Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Articles récents

Bouclier fiscal : mensonges à droite !!!!

1 Avril 2010 , Rédigé par Christian Eckert

La droite n'a rien compris.

 

Sitôt passées les élections régionales, elle présente à l'Assemblée un texte pour autoriser les jeux en ligne et légaliser les paris illégaux de quelques amis du Fouquet's. Les chômeurs doivent être heureux ! S'ils n'ont pas de pain, ils auront des jeux !

 

D'autre part, ils ont repris leur méthode consistant à répéter tous la même chose grâce à leurs "éléments de langage" : concernant le bouclier fiscal, les mensonges fleurissent : ils disent ne pas supporter "qu'un français travaille plus de la moitié de sont temps pour payer des impôts à l'Etat". Ce sont les mots exacts de Chatel tout à l'heure.

 

Premièrement : beaucoup de bénéficiaires du bouclier fiscal ne travaillent pas. Ils tirent leurs revenus des fruits de leur patrimoine, qu'il soit industriel, foncier, immobilier. Les salariés bénéficiaires du bouclier fiscal sont évidemment les très gros salariés, hauts dirigeants de groupes industriels, traders, gestionnaires de fonds...

 

Deuxièmement : dans le bouclier fiscal, sont intégrés tous les impôts, pas seulement les impôts payés à l'Etat. En effet, ils se font rembourser en plus de l'impôt sur le revenu et l'impôt sur la fortune, les impôts locaux (pour les collectivités locales), la CSG et la CRDS (c'est à dire des cotisations pour les régimes sociaux). Un peu plus ils se feraient rembourser les timbres utilisés pour faire la demande !

 

Troisièmement : le bouclier fiscal (650 millions d'Euros) est loin d'être le seul scandale du moment.

 

Dans la loi TEPA, enfilée en juin 2007 dans l'euphorie UMPiste, il y avait aussi la défiscalisation des heures supplémentaires (près de 4 milliards). Comme si les heures sup ne remplaçaient pas des emplois potentiels.

 

Et puis il y a eu la TVA dans la restauration (près de 3,5 milliards) qui n'a provoqué ni embauche ni baisse de prix.

 

Sans compter que suite à un amendement nocturne au Sénat, depuis 3 ans, les plus-values sur les cessions de filiales ne sont plus imposées (20 milliards en 3ans). Ce ne sont plus des niches, c'est un chenil entier !

 

 

Pendant ce temps là, ils ont inventé les franchises médicales, ils ont supprimé la demi-part des veuves, ils ont décidé de fiscaliser les indemnités journalières des accidentés du travail !

 

 

Nicolas Sarkozy a réaffirmé qu'il ne toucherai pas au bouclier fiscal.

 

 

Et il s'apprète à demander des efforts aux français !

Lire la suite

Invités ou convoqués ?

31 Mars 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Ce soir, à 18h30, les députés de la majorité sont invités à l'Elysée.

 

L'invitation a tout d'une convocation, et les hésitants n'auront pas le prétexte de leur travail à l'Assemblée pour se faire faire un mot d'excuses !

 

En effet, ce soir, après les questions au gouvernement, l'ordre du jour prévoyait la poursuite des travaux législatifs. Que nenni, la Présidence de l'Assemblée a décidé d'arrêter les travaux à 18 heures, pour permettre à tous ces godillots d'aller se faire remonter les bretelles par Nicolas Sarkozy.

 

Silence dans les rangs ! Pour ceux qui ne l'avaient pas encore compris, il n'y a plus de séparation du pouvoir exécutif et du pouvoir législatif. Balayées les belles promesses de la révision constitutionnelle et la coproduction législative.

 

Malheur aux députés de l'UMP et de leurs cousins du prétendu Nouveau Centre qui oseraient défier par un vote les volontés Présidentielles.

 

Une belle illustration hier soir encore : les députés de gauche étaient majoritaires en séance. Bernard Accoyer a du tordre le coup aux usages qui veulent que l'on interrompe pas un vote lorsqu'il est lancé. Ils ont battu le rappel des troupes de godillots accourus voter en faveur d'un texte sur les jeux en ligne, comme si la préoccupation des français était celle là au beau milieu des difficultés sociales et économiques.

 

Les chomage grimpe, les déficits s'accumulent, les retraites sont menacées, et pendant ce temps là, ils légifèrent sur les jeux en ligne, la burka et débattent de l'identité nationale !

