Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 16:59

Les commentaires critiquant la hausse des effectifs des fonctionnaires fleurissent. Nous aurons l'occasion de faire un point global. En fait, sans les mesures exceptionnelles liées aux plans de lutte anti-terrorisme, sans la révision de la loi de programmation militaire et malgré le recrutement de 60 000 enseignants, le nombre total de fonctionnaires de notre pays aurait même très légèrement diminué sur l'ensemble de la législature !

Mais les polémiques sur les effectifs dans la police, la gendarmerie et la justice se développent et méritent une mise au point. Sous le mandat de Monsieur Sarkozy, les effectifs de police et de gendarmerie avaient fondu d'environ 12 500 unités.

Ce dernier affirme sans honte que les effectifs auraient baissé sous le présent quinquennat ! C'est un pur mensonge.

La tragédie de Nice, succédant à d'autres atroces attentats, émeut, choque et interpelle légitimement les français sur les actes de ceux qu'ils ont désignés pour gouverner leur pays pendant 5 ans.

Les moyens humains dédiés à la sécurité ne sont qu'un aspect des mesures mises en œuvre par le Gouvernement pour lutter contre les attentats terroristes. D'autres questions de droit pur ont fait et font encore débat.

Mais concernant les effectifs, les choses sont claires :

Les schémas d'emplois issus des lois de règlement votées par le Parlement sur la bases des chiffres certifiés par la Cour des Comptes permettent d'établir le tableau suivant :

 

POLICE

GENDARMERIE

JUSTICE TOTAL
2013 -5 120 115
2014 995 727 1 722
2015 797 1 361 2 158
2016* 4 881 2 221 7 102

sous total

2013, 2014, 2015 et 2016

6 668 4 429 11 097
2017** 2 286 2 100 4 386
TOTAL y compris 2017 8 954 6 529 15 483

Source : Secrétariat d'Etat chargé du Budget.

Chiffres issus de l'exécution de chaque année budgétaire pour 2013, 2014 et 2015.

* : prévisions d'exécution issues de la loi de Finances pour 2016 et établis à mi-année.

** : chiffres prévisionnels issus de la préparation de la Loi de Finances pour 2017.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert