Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 14:50

SARKO DOUANIER 
Damien, l'actu en direct !!!

Bientôt la sortie de "L'histoire d'un mec à la Rolex 2"

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 22:11

 

 

MORUE-3.jpg 

 

 

ENCORE UN JOLI DESSIN DE DAMIEN !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 19:52

Les sondages confirment les perceptions ressenties sur le terrain : Le Front National est en passe de se légitimer durablement.

 

 

La Gauche ne peut être exonérée d'une part des responsabilités. Les trahisons intéressées de Kouchner, Besson et quelques autres, le flou parfois de quelques unes de nos prises de positions (Valls sur les 35 heures, DSK sur les retraites...), les divisions préalables aux primaires, l'extrémisme un peu fou de Mélanchon, Besancenot et quelques autres... Tout cela a pu brouiller le message, désorienter les électeurs, et accréditer l'idée que droite et gauche c'est pareil.

 

 

Mais l'essentiel des causes de la montée du FN est à rechercher à droite :

 

  • - Nicolas Sarkozy a dévalorisé la fonction présidentielle : Fouquet's, yacht de Bolloré, premier cercle au Bristol, EPAD pour le fiston, "casse toi pauv'con", communication désordonnée, autant de fautes sur la forme qui ont fait perdre à la fonction présidentielle son rôle de garant des institutions et de rassemblement du pays autour de ses valeurs fondamentales.

  • - Ce gouvernement a dévalorisé les fonctions ministérielles : Premier Ministre collaborateur et docile, Ministres hableurs et aux ordres, affaires Woerth, MAM et autres, mélange des intérêts publics et des intérêts partisans, remaniements ratés, autant de raisons de ne plus croire en des fonctions d'Etat dont les français attendent rigueur et efficacité.

  • - Le Parlement est devenu croupion : Les parlementaires de droite ne peuvent plus amender les textes. Ils votent des modifications en commission voire en séance, mais le Gouvernement fait inverser les votes à la fin. Ils cèdent aux menaces de représailles lorsqu'ils ont le malheur de contester un projet de loi.

  • - Plus grave encore, ce Président et sa majorité ont bafoué la démocratie : vote en Congrès du traité européen rejeté par un référendum, fin de la retraite à 60 ans que le candidat promettait de ne pas remettre en cause, disparition programmée ou déguisée de l'ISF que le même candidat déclarait intouchable.

  • - Les efforts demandés aux français épargnent les nantis : Les salaires sont bloqués et les dividendes des actionnaires n'ont jamais été aussi élevés. Le SMIC ne connait aucun coup de pouce et les honoraires des notaires viennent d'augmenter de 7% en catimini. La baisse de la TVA sur la restauration profite essentiellement aux seuls restaurateurs, et la hausse du pétrole se répercute sur les taxes et le prix de l'Energie. On fiscalise les indemnités journalières des accidentés du travail et on supprime l'impôt sur la fortune. On instaure les franchises médicales et les consultations augmentent de 1 €. On "sauve" les banques à coup de Milliards et leurs profits comme leurs tarifs n'ont jamais été aussi élevés.

  • - Le flirt assumé du Président et de quelques autres avec le FN  légitime ce dernier : Le pathétique débat sur l'identité nationale, les tests ADN, l'accent systématique mis sur la sécurité au gré des faits divers fussent-t-ils cruels, la chasse aux Roms, le récent débat lancé sur l'Islam en France, la mise en avant des seuls flux migratoires suite aux événements du Maghreb, autant de clins d'oeil délivrés aux électeurs du Front National. Alors, comme elle le dit, les électeurs préfèrent l'original !

Comment s'étonner alors du manque de confiance des français dans nos institutions ? Comment faire reculer l'abstention et le vote protestataire "gratuit" ? Comment redonner espoir dans une démocratie vivante ?

 

L'explosion des inégalités fait le reste.

 

Le Parti Socialiste devra en tenir compte.

 

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:56

Seuls les députés ont eu droit à assister à l'audition de Jacques Servier, qui avait accepté de répondre à la mission d'information de l'Assemblée Nationale, à condition qu'elle se déroule à huis-clos. Curieuse manière, quand on prétend être transparent. Les journalistes seraient moins sujet à accusation si les principaux intéressés acceptaient la publicité des débats !

 

Bien que non membre de la mission d'information, j'ai décidé de m'y rendre, tant le sujet me semble important.

 

Une petite douzaine de députés présents, face à cet homme à l'oeil vif, bien que tassé dans son siège : 88 ans et parmi les 10 plus grosses fortunes de France...

 

Entouré de pas moins de 11 collaborateurs, le patron des Laboratoires Servier a d'abord pendant un bon quart d'heure réécrit l'histoire du Médiator, à sa façon, contredisant le fameux rapport de l'IGAS qui pose plutôt clairement la responsabilité du labo. Il s'appuyait sur des notes écrites soigneusement par ses juristes, mais s'en écartait spontanément avec une aisance étonnante.