 

Peu importe pour eux, le bouclier fiscal, les niches fiscales, les exonérations de cotisations sociales, tout cela continue comme avant !

 

La crise ne les touche pas, ou en tout cas, ils font semblant !

Lire la suite

Les 200 familles ....

30 Mars 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Durant des années, le pouvoir a été concentré dans les mains de 200 familles. Ces deux cents familles constituaient l'Assemblée Générale de la Banque de France, créée par Napoléon Bonaparte, et dont les statuts prévoyaient qu'elle était administrée par ses 200 plus gros actionnaires. Parmi ces familles, on trouvait les Wendel, les Schneider, les Worms, les Lazard, les Stern, les Rothschild ... Aujourd'hui, ces noms parlent encore, surtout aux lorrains... En fait, il n'y avait pas deux cents familles, puisque beaucoup d'entre-elles comptaient plusieurs membres figurant dans les plus gros actionnaires.

 

Bien sûr, outre la Banque de France, ces familles controlaient aussi l'économie, la politique, la presse... C'est Edouard Daladier qui en 1934, dénonça la main-mise de ce cartel sur l'ensemble du pays, et développa cette image des 200 familles.

 

Ce qui est remarquable, c'est qu'en 1936, le gouvernement s'est rendu compte de la nécessité de redonner au Gouvernement de la France le contrôle de la Banque Centrale de notre pays. Ce Gouvernement, c'était le Front Populaire. Il a réformé l'administration de la Banque, et le travail a été achevé en 1946, après la Libération, par le Général De Gaulle qui a nationalisé la Banque de France.

 

N'a-t-on pas aujourd'hui une économie qui commande l'intervention de l'Etat, et, pour le moins, une place de l'Etat dans les conseils d'administration !

 

Concernant les 200 familles, j'observe que le monde économique est de plus en plus concentré entre quelques grosses fortunes, quelques grands patrons, quelques personnages passant leur temps à siéger entre-eux dans les conseils d'administration.

 

Mais cela ne leur suffit pas : ils ont convaincu le pouvoir politique de leur brader le gaz, l'eau, le courant, le téléphone, les autoroutes, la télévision. Ils se préparent à recevoir la Poste, Aréva, la Régie publicitaire de la télévision, les jeux en ligne... Ils ne jurent que par les "partenariat public privé" (PPP), qui construisent prisons, hopitaux, lignes ferroviaires... en échange de prêts et de concessions d'exploitation qui coûtent à l'Etat deux foix le prix d'une maîtrise d'ouvrage directe.

 

L'époque des 200 familles est de retour, et le Président Sarkozy est à leur service. Notre Parti doit s'engager à faire autrement après 2012, si toutefois les choses allaient bien !

 

 

 

Lire la suite

Les amis du Fouquet's

30 Mars 2010 , Rédigé par Christian Eckert

La bande du Fouquet's continue d'engranger les dividendes de leur soutien à Nicolas Sarkozy :

L'ex (?) patron de Véolia, Henri Proglio, non content de cumuler les fonctions, les primes, les retraites chapeau, par Millions d'Euros, va peut être arriver à ses fins : faire main basse sur un des dernier fleuron des entreprises publiques AREVA. Cette entreprise, déjà contrainte de se séparer de sa branche de matériel électrique, devrait, selon les rumeurs, être dépecée au profit d'Edf, ou de Vinci, ou de Suez... Il se dit à l'Assemblée que les vautours sont en marche.

GDF, qui a été bradée à Suez, est désormais habilitée à fixer le prix du gaz. Résultat, le gaz augmente de 9,7%, alors même que les cours d'achat ont baissé depuis des mois. Avant, c'est le gouvernement qui décidait ! De toute façon, ce sont les consommateurs qui payent !

Ce gouvernement cherche aussi à brader la Régie Publicitaire de la télévision. Sur les rangs, une bande de zozos avec à leur tête un dénommé Courbit, habitué des bons coups, bien conseillé par Alain Minc, lui même conseiller de ....... Nicolas le Magnifique....

A l'Assemblée, la droite va bien sûr adopter cet après-midi le texte autorisant les paris en ligne, pour permettre à cette même bande de vautour de sucer l'argent des parieurs au moment de la Coupe du Monde de football. Voilà sans doute les nouvelles sources de croissance et d'emplois. Faute de gagner des matches, on se fera du fric !

