Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 17:46

 

 

 

 

Le 2 mars, ma question au Gouvernement

et la réponse de Christine Lagarde

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 17:32



Réunis le 15 février à l’Assemblée Nationale, les députés socialistes de régions minières ont adopté le texte suivant concernant l’avenir du régime de sécurité sociale minière :


Le régime de la sécurité sociale minière est fondamental pour assurer la santé des anciens mineurs et de leurs ayants droit. Ce régime concerne aussi les mineurs encore en activité dans les mines de sel  en Meurthe et Moselle. Les bases actuelles de ce régime ont été instaurées en 1946 pour prendre en compte les  dangers de la profession de mineur, qui aujourd’hui encore est malheureusement rappelée par les catastrophes qui surviennent régulièrement en Europe et dans le Monde.

Le Ministre de la santé a engagé une réflexion sur la transformation de ce régime. Cette réflexion a été confiée à Yves BUR, député du Bas-Rhin, qui a présenté un rapport.

Les députés socialistes prenant connaissance de ses conclusions, considèrent que celui-ci n’assure pas l’avenir du régime minier. Le détail des recommandations qu’il contient doit être impérativement discuté de façon approfondie avec les organisations syndicales.

En tout état de cause, l’évolution du régime minier suppose au préalable de respecter trois principes essentiels  :

  • - Rétablir le dispositif de la gratuité des transports sanitaires pour les affiliés du régime minier (Article « 2-2.b »).
  • - Maintenir une offre de soins de qualité en garantissant le principe de gratuité et de proximité.
  • - Garantir le statut du personnel de la sécurité sociale minière. Tout changement dans ce domaine entrainera en effet de sérieuses  difficultés d’application.


En outre, l’évolution du régime minier nécessite parallèlement  de réexaminer  la question de la revalorisation des retraites minières dont le montant reste injustement inférieur à celui du régime général. Cette revalorisation avait d’ailleurs fait l’objet d’un engagement du Président de la République lors de la campagne électorale de 2007.

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 09:24

MAM

 

 

 

 

Dessin de Damien Kiernozek

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 20:43

 

Ce mardi, journée de rentrée à l'Assemblée après une interruption d'une semaine.

 

Entre-temps, le remaniement a eu lieu, mais rien ne semble fondamentalement changé : La séance des questions a été conforme à la tradition ; la droite a « servi la soupe » à ses ministres, notamment à Alain Juppé. Nous avions décidé de ne pas revenir sur les affaires et avons planté quelques banderilles sur l'hôpital, sur l'école... Réponses habituellement agressives de Bertrand et Chatel...

 

À noter tout de même une question incisive de Hervé De Charrette (Nouveau Centre) très critique sur le débat prévu par la droite sur l'Islam, prenant de saines positions sur la laïcité, et contré par Fillon lui-même, tentant péniblement de « déminer » un terrain mouvant.

 

J'ai ensuite auditionné deux membres de la Cour des Comptes, en préparation de mon rapport sur la R.G.P.P. (révision générale des politiques publiques).

 

Puis s'est déroulé le débat sur le rapport de la Cour des Comptes, où François Barouin s'est empêtré dans des explications gênées sur le « pacte de convergence » en préparation et dont on entendra beaucoup parler dans les prochains temps.

 

Demain, programme chargé, avec entre-autre, une réunion de finalisation des propositions du groupe de travail sur les « conflits d'intérêts » des députés. Le rapport sortira la semaine suivante. En fin de journée, après les questions, reprise du travail sur la R.G.P.P..

 

Les « affaires » semblent reprendre sur Karachi, le rôle de Longuet, le financement du Parti Républicain et de la campagne de Balladur... Il est temps que ces gens là soient mis en retrait(e).

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 07:55

Ce remaniement bricolage tente de masquer les échecs de Nicolas Sarkozy.

 

Les soulèvements populaires dans les pays arabes imposeraient le départ de MAM et celui de Brice Hortefeux.

 

J'ai beau chercher, scruter les journaux, zapper sur toutes les chaînes de télévision de CNN à Al Jazeera, surfer jusqu'à épuisement su le web, écouter toutes les radios, même les étrangères, je ne trouve AUCUN pays au Monde qui fasse la même analyse !

 

Qu'attendent donc les allemands pour remanier ? Et Obama, ne doit-il pas changer ses ministres ? Les anglais, d'habitude visionnaires, n'ont donc pas mesuré que les évènements du Maghreb imposaient de changer leur Ministre de l'intérieur ?

 

La France est la première à voir clair.

