Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 15:06

Toujours soucieux de transparence et d'information claire, je souhaite porter à la connaissance de tous le courrier que j'adresse ce jour à Marisol Touraine, nouvelle Ministre en charge des Affaires Sociales et de la Santé.

 

Il existe malheureusement en France d'autres exemples de ce type, que le Gouvernement précédent a pris soin de laisser "en cadeau" à ses successeurs ! La nouvelle majorité ne pourra les régler tous en deux jours...

 

Pour autant, la Ministre est saisie, comme tous les rouages de l'Etat...

 

A nous de montrer une approche différente de ceux qui ont laissé pourrir la situation. Le temps doit être donné pour sauvegarder durablement les emplois et l'offre de soins.

 

Mon courrier à la Ministre est disponible en cliquant :    ICI

 


Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 13:26

L’UMP et la droite en général discréditent souvent le discours politique.

 

Ainsi en est-il des multiples renoncements, dont, sans en juger le fond, il faut bien noter que la forme contribue à dévaloriser le poids de la parole politique, sinon la crédibilité de leurs auteurs :

 

- Hervé Morin, candidat affirmé, avait annoncé une candidature centriste ferme et définitive à la présidentielle.

 

- Dominique de Villepin avait affirmé vouloir aller « jusqu’au bout » à cette même élection… On sait la suite…

 

- Christine Boutin avait même menacé de lâcher une bombe pour pouvoir être candidate… Pétard mouillé.

 

- Jean Louis Borloo a aussi entretenu, certes un peu moins fièrement, un suspens qui lui aussi a abouti à un repli en rase campagne comme les autres fiers à bras éphémères…

 

Voici maintenant le temps des législatives et la posture incroyable de Rachida Dati :

 

Défiant un Premier Ministre lorgnant sa circonscription, elle affirmait encore avant-hier sur toutes les chaînes de télévision, qu’elle serait présente aux législatives à Paris dans son arrondissement. Ce matin… elle renonce courageusement.

 

Au Parti Socialiste, tout n’est pas parfait, et nous n’avons pas de leçons à donner aux autres…

 

Mais il est temps de redonner sens à la parole politique, et de garder mesure et raison dans les propos dont la vitesse de propagation et retentissement sont de nos jours plus rapides qu’auparavant !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 21:21

Les informations sur la situation financière d’Alpha Santé, et donc des Hôpitaux d’Hayange et de Mont Saint Martin, ne sont pas bonnes. Certains évoquent même la possibilité d’une rupture de trésorerie dès la mi-juin. Cela signifierait à nouveau une procédure de liquidation judiciaire, et les risque de vente à la découpe que des groupes privés attendent peut-être…

 

Les responsables :

 

Depuis deux mois, le Ministère de la Santé et l’ARS (Agence Régionale de Santé) ne répondent à aucune demande, n’ont pris aucun engagement de soutien financier, malgré les messages vaguement rassurants délivrés ici et là, par le cabinet à un candidat UMP, par l’entourage de tel ou tel Ministre à des délégations reçues lors de déplacements de campagne… Ceci est indigne et relève de la stratégie de la terre brulée. Ils ont laissé pourrir la situation, et ce dossier est devenu une bombe à retardement pour un gouvernement qui n’est même pas nommé.

 

Les prétextes pour ne rien faire :

 

Le Ministère refuse d’intervenir en évoquant une dette du groupe SOS « oubliée » lors du rachat d’Hospitalor… L’Hôpital de Mont Saint Martin, les populations et les malades de notre bassin, ne doivent pas être victimes d’affaires qui ne les concernent pas. Les banques semblent attendre avant d’intervenir, que le CHR de Metz Thionville ait repris le pôle d’Hayange. Les négociations sur ce point sont à peine entamées et n’aboutiront pas sans l’appui financier de l’Etat…

 

Les risques sur l’offre de soins :

 