L'ecoeurement gagne, devant ce Président marionette des forces de la finance, qui organise le bradage des sociétés publiques, la ponction par quelques familles de l'argent des français, en se promenant dans le monde en donneur de leçons.

Il voulait sauver la planète à Copenhague et se prend les pieds dans le tapis sur la fiscalité écologique mal ficelée.

Il voulait moraliser la finance du monde, de G8 en G20 et tout continue comme avant avec les mêmes paradis fiscaux, les mêmes Hedges Funds et en prime une spéculation sur la dette des Etats fragiles.

Il va donner des leçons de Sécurité Sociale chez les américains alors qu'il massacre nos régimes sociaux en ouvrant des boulevards à AXA et compagnie !
Jusqu'où ira-t-il ?
Lire la suite

UN PARTI RESPONSABLE

29 Mars 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Gérer une défaite est difficile. La droite le mesure aujourd'hui, comme nous l'avions mesuré après notre mauvais score des Européennes !

 

Mais gérer une victoire n'est pas non plus de tout repos. Cela confère au P.S. encore plus de responsabilité envers ceux qui ont largement voté pour les listes d'union de la Gauche au second tour des Régionales.

Pour autant, ne boudons pas notre plaisir d'avoir largement gagné les Régionales. A l'Assemblée, nous perdons tous les scrutins ! Pour une fois qu'on en gagne un, et pas des moindres, cela réconforte !

Continuons notre travail sur le projet, qui ne doit pas se limliter à la contradiction de la politique de ce gouvernement Sarkozy-Fillon. Ca, c'est facile, on le fait plutôt bien, et certains à droite le font aussi.

Les choses se décantent : Le PS doit tenir plusieurs conventions nationales avant l'automne. Cela mettra notre stratégie présidentielle en place. Il faut bien sûr insister sur le fait qu'une stratégie présidentielle ne saurait se résumer au choix d'un candidat, même si c'est important compte-tenu de la personnalisation de la vie politique dans notre pays.

Il nous faut observer et tenir compte du comportement de nos partenaires : Europe-Ecologie, Front de Gauche et d'autres se retrouveront naturellement avec nous au second tour. Sachons à la fois occuper toute notre place et être à l'écoûte de nos alliés. C'est comptablement et électoralement nécessaire.

La droite n'a pas entendu, malgré ses discours, le message des français : Elle ne remet pas en cause le bouclier fiscal, elle continue à organiser la disparition des services publics, elle ne réforme que dans le sens de plus de libéralisme dans l'intérêt du Medef et des banques. Elle ne se parle qu'à elle-même et oublie les difficultés des gens.

Pour gagner la confiance, pour faire venir voter notre électorat potentiel, il reste encore beaucoup de travail et les dégats de la politique Fillon-Sarkozy ne seront pas faciles à réparer.

Lire la suite

VIDEO

24 Mars 2010 , Rédigé par Christian Eckert

POUR VISUALISER MA QUESTION A ERIC WOERTH

RECOPIEZ LE LIEN CI DESSOUS

DANS LA FENETRE DE VOTRE NAVIGATEUR !


mms://video.assemblee-nationale.fr/wmv/13/100324.wmv


Ma question arrive à environ 13 minutes du début !







Lire la suite

Le déni du Gouvernement

24 Mars 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Ci-dessous, un extrait du compte rendu de la séance de questions à l'Assemblée d'aujourd'hui.

J'en étais..... :

La mobilisation intersyndicale de mardi a réuni "moins de gens qu'il y a un an", a déclaré le ministre du Travail et de la Fonction publique Eric Woerth mercredi, tout en assurant que "le gouvernement écoute, respecte tous les messages" et doit répondre aux "inquiétudes".

"La journée d'hier a réuni moins de gens dans la rue que la journée d'il y a un an: 19% (de grévistes) contre 26% le 19 mars 2009 dans la Fonction publique d'Etat, 11% pour la Fonction publique territoriale contre 15%, 8% pour la Fonction publique hospitalière contre 18%", a-t-il noté devant les députés lors des questions au gouvernement, tout en affirmant n'en tirer "aucune conclusion".

Au député socialiste Christian Eckert qui jugeait que Nicolas Sarkozy n'avait "rien dit" de "sa politique sociale" alors que "plus d'un demi-million de Français ont exprimé un sentiment d'abandon", M. Woerth a répondu que "ce mouvement syndical était prévu de longue date" et avec "des thèmes de préoccupation du gouvernement Fillon, l'emploi, le pouvoir d'achat, les retraites".