 

Si les évolutions en Afrique du Nord imposent l'exfiltration de deux des principaux Ministres français, on frémit à l'idée qu'un soulèvement populaire dans un grand pays asiatique n'entraîne par parallélisme des formes, le remaniement de Nicolas Sarkozy en personne !

 

Efin, quand je dis on frémit....

 

Ceci  dit, il est curieux de prétendre que les révolutions sur les autres continents ne provoquent les changements politiques chez nous !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 19:31

Quelques remarques dominicales, alors même que l'oracle élyséen vient de parler :

 

  • MAM s'en va, ce n'est pas trop tôt. Elle a beau clamer qu'elle n'a pas fait d'erreurs, tout le monde, y compris dans son camp, a dénoncé les pathétiques non-explications de ses frasques tunisiennes. Plus surprenant est le maintien à son poste ministériel de Patrick Ollier, dont les relations avec Kadhafi sont inquiétantes. Rappelons les déclarations de vendredi : "Si Michèle s'en va, je pars aussi." Décidément, ces deux là s'habituent aux changements de pied !

  • Gérard Longuet revient au Gouvernement ! Après Alain Juppé, voilà sans doute une autre marque du renouveau. En tout cas, un "français de souche", dont les accointances avec l'extrème droite sont anciennes. La Lorraine compte un Ministre de plus ! Sans doute aura-t-il à coeur d'éviter tous les conflits d'intérêts...


  • Les discours, comme les Ministres, passent. Les problèmes demeurent : Salaires bloqués, chômage massif, explosion des prix, rien de tout cela n'est même évoqué. Quelle mascarade. Ce remaniement n'annonce aucun changement de politique.
     
  •  

    Alors... tout redevient comme avant.
Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 23:08

Sur le site d'une radio belge, un journaliste ecrivait à propos de nos ministres (ils ne peuvent pas parler des leurs, ils n'ont plus de Gouvernement !) :

 

" Comment font-ils au gouvernement français pour s’entendre en Conseil des ministres quand le bruit des casseroles sous les chaises doit couvrir toutes les conversations ? "

 

 

 

Malgré l'exil d'Eric Woerth à l'Assemblée Nationale et le remaniement destiné à installer une vraie équipe de "pros", les affaires reprennent :

 

Vacances dorées, jets privés, amitiés sulfureuses, jets publics, soupçons de commissions... On réentend les démentis indignés, les explications vaseuses et changeantes, les accusations proférées à l'encontre des sites internet et de la presse, les soutiens réaffirmés puis les silences gênés...

 

Tout redevient comme avant !

 

Pendant ce temps, les banques annoncent leurs bénéfices insolents, reversent les bonus, les entreprises du CAC 40 annoncent des dividendes quasi-record. Peugeot et Renault remboursent grâce aux primes à la casse versées par l'Etat,1 Milliard prêté par le même Etat pendant la crise... France Télécom a gagné presque 5 Milliards, en mettant l'ancien PDG, celui des suicidés, dans un placard doré. Le prix des carburants explosent. Les prix des matières premières flambent plus pour les consommateurs que pour les producteurs....

 

Tout redevient comme avant !

 

Le Gouverneur de la Banque Centrale Européenne déclare qu' augmenter les salaires (sauf le sien !) serait dangeureux. Il n'est que mollement contredit par Harry Potter Barouin, qui assume pourtant le blocage des salaires des fonctionnaires sur trois ans ! L'ISF vit probablement ses derniers mois, cela sera au moins une promesse tenue par le Président du pouvoir d'achat...

 

Tout redevient comme avant !

 

 

Les populations des pays arabes n'avaient pas la possibilité de s"exprimer librement dans les urnes. Elles ont choisi la rue et sont en train de gagner. Mais ce n'est pas sans vies perdues et sang versé !

 

Chez nous, le 20 mars, l'UMP aura des candidats aux éllections cantonales. Cherchez bien, ils mettent rarement l'étiquette, c'est pas porteur.

En allant voter, vous ne risquez pas votre vie comme ces lybiens qui affrontent des armes lourdes.

Et beaucoup de français n'iront pas voter alors que presque tous les lybiens sont dans la rue.

On a connu France plus courageuse...

  

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 07:22

La question de la dépendance des personnes âgées concerne tout le monde. Le Président a décidé d'en faire un enjeu de la dernière partie de son mandat.

 

CHICHE  !

 

Sur les mesures concrètes à prendre, il n'y a pas de vraies controverses : il est indispensable de construire plus d'établissements d'accueil, tout en développant les soins et services à domicile. Selon le degré de dépendance et selon les choix des intéressés et de leurs familles, le maintien à domicile est une alternative au déracinement que le placement entraine.

