Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Articles récents

Un peu de lecture !

17 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Un article de l'express, à lire et à diffuser !

 

 http://www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-woerth-un-depute-finalement-pas-si-stupide_905906.html

 

 

BONNE LECTURE !!!

Lire la suite

Nicolas Sarkozy peu convaincant !

14 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Même en vacances, l'actu me poursuit ! J'ai vu NS lundi. Les sondages de ce matin sont formels : il n'a pas convaincu. Pire encore pour eux, les affaires reprennent : La note de De Maistre à Bettencourt est accablante. Woerth et lui se connaissaient, se voyaient, contrairement à ce qu'ils disaient. Et le Canard de ce matin semble enfoncer un peu plus les clous. "L'honnêteté faite homme."...

Lire la suite

Une p'tite coupure...

12 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

La dernière fois que j'ai écrit sur mes vacances, on a eu droit à une petite polémique avec le Républicain Lorrain sur l'exhibitionisme des femmes et hommes publics. Cette fois, je serai plus prudent pour vous dire où je me sauve cinq jours exactement. C'est une île, pas aux Seychelles, territoire français, dont je ne suis pas propriétaire, et qui revendique souvent son indépendance. Je rentre vendredi soir après ce petit break !
Lire la suite

Une droite coupable !

9 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Les socialistes ne sont pas à l'origine de l'affaire Bettencourt !

 

Ils s'étaient, par ma voix, indignés du cumul de fonctions d'Eric Woerth dès le 9 décembre 2009 à l'Assemblée Nationale alors même que ce Ministre n'était pas en charge des retraites. Ce même Ministre avait alors de façon méprisante traité ma question de "stupide", et provoqué un vif incident.

 

7 mois plus tard, l'actualité rattrape le Ministre, entre-autre par le fait que son épouse était indirectement salariée (confortablement !) de Madame Bettencourt, elle même comme son défunt mari généreuse donatrice de différents satellites de l'UMP.

 

Nos questions d'actualité ont toujours été précises, mûrement préparée. Chaque mot a été soigneusement pesé !

 

Ce n'est pas une chasse à l'homme, c'est la recherche de la vérité !

 

Quoiqu'en disent les aboyeurs de l'UMP, il est scandaleux que des PV d'auditions faites sous l'autorité d'un Procureur proche de l'Elysée se retrouvent dans les heures qui suivent dans la nature.

 

La lecture de l'intégralité de ces PV montrent d'ailleurs la cohérence des déclarations de la comptable concernant les rôles de M. De Maistre et de M. Woerth. On comprend que les multiples pressions exercées sur une simple comptable la conduisent à être moins affirmative lorsqu'elle met en cause le Président de la République en personne !

 

Moi même, pourtant progressivement rodé aux joutes oratoires du Parlement, ai hésité devant la gravité des sujets abordés dans mes questions posées en direct devant des Millions de Français !

 

Ce qui est anormal, c'est que la procédure ne soit pas conduite de façon contradictoire par un juge d'instruction indépendant. J'observe par ailleurs que ces mêmes juges d'instruction seront supprimés dans le réforme prévue par le Président.

 

Cette affaire à tiroirs est symptomatique des "valeurs" de la droite dirigeant notre Pays.

 

Ces gens là ne vivent plus qu'entre eux, et ne se rendent même plus compte du mélange des genres et de l'énormité de leurs comportements.

 

Leur seule approche est financière, économique et intéressée. L'économie est pour eux motivée par le seul profit des actionnaires. L'économie source d'emplois et de salaires liés au travail n'existe plus.

 

Les parlementaires de droite sont des complices par leurs votes. Le club du Fouquet's les utilise, et la passivité des parlementaires de la majorité est à dénoncer.

Lire la suite

Encore une question sans réponse !

6 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Ci-dessous le lien de ma dernière question à Eric Woerth, restée sans réponse.

 

                                                    cliquez ici

 

 

 


Lire la suite

Affaire Woerth : Eckert veut toute la vérité

6 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

 

Article paru dans Le Républicain Lorrain

 

A l'initiative des attaques les plus rudes portées contre Eric Woerth, le député PS meurthe-et-mosellan Christian Eckert ne lâche rien et envisage tous les moyens de procédures « pour faire éclater la vérité ».

 

La démission d'Alain Joyandet et de Christian Blanc suffira-t-elle pour désamorcer l'affaire Woerth, née en pleine révélation de certains excès d'utilisation de l'argent public par des ministres ?