 

Par la suite, il a laissé ses collaborateurs répondre aux nombreuses questions, souvent très précises. Beaucoup des parlementaires présents étaient des médecins et des pharmaciens, et le débat a été très technique. Mais il n'a pas hésité à répondre lui-même à quelques interpellations. Par exemple, lorsque Gérard Bapt a fait allusion à un congrès destiné à vanter les mérites de son produit s'étant déroulé ... aux Bahamas (!), il a sèchement dit ne pas pouvoir se souvenir de tout ce qui s'est dit il y a si longtemps et si loin.

 

N'étant pas du métier, je n'ai pas tout retenu, mais sur quelques sujets, j'ai été très choqué :

 

  • - Cet antidiabétique un temps reconnu comme tel, a été souvent promu comme coupe-faim. Les dénégations du labo n'ont pas convaincu, de nombreux documents évoqués par le Président de la mission en font la preuve. Si les effets secondaires peuvent  être acceptables chez certains malades à haut rique face aux effets positifs, il n'en est rien chez les patients seulement soucieux de maigrir !

  • - Interpellé sur le fait que la promotion du médicament a été variable suivant les pays, le labo déclare que leur attitude peu être différente suivant le contexte (?) :  En fonction de la concurrence, de l'implantation de la maison Servier, de l'intérêt économique (sic)... Comme si l'intérêt des malades n'étaient pas la seule exigence ! Si le médicament est bon pour les français, n'en va-t-il pas de même en Suisse ou en Espagne ?

 

  • - Le discours sur le nombre de morts a été un temps fort. Après un couplet émotionnel du Directeur sur ses nuits blanches face aux attaques des médias, un peu indécent devant la mort des gens, on a eu droit à une querelle de chiffres sur le nombre de décès nominativement recensés, comparés aux données statistiques basées sur des extrapolations... Comme si les morts ne comptaient qu'à partir du moment où on a découvert le risque et qu'ils se sont eux-même fait connaître !

 

  • - Pas évoquée, mais je suis parti un peu avant la fin, la question de l'indemnisation, même si une vie n'a pas de prix. Sans doute a-t-on gardé cela pour plus tard, lorsque la mayonnaise sera retombée. A peine évoquée la question des conflits d'intérêt entre les experts rémunérés par les labos et siégeant dans les instances d'homologations elles même financées par les labos. Il est vrai que ce sont des sujets qui fâchent...

 

Cette audition a démontré la nécessité de réformer en profondeur ce système sinon corrompu du moins peu conforme à l'éthique exigée La recherche publique doit exister et le progrès médical ne peut être fonction des seuls intérêts privés, fussent-ils des amis-clients du Président actuel. La pharmaco-vigilance doit être indépendante des labos, comme nous socialistes le disons depuis longtemps. Notre collègue Catherine Lemorton l'a écrit avant les affaires récentes dans un rapport enterré par la droite, et en cela, les pouvoirs publics sont complices.

 

La preuve est faite, dans ce domaine comme bien d'autres, que l'Etat doit assurer son rôle pleinement. Laisser tous les pouvoirs au "privé" en le présentant comme seul capable d'être compétent et efficace, c'est l'objectif inlassable de cette droite ultralibérale qui provoque en France comme en Europe, des dégâts irréparables.

 

Les morts du Médiator, comme les suicides au travail, en sont un terrible exemple qui doit nous faire réfléchir et agir...

 


 

 


 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 17:46

 

 

 

 

Le 2 mars, ma question au Gouvernement

et la réponse de Christine Lagarde

 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 17:32



Réunis le 15 février à l’Assemblée Nationale, les députés socialistes de régions minières ont adopté le texte suivant concernant l’avenir du régime de sécurité sociale minière :


Le régime de la sécurité sociale minière est fondamental pour assurer la santé des anciens mineurs et de leurs ayants droit. Ce régime concerne aussi les mineurs encore en activité dans les mines de sel  en Meurthe et Moselle. Les bases actuelles de ce régime ont été instaurées en 1946 pour prendre en compte les  dangers de la profession de mineur, qui aujourd’hui encore est malheureusement rappelée par les catastrophes qui surviennent régulièrement en Europe et dans le Monde.

Le Ministre de la santé a engagé une réflexion sur la transformation de ce régime. Cette réflexion a été confiée à Yves BUR, député du Bas-Rhin, qui a présenté un rapport.

Les députés socialistes prenant connaissance de ses conclusions, considèrent que celui-ci n’assure pas l’avenir du régime minier. Le détail des recommandations qu’il contient doit être impérativement discuté de façon approfondie avec les organisations syndicales.