Dans un courrier commun à l’ARS, SOS et le CHR envisagent de réduire la maternité de Mont Saint Martin un centre de périnatalité… Dans les échanges récents, on évoque de « limiter » la chirurgie à des opérations simples et programmées. Plus de nuit et de week end. Les arguments avancés sont tantôt le manque de médecins, tantôt le manque de besoins. En tout cas, même si des contacts ont lieu avec l’Hôpital d’Arlon, personne ne connait aujourd’hui clairement le projet médical de l’Hôtel Dieu…

 

Les perspectives pour le personnel :

 

Un plan social d’envergure est considéré comme inévitable. Nul n’ose écrire des chiffres précis, mais le chiffrage de 9 Millions d’Euros a été avancé, ce qui se traduirait par de très nombreux licenciements. Les conditions financières (qui paiera et à quelle hauteur) sont inconnues. Bien évidemment, moins de personnel nécessitera d’arrêter des activités ce qui diminuera les recettes et ne réduira en rien les déficits.

 

Les pistes de solution :

 

Il faut concrètement transmettre ce dossier au plus haut niveau ministériel dès que le nouveau Gouvernement sera en mesure d’agir. Des contacts ont déjà été pris par Michel Liebgott et moi-même, mais rien n’est possible dans cette période de transition… Il faut donc que du temps soit donné avant toute procédure judiciaire, pour qu’un projet médical crédible soit déposé par SOS, validé par l’ARS et les services centraux, et accompagné financièrement le temps de retrouver l’équilibre. La mobilisation de tous sera essentielle, même si la période électorale encouragera les surenchères.

   

 

 

 

Conscient que le porteur de mauvaises nouvelles est souvent assimilé aux responsables, je me dois néanmoins de donner clairement les informations en ma possession. Celles-ci viennent de conversations récentes avec l’administrateur provisoire, d’une rencontre ce lundi avec le Préfet de Région et le directeur de l’ARS, du courrier évoqué ci-dessus et accessible en copie ICI. Chacun devra se souvenir du gâchis que l’absence de décisions des membres du Gouvernement sortant aura créé, et de l’ampleur des problèmes à résoudre par ses successeurs.

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 07:56

 

 

Durant ces cinq dernières années, avec mon équipe parlementaire, nous avons beaucoup travaillé sur la question des travailleurs frontaliers :

 

Leur statut doit être défendu, à l’inverse des décisions prises par exemple par Nadine Morano concernant les prestations sociales, au premier rang desquels figure l’Allocation différentielle (ADI).

 

Si ce statut doit être défendu, ce n’est pas seulement parce qu’il peut paraître plus favorable à certains égards. C’est pour deux raisons principales :

 

-          D’abord parce que lorsque l’on fait des comparaisons, il faut avoir une vision globale. Par exemple, si les allocations familiales sont plus favorable au Luxembourg, on oublie souvent que la durée du travail y est de 40 heures hebdomadaires contre 35 chez nous. Vouloir pointer et raboter les aspects favorables revient à aligner et niveler tout le monde par le bas !

-          Ensuite parce que lorsque l’on a choisi d’aller travailler « de l’autre côté », on l’a fait dans un cadre connu et assumé : Déplacements fastidieux et temps de travail plus lourd en échange de salaires et prestations sociales meilleurs. Changer les règles en cours de route de façon non choisie, s’apparente à une rupture unilatérale d’un contrat au détriment d’une seule des parties.

 

 

Avec leurs assiciations et syndicats, nous avons d’ailleurs obtenu dans cet esprit le maintien du statut existant pour les travailleurs français exerçant en Belgique avant 2012. La Belgique voulait annuler la convention fiscale des frontaliers. Nous avons collectivement réussi à la prolonger pour les ayant-droits actuels, sachant que les nouveaux entrants auront le statut de droit commun.

 

S’agissant des résidants français exerçant au Luxembourg, très nombreux dans notre Circonscription, l’UMP comme Nicolas Sarkozy propose de copier le modèle américain : Les assujettir à l’impôt français sur le revenu, en déduisant l’impôt payé à la source au Luxembourg. Il l’a clairement dit durant la campagne électorale. Cela pénaliserait les dizaines de milliers de français travaillant au Luxembourg. Le danger est là !

