Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 09:00

Entre rumeurs et sondages, Nicolas Sarkozy a-t-il changé ?

 

- Il vient d'annoncer une allocation de solidarité pour chômeurs en fin de droits. Depuis le temps qu'on le lui disait ! Observons au passage la forme : il en fait l'annonce le matin même du jour où les partenaires sociaux (qui gèrent l'UNEDIC) en discutent... C'est quand même pour une grande part l'argent des cotisations salariales et patronales dont le Président annonce généreusement le déblocage.

 

- Il entame la calinothérapie des médecins... Au moment où sa ministre vaccinomaniaque annonce vouloir contenir les dépenses de santé, on est prié de dire que la consultation passera de 22 à 23 Euros avant la fin de l'année. 4,5% d'augmentation d'un coup, c'est 9 fois plus que l'augmentation annuelle des salaires des fonctionnaires !

 

- Ayant un instant imaginé nommer un de ses copains à la tête de France Télévision, on entend plus rien de ce côté là. De même qu'il semble avoir avalé le camouflet du Conseil d'Administration ayant stoppé la privatisation de la Régie Publicitaire... Le calme avant la tempête ?

 

 

On mesurera à la rentrée le degré de "rebellion" des députés UMP. Il semble que des frémissements s'annoncent. Entre Villepinistes revanchards et centristres délaissés, se trouvera-t-il assez de députés craignant de perdre leur siège en 2012 faute de s'être démarqué du Président un tantinet déconsidéré. Réponse dans une dizaine de jours ou plus tard sur des textes sensibles à venir...

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 22:43

Pour les députés, c'est les vacances de Pâques !

 

J'en profite pour être un peu plus sur le terrain, et, je l'avoue, un peu plus à la maison !

 

Pour autant, quelques remarques sur l'actualité nationale ou locale :

 

  • Le conseil d'administration de France Télévision a repoussé à plus tard la privatisation de la Régie publicitaire, qui semblait promise aus amis du Président, Courbit et Minc. Cette décision a été prise contre l'avis de l'Elysée. Le bruit fait autour de ce cadeau promis, par certains de mes amis députés ou par le site Médiapart, a sûrement compté. Un petit succès à savourer.

 

  • Le Conseil d'orientation des retraites (COR) a réalisé une prouesse inédite : prévoir le déficit des retraites dans 40 ans !!! J'en suis bouleversé. Alors même que l'on n'a pas vu venir une crise qu'on nous dit la plus forte depuis des lustres, ces gens prévoient ce que beaucoup d'entre nous ne verrons peut-être pas. En plus, entre nous, si un déficit de 100 Milliards des retraites impressionne les consciences, on oublie deux chiffres : Le déficit du budget de l'Etat est dès cette année, et pas dans 40 ans de près de 140 Millards !!! D'autre part, l'ensemble des niches fiscales et des exonérations de cotisations sociales représentent dès cette année et pas dans 40 ans, près de 175 Milliards !!! Ca relativise. Retraités, actuels et futurs, ne culpabilisez pas !!! Vous pouvez réclamer votre dû.

 

  • Pendant ce temps, je recevais à ma permanence un groupe de salariés maltraités par leur patron, balladés devant les prud'hommes, qui semblaient usés de se battre sans espoir ! Il me revenait en mémoire la lecture du rapport de l'Inspection du travail sur France-Télécom, lisible sur Médiapart ! Effrayant et édifiant. Les relations au travail sont véritablement plus que dégradées. Je me rappelle les propos de Brice Tinturier (TNS SOFRES), qui, la semaine dernière devant le groupe PS de l'Assemblée, rappelait que les enquêtes d'opinions pointent le mal-être au travail au premier rang des préoccupations des français.

Profitons quand même un peu de ces vacances parlementaires pour souffler un peu ... sur les braises !!!

  

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 13:51

 

 

MESSAGE PERSO !!!!

 

 

 

Sachant qu'un lecteur assidu de ce blog

a son anniversaire aujourd'hui,

 

Je souhaite à Thibaut un bon anniversaire !!!!!!!!!

Laurence, nos filles et moi l'embrassons très fort !

