Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Articles récents

Primaires : enjeux et méthode...

21 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

Primaires, c'est le mot à la mode dans beaucoup de partis politiques... Sauf à l'UMP, qui, curieux hasard, avait inscrit en 2007 cette disposition dans le projet de son parti !

 

Tout d'abord, disons clairement que les désignations des candidats dans les autres partis que le mien, appellent de ma part humilité et respect, tant le principe de non ingérence doit être la règle.

 

Pour autant, le Parti Socialiste a été souvent critiqué dans son fonctionnement démocratique. Ses courants, tendances, écuries, ont toujours été montrés du doigt, comme signes de faiblesses, de divisions, d'ambitions, alors même que le débat, la diversité et le pluralisme peuvent être des marques de richesse d'opinions devant une société et un monde de moins en moins binaires. Cela autorise donc les socialistes à porter quelques observations générales sur des primaires organisées dans les autres partis.

 

Europe Écologie, Parti Communiste et Front de Gauche, voire la nébuleuse centriste, sont aujourd'hui en cours d'organisation de primaires, que ce soit nationalement ou localement.

 

Choisir un candidat répond à deux objectifs qui peuvent se révéler difficilement conciliables :

 

  • - Le candidat doit être le plus proche possible des valeurs fondamentales partagées par la majorité des adhérents du Parti qu'il prétend représenter. Cela semble aller de soit, mais les reproches faits à la candidature aujourd'hui abandonnée de DSK pour le PS a pu -et je partageais ces interrogations- apparaître quelque peut s'écarter de ce principe.

 

  • - Le candidat doit avoir une personnalité, une carrure, une notoriété, lui donnant le maximum de chances de gagner. Après tout, les candidats purs et vertueux qui restent figés dans la défaite ne conservent que l'honneur et libèrent des boulevards à ceux-là mêmes qu'ils combattent.

 

Après ma première défaite aux cantonales de 1984, certains de mes amis proches m'avaient dit : « tu fais trop prof' Pour gagner ce canton ! ». Fier de moi, j'avais dit « ne pas vouloir tromper les électeurs sur la marchandise ». Résultat, j'ai perdu les unes après les autres les élections cantonales . Changer de tenue, élaguer mes propos, sans abandonner mes principes aurait peut-être donné une victoire permettant la mise en oeuvre de mes idées...

 

Les primaires sont donc écartelées entre les deux lignes de force précitées. C'est encore plus vrai aujourd'hui qu'il y a 25 ans : Sondages abondants et peapolisation à outrance contribuent à faire des primaires plus un choix de personne moulée dans un profil qu'un enjeu de société. De plus en plus, les candidats victorieux sont pré-choisis par la presse, peut-être inconsciemment, peut-être pas...

 

Le duel Nicolas Hulot / Éva Joly en est un exemple : le bel animateur télé fringuant affrontant la rigoureuse juge à l'accent nordique et au visage buriné, représente un combat quelque peu inégal, surtout avec des sondages cruels laissant apparaître des popularités testées hors sol.

 

Il en va de même au Parti Communiste : Le médiatique et provocant Mélanchon concurrent du bon paysan Chassaigne présenté comme inconnu face au héros insultant la terre entière a donné les résultats attendus, même si la Meurthe-et-Moselle a donné un score symétriquement inverse du score national constaté.

 

Pour notre circonscription, la primaire pour le choix du candidat communiste-front de gauche a réservé une surprise : Philippe Marx a été choisi face au tandem Serge De Carli et André Corzani. Dont acte. La démocratie interne a parlé, certainement interpelée par le fameux dilemme évoqué plus haut.

Lire la suite

SOLFERINO 2012 : Soutenons Martine Aubry !

15 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

Nicolas Sarkozy a été le Président des riches, celui de la destruction des services publics, celui des franchises médicales, de la remise en cause de l'Ecole de la République, celui de l'injustice fiscale, celui de la fin de la retraite à 60 ans...

 

La grande majorité des Français n'en veut plus.

 

Notre pays doit retrouver le sens de la solidarité, de la justice et de l'honneur.