 

Quelle est la règle, presque partout en Europe : Chacun paye les impôts sur le revenu selon les règles et dans le pays où il travaille, quelle que soit sa nationalité et ceci aux fins d’éviter la double imposition. C’est d’ailleurs écrit dans le titre de la convention franco-luxembourgeoise, l’article 14 le rappelle et l’article 24 donne des recours en cas de double imposition.

 

La convention fiscale (datant de 1958), consiste à traiter des cas particuliers, à préciser les conditions pour fixer le domicile fiscal, la nature des revenus… Elle traite aussi et surtout de l’imposition des sociétés, des patrimoines et de leurs revenus…

 

François Hollande défend la justice fiscale : S’il est effectivement dans notre intention de renégocier des conventions fiscales (notamment avec le Luxembourg), cela ne concernera que les français résidant au Luxembourg, et bien sûr la fiscalité du patrimoine et des sociétés.

Car c’est bien la localisation du patrimoine des particuliers et des entreprises, avides d’optimisation fiscale, voire pire de dissimulation, qui est source d’injustices criantes que chacun reconnait.

 

En aucun cas, le principe d’imposition des revenus du travail, avec les modalités et dans le pays où ils sont perçus ne sera remis en cause ! Rien à craindre donc pour les frontaliers, au contraire !  

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 23:00

Au mois de juin prochain auront lieu les prochaines élections législatives, dans la foulée des élections présidentielles.

 

Député de la 7ème circonscription de Meurthe-et-Moselle (qui deviendra la 3ème suite au redécoupage) pendant 5 ans, j’ai cherché à exercer ce mandat en recherchant plusieurs équilibres :

 

·         Équilibre entres les activités à l’Assemblée Nationale et la présence sur le territoire que j’ai eu l’honneur de représenter.

·         Équilibre entre la défense des principes sur lesquels s’est faite mon élection et la prise en compte des aspirations de tous ceux qui ont sollicité mon appui quelles que soient leurs convictions.

·         Équilibre entre l’exercice individuel de mon mandat de législateur et la nécessaire information réciproque du député avec ceux qu’il doit représenter.

 

Avec une équipe parlementaire qui m’a beaucoup soutenu, nous avons cherché à porter à Paris la voix du Pays -Haut et nous avons parallèlement pris soin de rencontrer régulièrement les élus locaux, les organisations syndicales, les représentants d’association, les chefs d’entreprise, les administrations décentralisées, tout comme les simples citoyens qui avaient besoin d’aide, d’explication ou tout simplement d’écoute.

 

Nous avons diffusé tous les mois une lettre d’information qui détaillait notre travail. Nous avons distribué tous les ans un bulletin d’information complet. Nous avons aussi organisé des comptes rendus de mandat conviviaux.

 

A la veille du renouvellement des députés, les militants du parti Socialiste ont souhaité reconduire la même candidature qu’en 2007.

 

Aucune élection n’est jouée d’avance et nous aurons besoin de tous les appuis pour gagner les élections législatives en juin prochain. Si vous estimez que mon équipe et moi-même avons bien exercé notre mandat et que nous l’avons exercé au service de l’intérêt collectif, vous devrez le traduire par votre vote et votre engagement les 10 et 17 juin prochains pour nous permettre de poursuivre le travail engagé.

 

Si vous souhaitez aller au-delà, vous pouvez également adhérer à notre comité de soutien pour contribuer à la dynamique de notre candidature.

 

Notre ami, marc Ouvrard, qui a exercé des responsabilités aussi bien au lycée Alfred Mézières de Longwy qu’au lycée Louis Bertrand de Briey, a bien voulu accepter d’en assurer la Présidence et l’animation.

 

Bien évidemment, chacun reste libre de sa décision et si votre choix était de rester en dehors de ce comité, cela n’entamera pas la confiance et le respect qui caractérisent nos relations.