 

Je sais que Jessica, les plus beaux yeux du Pays -Haut, le fera avec tendresse !

 

 

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 19:40

 

 

L'avenir est incertain :

 

  • Les élus locaux ne savent pas très bien ce que seront leurs lendemains... Certes, ils ont voté la suppression de la taxe professionnelle, et la loi prévoyant la concommitance du renouvellement de ce qui s'appellera les conseillers territoriaux. On est donc sûr d'élire en 2014, dans un scrutin au mode non encore défini, un nombre inconnu d'élus dans des circonscriptions non fixées. Ces élus siègeront dans des structures dont le financement n'est pas choisi, et surtout dont les compétences légales ne seront définies que bien plus tard. La seule solution pour y voir clair, c'est de gagner en 2012 !!!

 

  • La question des retraites va être centrale dans les débats à venir. Certes, c'est une vraie question qui méritera des réponses pas faciles à élaborer. Mais est-ce le seul problème social du moment ? N'y a-t-il pas aussi près de 400 000 chômeurs arrivant en fin de droit ? N'y a-t-il pas dans notre pays un vrai problème de niveau de salaire, avec de plus en plus de travailleurs pauvres ? N'y a-t-il pas aussi un vrai problème de santé et de soins notamment dans l'hôpital public ? Ce gouvernement en est à son quatrième ministre des affaires sociales en moins de trois ans ! Le premier a tapé sur le droit de grêve et sur le code du travail, le second a été éphémère et le troisième a ouvert la porte à la fin du repos dominical !!!

 

  • Le Président bling bling, entre deux rumeurs, est en train de perdre pied dans les sondages ! La faillite du "travailler plus pour gagner plus", les inégalités de salaire, le bouclier fiscal, le lâchage un jour de la taxe carbone et le lendemain celui des agriculteurs, sa surdité aux messages des français, son arrogance à soutenir les  grosses fortunes, autant de raisons de perdre le peu de confiance qu'il lui restait. Lui et ses complices (je parle de ces députés godillots qui font semblant de grogner et qui votent tous les textes sans même les amender) ne nous parlent que de la grandeur dela France, de sa façon de résister mieux que les autres à la crise, d'avoir des banques plus solides que les autres, de relancer l'industrie du Pays et de faire revenir les évadés fiscaux grâce au bouclier fiscal. Que de contre-vérités. Au lieu de nous parler de la grandeur du Pays, qu'ils agissent pour le bien-être de TOUS ses habitants.

 

Plus que jamais, c'est une responsabilité pour le PS de redevenir force de proposition. Nos conventions d'ici l'été seront décisives.

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 16:56

 

 

 

 

 

Vous pouvez visionner ma dernière question au gouvernement posée ce mercredi, en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

 

 

mms://video.assemblee-nationale.fr/wmv/13/100407.wmv

 

 

 

Pour les internautes pressés, ma question apparait à la 18° minute !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 06:59

Hier mercredi 7 avril, la commission des finances auditionnait le nouveau Ministre du budget. Au menu, le bouclier fiscal, véritable jackpot pour quelques contribuables bien avisés !

 

Surprise, la ligne de défense a changé :

 

  • Sur environ 16 000 bénéficiaires, le Ministre focalise sur les "bénéficiaires pauvres". En effet, la moitié des bénéficiaires des chèques de remboursement du Trésor déclarent des patrimoines inférieurs à 770 000 euros ! Ce que ne dit pas le Ministre, c'est que ces gens là touchent environ 5 Millions d'euros, soit moins de 1% du coût du bouclier qui s'élève à 585 Millions. Donc, 99% des petits protégés du bouclier payent l'impôt sur la fortune (ISF). Le bouclier plafonne leur ISF, leurs impôts sur le revenu, leurs impôts locaux, leur CSG, leur CRDS, leur contribution au titre du RSA.... Beaucoup ne demandent même pas le bénéfice du bouclier de peur d'être exposés à des contrôles ! Un millier de contibuables se partagent la grosse part du gateau, percevant chacun en moyenne 350 000.