« Non, je ne le crois pas. Je pense que contraire qu'il s'agit d'un rideau de fumée destiné à protéger le soldat Woerth. Mais le problème, c'est que ce gens-là ne vivent pas dans le même monde que nous. Le leur est virtuel. Lorsqu'en décembre, j'avais interpellé une première fois Eric Woerth en l'interrogeant sur l'incompatibilité de ses fonctions de trésorier de l'UMP avec celles de ministre du Budget, c'était au surlendemain de la réunion du club des donateurs du parti sarkozyste qu'il avait organisé dans le prestigieux hôtel Bristol à Paris. Il m'avait alors envoyé paître en traitant ma question de « stupide ». Certes, il n'y avait pas encore d'affaire Woerth, mais je crois qu'il ne percevait même pas qu'il pouvait y avoir là un conflit d'intérêts. De bonne foi, il ne voit pas le problème. »

 

La commission des finances du Palais Bourbon, dans laquelle vous siégez, doit auditionner aujourd'hui Philippe Parini, directeur général des finances publiques. Lequel soutient qu'Eric Woerth n'a jamais donné aucune instruction dans le dossier fiscal de Liliane Bettencourt. Qu'attendez-vous d'une telle audition ?

« Des éléments sur la méthode et le déroulement des contrôles en matière de lutte contre la fraude fiscale. Mais dans ce dossier, de nombreuses zones d'ombre restent à éclaircir. Dans les écoutes téléphoniques qui ont été mises au jour, l'ex-comptable de Liliane Bettencourt évoque des retraits de 50 000 euros par semaine en liquide. Si tel est le cas, quel fut de rôle des banques ? Ces mouvements n'ont-ils pas été signalés à Tracfin ( Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins ) ? Et si oui, pourquoi ? Il appartient à l'Autorité de contrôle de s'en saisir. »

 

Comment en finir définitivement avec le mélange des genres ?

« Nous allons déposer une proposition de loi visant à interdire le cumul entre une fonction ministérielle et le rôle de trésorier d'un parti politique. Mais nous n'excluons pas de faire traduire Eric Woerth devant la Haute Cour de justice de la République, sur la base de la prise illégale d'intérêts. Sur ce point, des divergences d'appréciation subsistent encore au sein de notre groupe. Ma principale crainte concerne la commission d'enquête parlementaire. Bernard Accoyer, le Président de l'Assemblée nationale, y semble favorable. Techniquement, c'est jouable, puisque nous avons droit à un tirage par an. Mais la concomitance avec une possible procédure judiciaire risque de poser problème. »

 

Eric Woerth affirme ne pas avoir une tête à couvrir l'évasion fiscale....

« Je ne dis pas qu'il est malhonnête. Je n'en sais rien. Et je ne juge pas à la tête du client. « Est-ce que j'ai une tête à ….. », je ne comprends ce type d'argument. Je m'en tiens aux faits. Et les faits, nous voulons les connaître, dans le détail.

 

Propos recueillis par Xavier BROUET.

 

Lire la suite

La Vérité aujourd'hui !

6 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

A lire absolument Médiapart ce matin ! C'est de la bombe !
Lire la suite

Démission de deux Sous-Ministres !

4 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

"Aujourd'hui, en France, quand des Ministres démissionnent, plus personne ne s'en aperçoit !"
Lire la suite

Affaire Woerth : Un triste feuilleton à rebondissements !

2 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Si cela ne touchait pas tous nos concitoyens dans leur vie personnelle, on pourrait se réjouir que le dossier des retraites soit porté par un Ministre aujourd'hui plongé jusqu'au cou dans les affaires...

 

Depuis ma question du 9 décembre 2009, que le Ministre avait balayé de la main  de façon méprisante en la jugeant "stupide", les faits confirment mes propos.

 

Pire encore, cette cohorte de Ministres, de Parlementaires de Droite, qui tentent de justifier l'indéfendable, méritent de faire naufrage avec lui.

 

En décembre, j'avais souligné la confusion des genres entre le collecteur de fonds de l'UMP et le Ministre du Budget en charge de traquer les fraudes fiscales.

 

Jour aprés jour, il apparait que Monsieur WOERTH ne pouvait ignorer :

 

- le rôle de son épouse, gestionnaire des dividendes astronomiques de Madame Betancourt,

- le rôle de son administration à Bercy qui verse le "bouclier fiscal",

- le rôle des services fiscaux qu'il dirige qui ne contôlaient pas les mouvements de fonds suspects de la plus grosse fortune de France,

- les contributions diverses que cette même personne versait à l'UMP et au "micro-parti" sans adhérents dévoué à soutenir les propres actions d'Eric Woerth,

- le rôle de l'employeur (spontané ?) de son épouse qu'il qualifiait d'abord de simple connaissance, mais qu'après coup il reconnait avoir décoré et avec qui ils se recevaient en public et en privé !