 

Vous pouvez donc télécharger le coupon réponse ci-dessous, l'imprimer et le retourner à l'adresse postale personnelle qui est précisée :


Coupon 

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 13:22

affiche a1 v5
affiche a1 v5
par Christian Eckert

 

Réunion de Lancement de Campagne des législatives :

 

Salle Aragon à Audun le Roman

Vendredi 11 mai à 18h

 

en présence de Jean Pierre Masseret

 

 


Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 07:36

 
résultats 6 mai

 


  Merci à Rachel et au secteur du PS de Longwy pour ce tableau très complet qui permet d'avoir les résultats des deux tours dans notre 3° Circonscription de Meurthe-et-Moselle, par commune, par canton.

Pour accéder, cliquez sur l'icône ci-dessus !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 19:50

Les élections présidentielles viennent de s’achever, donnant à notre pays un Président Socialiste, en la personne de François Hollande. Chacun salue sa belle campagne, avec des meetings forts et un débat d’entre-deux-tours où François Hollande a épaté tous ceux qui avaient pris les clichés au pied de la lettre, en sous-estimant ses capacités et sa fermeté.

 

La fête passée, belle mais sans comparaison avec le liesse de 1981, quelques impressions personnelles :

 

-          La mobilisation de tous a été forte, et va au-delà des seuls socialistes. Les partis écologistes, la gauche de la Gauche, mais aussi bien des républicains outrés des excès droitiers de l’UMP, ont assis une victoire au final pas si large qu’attendu.

-          Nicolas Sarkozy a en parti réussi à se victimiser. Lui et ses partisans serviles ont fait passer son courage, son activisme et ses indécences, comme des qualités alors même qu’il voulait faire oublier son sectarisme, son bilan et ses provocations.

-          La droite a sombré dans des réflexes nauséabonds, croyant sauver son élection quitte à perdre son âme. Les propos d’exclusion, l’exacerbation des peurs, le dénigrement permanent de ses concurrents, tout cela a fini par se retourner contre lui.

 

Seule la victoire est belle, mais rien ne doit être oublié, notamment lorsqu’il s’agira de choisir les députés :

 

-          Les dégâts du dernier quinquennat sont énormes : destruction des services publics, doublement de la dette, faillite de la politique industrielle, perte de crédibilité internationale… Nicolas Sarkozy a conduit sa présidence avec la complicité de ses députés et des partis de droite qui l’ont soutenu. La sanction doit être globale.

-          Les engagements de campagne, parfois jugés insuffisants, doivent être respectés. Pour cela aussi, il sera nécessaire de disposer d’une majorité soudée et efficace. Le contexte difficile renforce cette exigence.

-          L’exercice du pouvoir doit radicalement changer. Il faut de la proximité et de la transparence, mais il faut aussi de la noblesse et de la hauteur dans l’exercice de la fonction. Ce que je sais de cet homme que je connais me laisse à penser que le ton sera juste.

 

Laissons un peu de temps, mais pas trop. Les législatives ont lieu demain ! Rien ne doit être oublié, et surtout pas les outrances de l’UMP et de Nicolas Sarkozy. A ma place, avec d’autres, j’ai travaillé à les dénoncer. A ma place, avec ceux qui voudront y participer, je contribuerai à les réparer.

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 20:54

Le danger d’une réélection de Nicolas Sarkozy apparait de plus en plus. Imaginez ce qui pourrait suivre sa réélection…

 

Ses propos qui provoquent et menacent, sont les pire jamais entendus depuis le début des années.

 

L’entendre exclure (pour l’instant) de nommer des ministres FN est déjà l’aveu qu’il y a pensé !

 

Pour son Ministre, Gérard Longuet, « Marine Le Pen est un interlocuteur ». C’est un deuxième aveu !

 

Pour beaucoup de députés UMP sortants, l’hypothèse d’accords locaux avec le FN est le prix qu’ils sont prêts à payer pour sauver leur peau.

 

Mais le pire, c’est d’imaginer le comportement de Nicolas Sarkozy si tout cela était légitimé par une victoire. Il n’aurait alors plus à se soucier d’une réélection désormais interdite par la Constitution. Tout le monde aura compris combien le risque est énorme de voir le modèle social français disparaître sur l’autel des profits. Tout comme les valeurs républicaines et humanistes de notre Pays.

