Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Europe, l'ambition fait défaut...

23 Novembre 2013 , Rédigé par Christian Eckert

Malheureusement, la nouvelle est passée inaperçue... Et pourtant !

 

"Les Echos", journal économique sérieux et faisant référence dans le monde politico-économique, en a pourtant parlé le 30 octobre dernier. Le lien est ici.

Chacun pourra vérifier qu'après un travail de plusieurs années, avec un budget de 89 300 Euros, un rapport de 122 pages disserte sur la taille des chasses d'eau, la forme des abattants, le nombre d'urinoirs par pays de l'Union... Le but de ce travail essentiel est de rédiger une directive, pour mettre en place un label permettant aux usagers de savoir si l'endroit de leur soulagement est respectueux de l'environnement. Le progrès fait rage !

Avant cela, de nombreux et sérieux travaux ont évoqué les dangers et les avantages des carottes biscornues, des concombres courbes et du diamètre optimal des choux de Bruxelles... Il semble aux dernières nouvelles que l'idée de réglementer ces paramètres fondamentaux de notre confort quotidien ait été abandonnée. Une brise de liberté dans un vent de folie.

Car si nous avons pour l'heure échappé à la normalisation des légumes et des lieux d'aisance, nous sommes par contre bien encadrés sur des sujets importants.

Je lisais à l'instant que le Sénat venait de voter le maintien des taux de TVA réduits sur les activités des centres équestres...

 

Premièrement, le Sénat peut adopter sans crainte toute proposition d'amendement dans un texte ! Au final, ils votent contre le texte, qui revient donc devant l'Assemblée Nationale dans l'Etat où il l'a quittée. Le défoulement et la démagogie sont à leur paroxisme, ce qui contribue allègrement au discrédit des parlementaires !

Deuxièmement, un singulier attelage de deux sénateurs (Jean Vincent Placé et Chantal Juanno) cosignent cette proposition dont il faut connaître le contexte : La France a été condamnée par l'Union Européenne pour manquement sur manquement aux règles communautaires de TVA. Le début de la procédure date de 2009 et tous les Gouvernements ont résisté le plus longtemps possible. Maintenir cette position coûtera des dizaines de Millions d'Euros d'amende. D'autres cas similaires coutent encore quelques MILLIARDS à notre pays. C'est irresponsable de faire voter au Parlement une proposition que chacun sait hors des règles communautaires.

Pour
autant, l'exemple des centres équestres - mais on pourrait en dire autant de certains services à la personne et de quelques autres sujets - démontre l'absurdité de certains textes et règlements communautaires.

 

L'Europe est technocratique, l'Europe est sans dialogue social, l'Europe est soucieuse de libre circulation de main d'oeuvre et de capitaux, l'Europe est pourtant sans transparence  bancaire ni harmonisation fiscale, bref, l'Europe reste sans ambition ni projet.

Si l'Union a su opportunément impulser en son temps un projet comme Airbus, elle est aujourd'hui incapable de fédérer ses moyens à oeuvrer sur l'énergie, sa nature, son évolution, son stockage ou son acheminement.


Elle est incapable de choisir les options à retenir ensemble pour les infrastr
uctures des transports de demain. La question de l'écotaxe n'aurait-elle pas trouvé une meilleure échelle de réflexion au niveau des flux européens ?

Elle est prompte à verser des larmes devant les naufrages des boat-people et infichue de décider d'une politique coordonnée des flux migratoires.

Elle s'est formée sur les cendres de terribles conflits, pour é
viter leur répétition, mais n'arrive jamais à décider de la moindre action commune face aux extrémismes qui minent certaines régions du Monde en menaçant de s'étendre.

Je souhaite que mon Pays, que mon Parti, porte quelques uns de ces débats lors des prochaines élections Européennes, avec les valeurs humanistes qui  nous caractérisent...

 

Ou alors, on peut essayer de normaliser les pommes de douche !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BH 29/11/2013 10:51


monsieur le député,


autant j'apprécie souvent vos propos, autant ceux que vous tenez sur l'Europe sont affigeants !


Ce n'est pas l'idée européenne qui est en cause, mais ce que les politiques en ont fait , une europe des marchés organisée par une commission ultra libérale avec à sa tête un homme de " main "
Manuel BARROSO !


je déplore le traité de Lisbonne, je déplore que le traité européen initial n'ait pas eu une version plus politique et sociale, mais à qui la faute ?


Combien de députés européens français sont par dépit à Strasbourg et n'y font pas le travail de fonds nécessaire pour y être reconnus ? combien de présidence de groupe ?


Qui a désigné le triste chairman ROMPUY et l'inexistante ASHTON ?


Alors oui, cette coalition européenne et son organisation sont criticables mais pas l'EUROPE !


 

Anonymous 29/11/2013 10:07


Monsieur le député,


J'ai lu avec attention votre post et encore une fois, je constate une consternante propension a la langue de bois surtout concernant l'Europe que l'on aime tant galvauder et accuser de tous les
maux (surtout quand on est pas capable de  régler les problèmes...).


Il faut dire la vérité M. le député : qui vote les lois ? Les députés européens (eh oui !) et non pas les "technocrates" de bruxelles ! Qui siège au Parlement : les députés élus issus de la
classe politique (eh oui !!!). Il y a maintenant 28 pays membres qui doivent travailler ensemble et prendre des décisions ensemble...