 

Les seules questions - mais elles sont bien sûr essentielles - concernent le financement.

 

Et là, oh surprise, les pistes avancées par la droite deviennent révélatrices de ne voir dans la prise en charge des personnes dépendantes, qu'un nouveau marché source de profits pour certains amis trop connus.

 

Que globalement les français doivent cotiser pour payer les dépenses susceptibles de générer leur possible dépendance est une évidence. On estime annuellement autour de 8 Milliards d'Euros les ressources à trouver (c'est le montant des bénéfices net de la seule BNP en 2010 !). Pour l'instant, les dépenses effectuée par les départements sont de l'ordre de 5,5 Milliards.

 

La droite veut réduire les prises en charge et obliger à une assurance privée.

Les socialistes estiment nécessaire la création d"une branche supplémentaire de la Sécurité sociale pour assurer la solidarité.

 

Pour en débattre, rejoignez nous !

 

 

MATERGIA

 

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 09:50

kadhafi

 


Dessin de Damien Kiernozeck

extrait du livre "C'est l'histoire d'un mec à la Rollex"

éditions "Paroles de Lorrains"

(http://parolesdelorrains.jimdo.com/)

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 09:04

Le Président Sarkozy n’a de cesse que de véhiculer des messages réducteurs destinés à justifier l’injustifiable !

Il prépare l’opinion à la suppression de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), promesse faite à ses amis du Premier Cercle des généreux donateurs de l’UMP au Bristol ou au Fouquet’s.

 

Il ne cesse de dire, alors que c’est rigoureusement faux, qu’en Allemagne ce sont les socialistes qui l’ont fait.

Rappelons qu’en France, cet impôt est acquitté par environ 2% des contibuables les plus fortunés (ceux dont le patrimoine calculé après abattements, exonérations et niches multiples dépasse 800 000 €). Ces malheureux paient en moyenne 5 854 €, avant application du scandaleux bouclier fiscal qui en rembourse une partie, du moins pour les plus gros contribuables style Madame Bettencourt…

 

L’UMP considère donc que la première injustice à corriger en France est l’ISF !

Mais l’argument matraqué par notre Président serait que la France est le dernier des pays à avoir un Impôt sur la Fortune !

Là encore, c’est assez largement contestable : Des impositions proches de l’ISF existent aux Pays Bas (basées sur un loyer fictif) au Luxembourg (pour les seules entreprises) en Suisse (fixées par les cantons) en Islande (tout juste rétabli), en Norvège, en Grèce ou même au… Lichtenstein.

Mais quand bien même nous serions les seuls, est-ce là un argument implacable ?

La France est le seul pays du monde à fabriquer du vin de Bordeaux, du Roquefort et la baguette française est la meilleure du monde.

La France a été le seul et premier pays à mettre en place la Sécurité Sociale.

La France a été le premier pays à faire sa révolution pour aller vers une République respectueuse des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Etre premier à faire ou dernier à renoncer n’est pas preuve de pertinence en soit !

Pas plus que l’originalité serait forcément gage de qualité !

Ce raisonnement qui consiste à dire que parce que d’autres font, c’est forcément bien chez nous est devenu la dernière crétinerie à la mode. Sans forcément rappeler l’histoire des moutons de Panurge, il ne manque pas de cas où l’alignement des pratiques d’ailleurs sur son cas particulier donne des résultats désastreux.

Bien sûr que regarder ce que font les autres et l’évaluer est une nécessité. S’en priver serait marque de fierté malsaine. Les technocrates appelle cela le bench-marking.

Mais considérer que les autres, même nombreux à faire pareil, ont forcément des méthodes reproductibles à l’identique chez nous, est un raisonnement imbécile qu’un cartésien invétéré ne saurait accepter.

Chaque chose doit être évaluée rigoureusement, en regardant le contexte particulier de chaque pays, qui peut d’ailleurs changer en fonction du moment, des priorités politiques ou du contexte international.

Pour juger de l’ISF, il faudrait aussi regarder bien d’autres impôts et cela pulvérise les arguments crétins du Président des riches. Un seul exemple : Aux Etats-Unis, s’il n’y a pas d’ISF, le poids des taxes foncières conduit finalement pour les gros propriétaires d’immobilier, à un résultat quasi-identique…Prendre dans chaque pays un seul volet de la fiscalité comme point de comparaison est une erreur intellectuelle majeure.

Enfin, la France n’a pas vocation à se banaliser et peut être plus solidaire et égalitaire que d’autres.

Au moment où on reparle de la fameuse chanson « Douce France », Nicolas Sarkozy ferait bien d'en écouter la version originale !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article