Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Régionales 2010 : un bouclier électoral !

16 Février 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Deux ans et demi de mandat (déjà), et il me semble que l'Assemblée Nationale dégage une ambiance différente... La droite perd pied, et en tout cas n'a pas le moral.

Quelques signes :

  • La séance des questions au Gouvernement, temps fort de la vie politique (télé oblige), sonne creux. Les questions (le plus souvent "téléphonées") de leurs députés comme les réponses de leurs ministres sont peu applaudies.

  • Dans les couloirs, les parlementaires de droite semblent désabusés, presque résignés. Certes, ils votent toujours à la botte des ministres, mais à l'évidence du bout des doigts.

  • Même le Président Accoyer, pourtant souvent partisan, a rappelé le Ministre Novelli à la raison hier, car il confondait réponse ministérielle et propos de campagne régionale.

Pour autant, rien n'est joué et les sondages comme les impressions ne doivent pas nous masquer une réalité : Si le Président Sarkozy est en chute libre, le Parti Socialiste n'a pas encore regagné la confiance des français. Il nous faut encore travailler.

Notre Parti peut s'appuyer sur des personnes reconnues (parfois trop nombreuses !). DSK qui est en embuscade, Martine qui prend de l'assurance, et quelques autres qui travaillent sérieusement avec humilité et discrétion retrouvées. Par ailleurs, le formidable réseau des élus de tout niveau, représente un socle qui a la confiance des électeurs. C'est un atout important pour les Régionales à venir.

Concernant les idées, il reste bien des progrès à accomplir. Très franchement, je sens entre les députés socialistes encore beaucoup de questions à trancher : retraites, taxe carbone, réforme territoriale, sécurité... Il nous faut avoir plus de clarté dans nos propositions. Le travail dans le Parti, les conventions à venir, l'écoute des citoyens, tout cela doit nous y aider.

Heureusement, il y a la manière d'aborder les dossiers : Qui peut nier que le PS approche les questions autrement que la droite ? Qui ose affirmer que le PS n'est pas soucieux des intérêts de tous avant de défendre les privilèges des nantis ?

Transformons la méthode en véritables propositions concrètes, construites, crédibles et en rupture avec les dérives sectaires et liberticides de cette droite là.

Osons, même dans un monde concurrentiel et mondialisé, défendre notre modèle social, porter les droits de l'Homme, poser la fondamentale question de la répartition des richesses entre capital et travail, défendre les libertés individuelles avec rigueur et sans angélisme.

C'est à ce prix que nous transformerons les frémissements actuels en victoires, aux Régionales d'abord, en 2012 ensuite.

Ce n'est qu'à ce prix que nous convaincrons les électeurs d'abord de se déplacer, ensuite de voter contre Sarkozy, enfin de voter pour nous !



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fabrice 17/02/2010 17:53


on sera tous unis pour gagner a nouveau..



MJ 17/02/2010 16:09


Crédible, j'en doute, mais un homme comme vous devrait rejoindre un parti de rupture où il ne sera pas nécessaire de devoir faire table rase d'un passé plus qu'odieux. Vous seriez bien plus utile
et rassembleur.


Christian Eckert 17/02/2010 16:38


Merci de votre intérêt, mais le sujet est vaste et mériterait des pages d'échanges.
J'essaierai de vous convaincre par des actes...
Amicalement,


MJ 17/02/2010 12:31


Je n'ai rien contre vos travaux, je vous ai souvent vu depuis mon salon à l'assemblée mais pourriez vous me dire ce que le  parti socialiste a encore de social mis à part son nom qui pour ma
part je trouve qu'il est usurpé de facon ehonté. Vous devriez employer le nom de Parti social démocrate et laisser le socialisme à quelques autres.


Christian Eckert 17/02/2010 13:45


Le Parti socialiste a eu sa période "gestionnaire". Je suis de ceux qui pensent que nous devons retrouver nos valeurs fondamentales, fondées sur la solidarité et la redistribution des richesses. Je
pense aussi que l'Europe telle que nous la vivons aujourd'hui (et certains socialistes y ont malheureusement contribué), nous plombe par rapport à sa vision libérale. Des combats en perspective !
Le PS reste néanmoins le seul parti crédible.