 

Pour gagner en 2012, le Parti Socialiste, doté de son Projet réaliste et solidaire, doit s'unir derrière Martine AUBRY,qui a su reconstruire l'unité du Parti, le moderniser et offrir à tous les français le choix de son candidat aux primaires.

 

Rejoignez ce mouvement en visitant le site ci-sessous :

 

 

SOLFÉRINO 2012

 

 


Lire la suite

Ce chèque de 2 Milliards pèsera lourd !

14 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

 

 

 

 

Chaude ambiance à l'Assemblée ce mardi !

 

Lire la suite

Deux Milliards de plus pour les plus fortunés !

13 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

Ca y est, l'examen du texte sur la fiscalité du patrimoine est fini. Bref résumé pour les non-initiés :

 

  • - Le bouclier fiscal est supprimé mais s'appliquera encore en 2012 et un peu en 2013. Gain à terme pour l'Etat environ 700 Millions d'Euros !

 

  • - L'impôt sur la fortune est très largement allégé : Perte immédiate de 2 Milliards pour notre budget.

 

  • - Pour présenter une réforme dont le déséquilibre est évident, on revient en arrière sur quelques mesures sur les successions et on crée quelques taxes "usines à gaz" sur les non-résidents. Le produit de ces taxes est incertain et largement surévalué !

 

Le groupe Socialiste s'est mobilisé pour dénoncer cette entourloupe qui aggravera le déficit budgétaire payé par l'ensemble des français. Nous avions déposé plus de 1000 amendements et avons tenu le micro du lundi 17 heures au vendredi 5 heures du matin !

 

La droite n'a rien lâché, poussant même le vice à instaurer une déduction supplémentaire de 150 Euros par enfant à charge pour les gros patrimoines !

 

Nous avons martelé nos propositions sans beaucoup d'écho. En tout cas, qu'on ne nous dise pas qu'on n'a pas fait le boulot ! J'en suis ressorti un peu essoré, très écoeuré par cette droite au service des nantis, fier d'avoir contribué à une bagarre parlementaire et surtout bien motivé pour 2012 !

 

 

Lire la suite

Affaire Tapie-Lagarde : de l'ombre à la lumière ?

10 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

Dans l'affaire Tapie devenue l'affaire Lagarde, les révélations de Médiapart montrent que les neufs députés ayant saisi le Cour de Justice de la République ont eu raison :

 

  • - Dans une affaire publique, qui a « laissé » à Bernard Tapie plus de 200 Millions d'Euros après impôt (45 Millions de « préjudice moral » non imposable !), le recours à un arbitrage privé est juridiquement interdit ! Une raison -sinon juridique du moins morale- parmi d'autres en est que les arbitrages privés sont secrets et que s'agissant d'argent public, la transparence est évidemment la règle.

 

  • - La personnalité des arbitres, proclamés juges par les parties, suscite bien des interrogations. L'un est un ami politique de Monsieur Tapie. Un autre a caché dans un premier temps avoir été en relation d'affaires avec l'avocat de Monsieur Tapie. Ce fait a été opportunément ignoré par Madame Lagarde qui aurait du en tirer motif d'annulation du « jugement » arbitral, comme beaucoup le lui avait conseillé.

 

  • - Des doutes subsistent sur la présentation des faits au Conseil d'administration du CDR qui a validé les termes du jugement. En particulier, le montant du préjudice moral accordé à Bernard Tapie, est exceptionnellement élevé. Un montant de 45 Millions (non imposable), est de loin inédit dans notre pays. Là encore, la transparence n'a pas été de mise et le Procureur général de la Cour des Comptes semble en tirer motif pour engager des poursuites.

 

Outre l'énormité des montants en jeu, les méthodes et les connexions observées montrent qu'il est indispensable que la Cour de Justice doit faire toute la lumière sur le comportement de notre (encore) Ministre de l'Économie.

 


Lire la suite

ISF : Le gouvernement se contredit !

8 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

 

 

 

 

Question au Gouvernement du 7 juin 2011. L'aveu de François Fillon : les gros patrimoines seront moins imposés.

 

Lire la suite

Dégats miniers, le Gouvernement sans vraie réponse !

