il est temps d'en changer.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Michael 19/01/2012 16:29


D'abord, tres bonne année à vous.


 


Pour votre article que voulez vous? Il veut faire en 3 mois tout ce qu'il n'a pas fait en 5ans...


 


http://www.youtube.com/watch?v=ZcgQvZZeBVU&


 


Vivement mai que J.L Mélenchon accede au pouvoir

aventin 18/01/2012 22:09


Et oui,c'est vrai où vivons nous ? Au royaume d'Ubu où de gribouille? Je m'égare nous avons un président , un premier ministre  et un gouvernement pour vivre ça et être ponctionné
sans vergogne ! Un grand coup de balai s'impose au printemps ! Confiscation des tronçonneuses destinées  au  massacre (très vilaine suggestion d'un incertain 
serviteur zélé  du  régime ) loué  une utisation normale d'élagage des arbres , et élimination des branches pourries ! Encouragement , Efficacité , Enthousiasme et Endurance
... Nous aurons un joli mois de Mai...