Une question M. le député : connaissez vous le programme Horizon 2020 (http://www.horizon2020.gouv.fr/) ? Ce programme va définir l'avenir des pays membres (économique, recherche, etc.) et
sincèrement je préférerais que vous en parliez plutôt que des toilettes ou de la taille des courgettes.


Bien cordialement.

francis thill 26/11/2013 19:30


Merci, Christian, de nous faire partager cette saine colère. Les ennemis de l'Europe sont en réalité ceux qui on tourné le dos à un véritable projet politique par la mise en oeuvre, depuis l'Acte
Unique jusqu'au traité de Lisbonne (!!!!....) d'un Espace de libre-échange généralisé ouvert au  vent ravageur de la  spéculation et du moins disant social. Il nous reste l'espoir d'une
initiative forte et conjointe de L'Allemagne et de la France pour relancer un processus politique. En attendant il est à redouter que lors des prochianes élections européennes les citoyens soient
plutôt enclins à "tirer la chasse"........

Christian Eckert 26/11/2013 21:03



Toujours heureux de partager avec toi francis !


Amitiés.



seb 26/11/2013 11:28


Juste pour en revenir à la hausse de la TVA sur les sports hippiques, il me semble bien démagogique de
votre part de parler de technocratie…Dès lors que vous avez délibérément choisi (via les traités européens) de donner au PE le rôle d’une assemblée législative, bien que dans la pratique il se
cantonne à n’être qu’un « Parlement » au sens de 1788. Un « Parlement » sensiblement moins godillot que ne l’est l’Assemblée Nationale, mais dépourvu de l’initiative des lois.
(C'est-à-dire du droit essentiel du Législateur, celui de « faire la loi »)


La directive
2006/112/CE a été adoptée conformément aux traités. Ceux-ci étant ratifiés (en général) par vous et vos pairs, et nécessitant une révision constitutionnelle préalable, il était donc
loisible à vous-même ou/et à votre parti, si vous considériez le fonctionnement européen trop « technocratique » de faire valoir votre vision des choses à ce moment là.


Pour ce qui est du social, il me semble aussi que votre parti ne peut guère laisser d’espérances. Le
TSCG a une contrainte juridique réelle. M. Hollande n’a rien obtenu sur le social, lorsqu’il s’est rendu auprès de ses pairs, en vue de négocier son ralliement à un texte violant délibérément aux
traités européens ! Quant au dernier traité européen approuvé par le PS, celui de Lisbonne, en dépit de ses « faiblesses », le PS n’à point hésité un instant à s’y rallier…Quand bien
même les « dérogations » promises à l’Irlande, à l’Allemagne, à la République Tchèque, ne pouvaient que faire obstacle à une fiscalité commune (le PS a entériné les paradis fiscaux
européens), à une défense commune (mise au rancard par la Tchéquie) ou encore un SMIC européen prohibé par l’Allemagne.


Ce que montre votre article, comme tant d’autres, c’est que les partis politiques Français « de
Gouvernement », ont beau se prétendre « européens », il n’en est rien. Sans quoi, le Parlement Français – à défaut de la majorité, à tout le moins l’opposition parlementaire –
aurait un groupe d’élus (au hasard, ceux qui sont membres de la commission des affaires européennes !) qui se serait donné la peine d’harceler les Ministres responsables des problématiques
européennes, pour savoir comment (au juste) les professions touchées par la hausse de TVA allaient faire pour continuer à vivre, sachant que les consommateurs, eux, ne voient pas (crise et
délires gouvernementaux obligent) leur pouvoir d’achat progresser à la vitesse de la lumière !


Ce n’est pas en 2013, quand tout est fini, que le Parlement doit se réveiller. C’est quand le texte
apparait sur le bureau de la Commission Européenne. Si les élus sont dans la majorité, ils doivent faire pression sur le Ministre pour qu’ils veillent au grain, non se taire en espérant vainement
que personne ne s’apercevra du mauvais cadeau. Et s’ils sont dans l’opposition, ils doivent sortir le sujet de la poussière, pour en analyser les intérêts ou les défauts. Histoire que le Ministre
ne puisse pas tranquillement dire après « mais personne ne m’a montré les failles ou les bienfaits de telle mesure ».


Juste pour finir...L'ambition ne manque pas qu'au niveau européen. Le Parlement français semble beaucoup plus "sensibilisé" en ce
moment sur comment faire payer les Français sans qu'ils le remarquent que sur comment réduire efficacement les gaspillages éhontés qu'on trouve facilement dans les livres ou sur la toile. A
quand, par ex, des actions pour lutter contre la "sensation" (réelle) du "vide" par les fonctionnaires dans les Ministères ?


 

alphonse 25/11/2013 16:28


...au fait, s'il faut fusionner Longuyon....il vaudrait mieux avec ...VIRTON...qu'avec MtStMartin....!!!


Voilà une initiative européenne!


A échelle humaine...susceptible d'une compréhension directe, et efficace...


Avec une magnifique rocade 4bandes sans ronds-points qui relie Charleville à Longwy...


Quoi?...le patriotisme y perdrait tant que ça?!!!


Et réduction du mille-feuilles par les bords, en prime: statut européen, comme Bruxelles, plus besoin de département, région, province, canton, conseiller généraux,...ni de maire: un comité de
démocratie partiicpative et directe suffit!


Allez...bon...si vous y tenez...on prend Longwy et Marville avec....