"Le gouvernement, il écoute, il respecte tous les messages, des organisations syndicales comme des électeurs. Les inquiétudes des Français nous devons y répondre et nous y répondrons. Laissez-nous faire en sorte que, sur les retraites, nous ayons la réponse la plus concertée possible", a-t-il lancé sous les quolibets de la gauche.

(source AFP)

Quel mépris encore du nouveau Ministre des affaires sociales !


Lire la suite

Suppression du bénéfice d'une demi-part supplémentaire

23 Mars 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Cette année, entre en application la suppression du bénéfice d’une demi-part supplémentaire pour le calcul de l’impôt. Jusqu’alors, tout contribuable vivant seul, qu’il soit célibataire, divorcé ou veuf, bénéficiait d’une demi-part supplémentaire s’il avait élevé un enfant. Cette disposition tenait compte du coût de la vie normalement plus élevé pour une personne vivant seule par rapport à ceux vivant en couple, et, participait d’une politique familiale.
 
Maintenant pour avoir droit à la demi-part, il faut avoir élevé seul un enfant pendant au moins cinq années depuis que l’on vit seul.
 
Plus de 4 millions de Français sont directement concernés, notamment beaucoup de retraités, par cette mesure et pour nombre d’entre eux l’addition sera très salée. En devenant imposables, ou en voyant leur revenu fiscal de référence augmenter, ils perdront le bénéfice de l’exonération ou d’allégements d’impôts (prise en charge d’une aide ménagère, gratuité des transports, etc). La réforme devrait rapporter à l’Etat 870 millions d’ici 2013.
 
En comparaison, il faut rappeler que la simple baisse de la TVA pour la restauration coûte plus de 3 milliards d’euros par an et qu’au lieu de s’attaquer aux plus modestes, la droite devrait supprimer les exonérations sur les heures supplémentaires et revenir sur le bouclier fiscal.
 
Les injustices sociales et fiscales continuent de se creuser. Cette politique menée par la droite est contre-productrice et révélatrice d’un manque total de vision pour la France.

Lire la suite

Bourdes, en nombre !!!

19 Mars 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Florilège de bourdes nationales ou régionales : La panique ne justifie pas tout.

 

- Laurent Hénart, tête de liste en Lorraine, annonce trois jours avant le second tour, qu'il n'est pas sûr d'occuper son siège à la Région ! Marie-Jo Zimmerman se dit terrorisée par cette déclaration. C'est une méga-bourde ! Comment solliciter les voix des électeurs que l'on prétend servir, en annonçant qu'on ne remplira pas son rôle ? Ces gens là pensent à eux, et préfèrent, comme ils ont perdu, rester adjoint au Maire de Nancy au lieu de mener combat dans l'opposition à la Région.

- François Fillon, encore Premier Ministre, enterre un policier vivant. Certes on peut faire une erreur, mal-conseillé, mais elle révèle un état d'esprit : Il faut draguer les voix du Front National. Pour cela, il faut marquer les esprits, quel qu'en soit le prix !

- Xavier Bertrand, encore chef des battus, depuis dimanche, nie l'évidence. Aux Européennes, alors qu'il y avait 60% d'abstention, il voyait l'UMP légitimée car arrivée en tête. Aux Régionales, avec moins d'abstention, ils sont distancés et là, l'abstention oterait toute signification politique au scrutin. Pour éviter toute ambiguïté, allez voter contre eux, au moins ce sera clair !

- François Fillon, sûrement fatigué, se félicitait ce matin que De Gaulle et Pompidou aient lancé il y a trente ans, le TGV ! Pas de chance, De Gaulle est mort depuis 40 ans ! Il annonce la mort de vivants, il peut aussi faire revivre les morts !

Allez, votez ! et ne votez pas pour ces bonimenteurs  !



Lire la suite

Les résultats par Mairie........

16 Mars 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Dimanche dernier, un premier avertissement a été adressé à notre gouvernement, même si les commentaires des leaders de la droite montrent leur surdité, voire leur mépris.

Je me suis amusé à étudier les résultats de certaines communes, en fonction des positions de leurs maires. A chacun d'en tirer ses conclusions.........

Pour visualiser le tableau, cliquez ici

Lire la suite