 

  • Le Ministre ne cesse de dire que le but du bouclier est de reloger en France des expatriés fiscaux ayant parait-il pris peur devant notre fiscalité ! Depuis juin 2007, les retours en France de ces fuyards sont évalués à environ 300, alors même que quelques 800 nouveaux expatriés sont recensés ! La récupération fiscale est de l'ordre de 17 Millions, soit 45 fois moins que le coût du bouclier. Le Ministre, qui ne recule devant rien, estime que lleur retour ne se fera que si on garantit à ces malheureux de la stabilité fiscale. Que n'ont-ils évoqué la stabilité lors de la fiscalisation de indemnités journalières des accidentés du travail, de la suppression de la demi-part supplémentaire des veuves et des veufs ayant élevé au moins un enfant, de la mise en place des franchises médicales ! Le Ministre ose même parler d'une stabilité égale à la durée d'un quinquennat. Il est vrai que les donateurs de l'UMP ont entendu le Président leur garantir le bouclier au Bristol.

L'audition du Ministre n'annonce pas de changement. Peut être une mini-reculade au moment de présenter la douloureuse sur le dossier des retraites.

 

Bien sûr, quelques députés de droite ont fait semblant de grogner. Ils sont complices, ils votent les lois de finance, refusent de voter nos amendements, cautionnent cette fiscalité injuste et inégalitaire.

Le Ministre a paru parfois gêné aux entournures. Cela ne suffit pas !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 11:07

Cet après midi,

 

Après les questions d'actualité

 

16 heures sur LA CHAÎNE PARLEMENTAIRE (LCP)

 

je serai en débat dans l'émission

 

"La séance continue"

 

 

Pour ceux qui n'ont rien d'autre de mieux à faire.........

 

kekert.jpeg

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 08:06

Vous êtes nombreux à m'envoyer des mails qui parlent des privilèges des députés. Il est temps de tordre le coup à une fausse rumeur qui ne cesse de circuler :

 

Certains papiers affirment avec beaucoup de sérieux que les députés non réélus continuent à percevoir leur indemnité parlementaire. Parfois il est dit pendant 6 mois, parfois on parle de 6 ans, d'autres disent à vie !!!!

 

La réalité est toute autre :

 

- tous les députés versent 27,44 € tous les mois à une caisse de solidarité alimentée uniquement par ce versement prélevé mensuellement sur leur indemnité.

 

- cet argent sert à verser une aide au retour à l'emploi (A.A.R.E.) dont le règlement très précis est surveillé par les trois questeurs élus par l'Assemblée :

 

- peuvent percevoir l'A.A.E.R. les députés non réélus, de moins de 60 ans, à la recherche d'un emploi, ce qui exclut les fonctionnaires et ceux qui ont retrouvé un emploi.

 

- la durée de versement est limitée à 6 semestres (3ans), et l'allocation est dégressive :

 

- son montant est de 100% de l'indemnité parlementaire le 1° semestre (5487€), puis 70% le second semestre (3841€), 50% le troisième (2743€), 40% le quatrième semestre (2195€), 30% le cinquième (1646€), et enfin 20% le sixième et dernier semestre (1097€).

 

- l'allocation est différentielle, c'est à dire que de son montant sont déduits les autres revenus éventuellement perçus (indemnités d'autres mandats locaux, revenus du patrimoine...)

 

Le bilan de l'A.A.R.E. depuis les élections de juin 2007 est transparent :

 

- le premier semestre 30 bénéficiaires.

- le second semestre 15 bénéficiaires.

- le troisième semestre 9 bénéficiaires.

- le quatrième semestre 4 bénéficiaires.

- le cinquième semestre 2 bénéficiaires.

- le sixième semestre 1 dernier bénéficiaire dont les droits prendront fin au 30 juin 2010.

 

Si vous recevez des informations fantaisistes, évitez de les relayer et n'hésitez pas à diffuser cet article !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 20:34

La droite n'a rien compris.

 

Sitôt passées les élections régionales, elle présente à l'Assemblée un texte pour autoriser les jeux en ligne et légaliser les paris illégaux de quelques amis du Fouquet's. Les chômeurs doivent être heureux ! S'ils n'ont pas de pain, ils auront des jeux !