 

Rarement le sentiment de se trouver devant un tel enjeu n’aura été aussi fort. La mobilisation durant ces derniers jours doit donc être maximale !

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 14:30

La tournure de cette campagne présidentielle donne la nausée. La drague des voix du FN par Nicolas Sarkozy et ses acolytes Guéant et Buisson, représente un danger majeur : Ces mercenaires avides du pouvoir, au service des intérêts financiers qui veulent diriger notre pays, l’Europe et le Monde, remettent en cause plus de deux siècles de progrès intellectuel, d’humanisme et de conscience collective, qui ont fait de l’Homme sa noblesse et sa supériorité par rapport à l’animal.

 

Les réflexes individualistes, communautaires, identitaires, et - j’ose le dire -  racistes, que tous ont un jour ressenti, ont été intelligemment combattus depuis au moins le siècle des lumières, par des visionnaires capable d’une hauteur de vue que nous avions l’habitude de saluer et de respecter.

 

  • - Ainsi en est-il des philosophes tels Rousseau, Voltaire et bien d’autres, qui ont su au 18° siècle faire œuvre de pédagogie philosophique sur la conscience sociale, le sens de l’intérêt général, et les notions de droits et de devoirs des individus face à la collectivité, qui ne connaît comme seules limites que la nature humaine, et nous ont fait considérer l’Homme comme acteur responsable collectivement de son avenir.
  • - Ainsi en est-il aussi des auteurs du 19° siècle, comme Victor Hugo ou Emile Zola, qui au travers de leur rôle d’écrivains engagés, ont mis l’accent sur les combats pour la justice et l’égalité, dont le respect est incontournable pour la pérennité de la République qui protège et qui fait progresser.
  • - Ainsi en est-il des membres du Conseil National de la Résistance, qui après les atrocités vécues durant une guerre abominable, ont su poser des principes fondateurs d’un modèle de société où la solidarité rassemble, motive et redistribue. Ces grandes valeurs, oubliant l’esprit de revanche, ont d’ailleurs été jusqu’il y a peu, salués et respectées par les gouvernements successifs.
  • - Ainsi en est-il, même si le sujet peut paraître délicat compte tenu du principe de laïcité de notre République, des valeurs portées par le mouvement chrétien, au sein duquel beaucoup de nos esprits ont grandi. Il m’est apparu que le respect d’autrui, le partage et la solidarité étaient pour beaucoup dans les vrais principes de la religion chrétienne au sein de laquelle beaucoup ont été élevés.
  • - Ainsi en est-il enfin de l’instruction publique que l’école de la République nous a dispensée, qui est fondatrice de l’unité nationale, qui se caractérise plus par le respect de la diversité que par la fermeture sur soi-même source de conflit et de régression. Les hussards de la République auraient-ils fait des leçons de morale pour rien ?

 

Le Front National, même revu et corrigé par Marine Le Pen, fait appel aux sentiments individualistes et communautaristes qui sont tentants pour répondre aux difficultés quotidiennes, surtout en période de crise. Le national-socialisme, qui a cherché à exterminer des races (!), n’est-il pas né aussi durant des situations économiques difficiles ?

 

Aucune difficulté économique ne saurait justifier le principe d’exclusion, de stigmatisation et de rejet de telle ou telle catégorie d’êtres humains.

 

La responsabilité de Nicolas Sarkozy est énorme : il a, dans ses discours, dans ses actes et dans ses outrances, redonné force et vigueur aux bas instincts des individus plus prompts à accabler les autres qu’à se remettre en cause eux-mêmes…

 

Il se sent obligé de dire qu’il n’envisage pas de nommer des Ministres du Front National… Aucun Président avant lui, fut-il de droite, n’avait eu besoin de faire pareille déclaration ! Ce seul fait est l’aveu même de sa faiblesse et de sa compromission.

 

Sa réélection serait pour la France et pour le Monde, une insulte aux valeurs humanistes dont la France a été un des creusets.

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article