Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 19:50

Les élections présidentielles viennent de s’achever, donnant à notre pays un Président Socialiste, en la personne de François Hollande. Chacun salue sa belle campagne, avec des meetings forts et un débat d’entre-deux-tours où François Hollande a épaté tous ceux qui avaient pris les clichés au pied de la lettre, en sous-estimant ses capacités et sa fermeté.

 

La fête passée, belle mais sans comparaison avec le liesse de 1981, quelques impressions personnelles :

 

-          La mobilisation de tous a été forte, et va au-delà des seuls socialistes. Les partis écologistes, la gauche de la Gauche, mais aussi bien des républicains outrés des excès droitiers de l’UMP, ont assis une victoire au final pas si large qu’attendu.

-          Nicolas Sarkozy a en parti réussi à se victimiser. Lui et ses partisans serviles ont fait passer son courage, son activisme et ses indécences, comme des qualités alors même qu’il voulait faire oublier son sectarisme, son bilan et ses provocations.

-          La droite a sombré dans des réflexes nauséabonds, croyant sauver son élection quitte à perdre son âme. Les propos d’exclusion, l’exacerbation des peurs, le dénigrement permanent de ses concurrents, tout cela a fini par se retourner contre lui.

 

Seule la victoire est belle, mais rien ne doit être oublié, notamment lorsqu’il s’agira de choisir les députés :

 

-          Les dégâts du dernier quinquennat sont énormes : destruction des services publics, doublement de la dette, faillite de la politique industrielle, perte de crédibilité internationale… Nicolas Sarkozy a conduit sa présidence avec la complicité de ses députés et des partis de droite qui l’ont soutenu. La sanction doit être globale.

-          Les engagements de campagne, parfois jugés insuffisants, doivent être respectés. Pour cela aussi, il sera nécessaire de disposer d’une majorité soudée et efficace. Le contexte difficile renforce cette exigence.

-          L’exercice du pouvoir doit radicalement changer. Il faut de la proximité et de la transparence, mais il faut aussi de la noblesse et de la hauteur dans l’exercice de la fonction. Ce que je sais de cet homme que je connais me laisse à penser que le ton sera juste.

 

Laissons un peu de temps, mais pas trop. Les législatives ont lieu demain ! Rien ne doit être oublié, et surtout pas les outrances de l’UMP et de Nicolas Sarkozy. A ma place, avec d’autres, j’ai travaillé à les dénoncer. A ma place, avec ceux qui voudront y participer, je contribuerai à les réparer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

alphonse 09/05/2012 19:57


Bien d'accord, Maurice..!!!


Mais nous, ça ne compte pas...


 

Maurice 09/05/2012 19:00


Je voulais dire et" pourquoi pas" qu'il devienne ministre.D'ailleurs il le mérite bien notre député.Encore bravo pour votre dévouement.


                                                       
                            Maurice


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

Maurice 09/05/2012 18:54


Enfin et bon débarras ce petit machin à fini de nous empoisonner la vie.En espérant que notre député Christian Eckert soit réélu et pourquoi qu'il devienne ministre.


                                                       
                 Avec vous 


                                                       
                                     Maurice

alphonse 08/05/2012 16:49


Content d'avoir suivi la Bastille à Trieux avec vous tous...


...........


Ce matin, Lionel Jospin parlait de la Grèce sur Frinter, pour bien montrer la "note" particulière que va donner Hollande: il y a probablement d'autres mesures que le FMI devrait préconiser aux
grecs, notamment faire contribuer substanciellement les plus riches, y compris, là-bas, le clergé orthodoxe...


Il ne faudra pas trop tarder non plus à s'atteler à une interpellation plus directe des divers "pasteurs" des âmes à l'intérieur de l'hexagone. Le score historique du FN, dans nos contrées, et le
faible écart pour Sarkozy s'explique beaucoup de ce côté. Libération cite que plus de 8 catholiques sur dix n'ont pas voté Hollande..!!


De plus, un article de la semaine dernière y rapportait des discusions entre chrétiens qui ont eu lieu à Paris à propos de la présidentielle.


http://www.liberation.fr/politiques/2012/05/04/vote-catholique-la-messe-est-dite_816421


""Au début de la IVe République, rappelle Desjonquères, les évêques en donnaient (des mots d'ordre pour voter!). Pie XII (pape de 1939 à 1958) avait «dénoncé le danger
communiste», et demandé qu’on vote pour des partis démocrates. Pas de cela avec André Vingt-Trois: «Notre cardinal fait confiance à la lucidité», explique
Desjonquères. Mais précise: «Nous n’aurons jamais [le président] idéal.» Puis : «Aucun programme ne peut nous enthousiasmer. On doit arbitrer entre des
inconvénients.»"""(fin de citation)


Si c'est cela la "lucididté"...et arbitrer.......à 8/10 contre les "partageux" du PS....!!!


Cela ressemble fort à certaine explication du vote FN dans nos campagnes par certain maire...


Il y a bien de quoi prêcher, par le PS, pour expliquer ....qu'il n'y a pas besoin d'être marié à l'église pour présider les français, qu'il n'y a rien de grave à laisser des couples
non hétéros se marier et élever des enfants , qu'il serait temps de laisser les gens mourir en paix quand ils le veulent, et de réguler les naissances d'abord par des contraceptions
intelligentes et enseignées dans le respect de la femme en particulier....surtout quand on veut faire un dogme avec le respet de la vie (qui n'en n'a pas besoin)... ...et autres graves
scandalisations sans fondement reprochées à ces "libertaires" de socialistes...!


Même AVANT les législatives, il faut avancer ENSEMBLE dans ces questions...si l'on ne veut pas que l'obscurantisme POLITIQUE se renforce encore...


A Michaël....rassure-toi....il y a des gens très capables, et probablement mieux "placés" que Juppé et la droite, pour s'occuper au moins aussi bien des otages..!! La députée Delaunay ne manque
d'ailleurs aucune occasion de rappeler au maire Bordeaux les promesses de son baptême...





 

Anonyme 08/05/2012 09:57


Sarko est hors course et félicitations à M. Hollande. Mais attention : l'espoir qui a engendré la victoire ne doit pas être déçu parce que les français attendent beaucoup. Il faut être lucide, la
victoire n'est due qu'au rejet de Sarko par la population qui n'en peut plus. Alors pour commencer, les législatives doivent confirmer la tendance et là ce n'est pas gagné. Alors rendez-vous le
17 juin !