 

D'autre part, ils ont repris leur méthode consistant à répéter tous la même chose grâce à leurs "éléments de langage" : concernant le bouclier fiscal, les mensonges fleurissent : ils disent ne pas supporter "qu'un français travaille plus de la moitié de sont temps pour payer des impôts à l'Etat". Ce sont les mots exacts de Chatel tout à l'heure.

 

Premièrement : beaucoup de bénéficiaires du bouclier fiscal ne travaillent pas. Ils tirent leurs revenus des fruits de leur patrimoine, qu'il soit industriel, foncier, immobilier. Les salariés bénéficiaires du bouclier fiscal sont évidemment les très gros salariés, hauts dirigeants de groupes industriels, traders, gestionnaires de fonds...

 

Deuxièmement : dans le bouclier fiscal, sont intégrés tous les impôts, pas seulement les impôts payés à l'Etat. En effet, ils se font rembourser en plus de l'impôt sur le revenu et l'impôt sur la fortune, les impôts locaux (pour les collectivités locales), la CSG et la CRDS (c'est à dire des cotisations pour les régimes sociaux). Un peu plus ils se feraient rembourser les timbres utilisés pour faire la demande !

 

Troisièmement : le bouclier fiscal (650 millions d'Euros) est loin d'être le seul scandale du moment.

 

Dans la loi TEPA, enfilée en juin 2007 dans l'euphorie UMPiste, il y avait aussi la défiscalisation des heures supplémentaires (près de 4 milliards). Comme si les heures sup ne remplaçaient pas des emplois potentiels.

 

Et puis il y a eu la TVA dans la restauration (près de 3,5 milliards) qui n'a provoqué ni embauche ni baisse de prix.

 

Sans compter que suite à un amendement nocturne au Sénat, depuis 3 ans, les plus-values sur les cessions de filiales ne sont plus imposées (20 milliards en 3ans). Ce ne sont plus des niches, c'est un chenil entier !

 

 

Pendant ce temps là, ils ont inventé les franchises médicales, ils ont supprimé la demi-part des veuves, ils ont décidé de fiscaliser les indemnités journalières des accidentés du travail !

 

 

Nicolas Sarkozy a réaffirmé qu'il ne toucherai pas au bouclier fiscal.

 

 

Et il s'apprète à demander des efforts aux français !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 13:23

Ce soir, à 18h30, les députés de la majorité sont invités à l'Elysée.

 

L'invitation a tout d'une convocation, et les hésitants n'auront pas le prétexte de leur travail à l'Assemblée pour se faire faire un mot d'excuses !

 

En effet, ce soir, après les questions au gouvernement, l'ordre du jour prévoyait la poursuite des travaux législatifs. Que nenni, la Présidence de l'Assemblée a décidé d'arrêter les travaux à 18 heures, pour permettre à tous ces godillots d'aller se faire remonter les bretelles par Nicolas Sarkozy.

 

Silence dans les rangs ! Pour ceux qui ne l'avaient pas encore compris, il n'y a plus de séparation du pouvoir exécutif et du pouvoir législatif. Balayées les belles promesses de la révision constitutionnelle et la coproduction législative.

 

Malheur aux députés de l'UMP et de leurs cousins du prétendu Nouveau Centre qui oseraient défier par un vote les volontés Présidentielles.

 

Une belle illustration hier soir encore : les députés de gauche étaient majoritaires en séance. Bernard Accoyer a du tordre le coup aux usages qui veulent que l'on interrompe pas un vote lorsqu'il est lancé. Ils ont battu le rappel des troupes de godillots accourus voter en faveur d'un texte sur les jeux en ligne, comme si la préoccupation des français était celle là au beau milieu des difficultés sociales et économiques.

 

Les chomage grimpe, les déficits s'accumulent, les retraites sont menacées, et pendant ce temps là, ils légifèrent sur les jeux en ligne, la burka et débattent de l'identité nationale !

 

Peu importe pour eux, le bouclier fiscal, les niches fiscales, les exonérations de cotisations sociales, tout cela continue comme avant !

 

La crise ne les touche pas, ou en tout cas, ils font semblant !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article