7 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

 

Attendre, encore et toujours ! Les victimes des dégats miniers de Lorraine et d'ailleurs en ont assez !

 

Lire la suite

"Aménagement" de l'ISF : LES PREMIÈRES SALVES !

7 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

 

 

 

 

INTERVENTION DANS LA DISCUSSION GÉNÉRALE (LUNDI 6 JUIN 2011)

 

Lire la suite

ISF et bouclier fiscal : la droite perpétue l'injustice !

6 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

Le débat sur la fiscalité du patrimoine a commencé ce lundi à l'Assemblée Nationale.

 

L'UMP ne manque pas d'air ! Après avoir depuis 2007 vanté les mérites d'un bouclier qui était :

 

  • - un engagement du Président devant le « Premier Cercle ».

  • - un moyen de lutter contre l'exil fiscal.

  • - une mesure d'alignement sur l'Allemagne.

  • - destiné à protéger les « petits » riches de la hausse de l'immobilier.

 

 

Subitement, sa suppression est décidée, conjointement avec une baisse de de l'ISF, et le bilan est accablant :

 

  • - les exilés fiscaux ne sont pas revenus

  • - la réforme fera que les contribuables à l'ISF paieront moins qu'avant.

  • - cette réforme n'est pas financée et aggravera le déficit payé par tous.

 

Nous mènerons durant cette semaine un combat parlementaire acharné. Il nous faudra rappeler le cas de Madame Bettencourt, qui nous a involontairement permis de révéler l'injustice de la fiscalité du patrimoine que cette majorité prétend aujourd'hui subitement découvrir alors que c'est elle qui l'a mise en place ! Il nous faudra démonter les faux habillages que Bercy répand à coup de chiffrages plus que discutables. La bataille parlementaire est perdue d'avance, mais nous devons avant tout parler aux français.

 

Nous démontrerons que notre projet de réforme fiscale, qui taxera de la même façon progressive TOUS les revenus, ceux du travail comme ceux du patrimoine, est la bonne façon de réhabiliter l'impôt qui permet de mieux répartir les richesses du pays au service de tous.

Lire la suite

Luc Chatel prend les gens pour des imbéciles !

2 Juin 2011 , Rédigé par Christian Eckert

Luc Chatel se moque du monde : Chaque fois qu'on lui dit qu'il faut des moyens pour l'éducation, il rétorque que son ministère embauchera 17 000 nouveaux enseignants.
Outre le fait que c'est moins que les autres années, il oublie de dire que 33 000 départs en retraite se feront en même temps !

Même si l'école de notre pays est encore imparfaite, elle nous a appris à faire de simples opérations, pendant que Monsieur Chatel travaillait pour...Madame Bettencourt !

 

C'est donc bien 16 000 postes qui "sauterontnt" à la prochaine rentrée. Depuis 2002 et le "théorème" de Nicolas Sarkozy (la moitié des fonctionnaires partant en retraite ne sont pas remplacés), près de 60 000 enseignants ont disparus.


Résultat  :

  • - Les fermetures de classes, voire d'écoles, provoquent la surcharge de celles qui survivent.

  • - Les enseignants en formation, en arrêt maladie, en congé de maternité, ne sont plus remplacés.

  • - L'enseignement privé, un peu épargné, trouve plus de clients. Les cours particuliers (Acadomia, etc..) n'ont jamais été aussi nombreux.

  • - Pour boucher les trous, Pôle Emploi (!) recrute des vacataires qui débarqueront devant les classes sans formation, pour des durées inconnues.

  • - Les enseignants, en collège ou en lycée, font plus d'heures supplémentaires, qui coûtent cher.

  • - Les gains budgétaires sont difficiles à évaluer et varient selon les sources. Moins d'un demi Milliard par an à comparer au déficit annuel de 140 Milliards.

  • - Les jeunes délaissent un métier dont les conditions d'exercice font peur. Une campagne de publicité (1,3 Millions) doit être engagée pour recruter !

Le programme du Parti Socialiste est en pleine rupture avec ces pratiques.

 

 

Le Ministre actuel a fait sa carrière aux ressources humaines de L'Oréal. Qu'il y retourne !

 

 



Lire la suite