 

Une commission d'enquête parlementaire, faute d'enquêtes judiciaires que personne au Gouvernement ne semble engager, peut seule faire la lumière sur ce pitoyable feuilleton de l'Eté. Si les faits se confirment, le Haute Cour de Justice pourrait être saisie.

 

Ces agissements, ces dénégations contredites par les faits et le simple bon sens, provoqueraient dans une démocratie irréprochable la chute, sinon du Gouvernement, pour le moins du Ministre en cause.

 

Ils le soutiennent tous, Président, Conseillers, Ministres, Députés, Sénateurs !

 

Ils sont donc tous à mettre dans le même sac !

Ils font la politique des riches, en utilisant l'argent public.

Ils demandent effort et rigueur aux salariés, aux fonctionnaires, aux malades, aux retraités, pendant qu'ils se gouinfrent en catimini.

Ils vantent avec nos sous leur réforme des retraites à la télé et à la radio pour mieux faire passer la pilule !

 

Nous devrons, quoiqu'il se passe dans les prochains jours, en garder le souvenir pour au moins deux raisons :

 

- Quand nous irons voter en 2012 pour les chasser du pouvoir !

- Quand nous les aurons remplacés pour ne jamais faire comme eux !

 


 


Lire la suite

ÉRIC WOERTH S'ENFONCE TOUT SEUL !

30 Juin 2010 , Rédigé par Christian Eckert

 

En décembre dernier, j'avais interrogé Eric Woerth sur le mélange de ses casquettes de trésorier de l'UMP et de Ministre du budget en charge notamment du contrôle fiscal (voir l'article ci-dessous).

 

Il avait, de façon méprisante, traité ma question de stupide et provoqué, après une intervention de François Fillon, le départ des députés de Gauche de l'Hémicycle.

 

Avais-je raison trop tôt ?

 

Aujourd'hui, Eric Woerth est rattrapé par les affaires et ses casquettes se transforment en casseroles.

 

Même à droite, cette confusion des genres interpelle.

 

À nos questions précises posées ces derniers jours, les explications font défaut :

 

  • Pourquoi les informations transmises par le Parquet de Nanterre à l'administration fiscale sur les soupçons de fraude, n'ont engendré un contrôle que de Monsieur Banier et pas des autres protagonistes cités par le Parquet ?

  • Pourquoi et comment L'Élysée par la personne de Monsieur Ouard, est-il intervenu dans les procédures judiciaires de la famille Bettencourt ?

  • Quel rôle joue l'association de soutien à l'action d'Éric Woerth dans la circulation des dons reçus par l'UMP ?

  • À qui appartient et a appartenu l'ile d'Arros dont Madame Bettencourt ne serait plus que locataire, auprès d'une société basée au Lichtenstein ?

 

Pire, les déclarations des uns et des autres se contredisent :

 

  • Éric Woerth ne voyait pas de conflit d'intérêt entre son métier et celui de son épouse. Cette dernière avoue ensuite dans « le Monde » avoir sous-estimé le conflit d'intérêt !

  • Éric Woerth déclare que le contrôle fiscal de Monsieur Banier a été fait sous son autorité et se vante ensuite de n'avoir sollicité ou empêché aucun contrôle fiscal !

  • Monsieur De Maistre, conseiller de Madame Bettencourt et employeur (spontané ?) de Madame Woerth n'était d'abord présenté que comme une vague connaissance des Woerth. En fait, Éric Woerth lui a remis lui-même la Légion d'Honneur, sur le quota du Ministère de l'Économie, et a prononcé son éloge. La presse évoque leurs relations personnelles !

  • Michèle Alliot-Marie avoue hier à l'Assemblée que l'Élysée s'est « renseigné » auprès du Procureur sur les affaires Bettencourt au motif de l'enjeu économique de l'entreprise L'Oréal. Monsieur De Maistre était au courant du jour et du contenu du premier jugement sur l'affaire Bettencourt.

 

Tout cela, occasionne un grand déballage :

 

  • L'affaire Peugeot, autre « connaissance » du Ministre Woerth. Des lingots volés s'évanouissent dès lors qu'en déclarant leur vol on pourrait en rechercher l'origine et la déclaration fiscale.

  • Le passé d'Éric Woerth autour du Conseil Général de l'Oise, étrangement gommé de son CV officiel, qui a laissé de formidables observations de la Chambre Régionale des Comptes.(salaires, voitures, confusions des dépenses personnelles, marchés litigieux...)

 

 

La demande d'une commission d'enquête parlementaire faite par le groupe socialiste n'en est que plus légitime.

 

La démission d'Éric Woerth de l'une ou/et l'autre de ses fonctions est son affaire.

 

Le Président avait annoncé une République irréprochable. Les affaires reprennent !!!

Lire la suite