En tout état de cause, l’évolution du régime minier suppose au préalable de respecter trois principes essentiels  :

  • - Rétablir le dispositif de la gratuité des transports sanitaires pour les affiliés du régime minier (Article « 2-2.b »).
  • - Maintenir une offre de soins de qualité en garantissant le principe de gratuité et de proximité.
  • - Garantir le statut du personnel de la sécurité sociale minière. Tout changement dans ce domaine entrainera en effet de sérieuses  difficultés d’application.


En outre, l’évolution du régime minier nécessite parallèlement  de réexaminer  la question de la revalorisation des retraites minières dont le montant reste injustement inférieur à celui du régime général. Cette revalorisation avait d’ailleurs fait l’objet d’un engagement du Président de la République lors de la campagne électorale de 2007.

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 09:24

MAM

 

 

 

 

Dessin de Damien Kiernozek

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 20:43

 

Ce mardi, journée de rentrée à l'Assemblée après une interruption d'une semaine.

 

Entre-temps, le remaniement a eu lieu, mais rien ne semble fondamentalement changé : La séance des questions a été conforme à la tradition ; la droite a « servi la soupe » à ses ministres, notamment à Alain Juppé. Nous avions décidé de ne pas revenir sur les affaires et avons planté quelques banderilles sur l'hôpital, sur l'école... Réponses habituellement agressives de Bertrand et Chatel...

 

À noter tout de même une question incisive de Hervé De Charrette (Nouveau Centre) très critique sur le débat prévu par la droite sur l'Islam, prenant de saines positions sur la laïcité, et contré par Fillon lui-même, tentant péniblement de « déminer » un terrain mouvant.

 

J'ai ensuite auditionné deux membres de la Cour des Comptes, en préparation de mon rapport sur la R.G.P.P. (révision générale des politiques publiques).

 

Puis s'est déroulé le débat sur le rapport de la Cour des Comptes, où François Barouin s'est empêtré dans des explications gênées sur le « pacte de convergence » en préparation et dont on entendra beaucoup parler dans les prochains temps.

 

Demain, programme chargé, avec entre-autre, une réunion de finalisation des propositions du groupe de travail sur les « conflits d'intérêts » des députés. Le rapport sortira la semaine suivante. En fin de journée, après les questions, reprise du travail sur la R.G.P.P..

 

Les « affaires » semblent reprendre sur Karachi, le rôle de Longuet, le financement du Parti Républicain et de la campagne de Balladur... Il est temps que ces gens là soient mis en retrait(e).

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 07:55

Ce remaniement bricolage tente de masquer les échecs de Nicolas Sarkozy.

 

Les soulèvements populaires dans les pays arabes imposeraient le départ de MAM et celui de Brice Hortefeux.

 

J'ai beau chercher, scruter les journaux, zapper sur toutes les chaînes de télévision de CNN à Al Jazeera, surfer jusqu'à épuisement su le web, écouter toutes les radios, même les étrangères, je ne trouve AUCUN pays au Monde qui fasse la même analyse !

 

Qu'attendent donc les allemands pour remanier ? Et Obama, ne doit-il pas changer ses ministres ? Les anglais, d'habitude visionnaires, n'ont donc pas mesuré que les évènements du Maghreb imposaient de changer leur Ministre de l'intérieur ?

 

La France est la première à voir clair.

 

Si les évolutions en Afrique du Nord imposent l'exfiltration de deux des principaux Ministres français, on frémit à l'idée qu'un soulèvement populaire dans un grand pays asiatique n'entraîne par parallélisme des formes, le remaniement de Nicolas Sarkozy en personne !

 

Efin, quand je dis on frémit....

 

Ceci  dit, il est curieux de prétendre que les révolutions sur les autres continents ne provoquent les changements politiques chez nous !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 19:31

Quelques remarques dominicales, alors même que l'oracle élyséen vient de parler :

 

  • MAM s'en va, ce n'est pas trop tôt. Elle a beau clamer qu'elle n'a pas fait d'erreurs, tout le monde, y compris dans son camp, a dénoncé les pathétiques non-explications de ses frasques tunisiennes. Plus surprenant est le maintien à son poste ministériel de Patrick Ollier, dont les relations avec Kadhafi sont inquiétantes. Rappelons les déclarations de vendredi : "Si Michèle s'en va, je pars aussi." Décidément, ces deux là s'habituent aux changements de pied !

  • Gérard Longuet revient au Gouvernement ! Après Alain Juppé, voilà sans doute une autre marque du renouveau. En tout cas, un "français de souche", dont les accointances avec l'extrème droite sont anciennes. La Lorraine compte un Ministre de plus ! Sans doute aura-t-il à coeur d'éviter tous les conflits d'intérêts...


  • Les discours, comme les Ministres, passent. Les problèmes demeurent : Salaires bloqués, chômage massif, explosion des prix, rien de tout cela n'est même évoqué. Quelle mascarade. Ce remaniement n'annonce aucun changement de politique.
     
  •  

    Alors... tout redevient comme avant.
Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article