Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Voyage, Voyage... Guillaune Pepy réagit à son tour....

6 Novembre 2013 , Rédigé par Christian Eckert

 

Mon, petit coup de gueule sur les files d'attente

de la gare TGV de Roissy

(à revoir ici)

a fait réagir le Président de SNCF;

 

Il reconnait et s'engage : à suivre...

 

 

SNCF page 1

 

 

 

SNCF page 2

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Haidaloup 06/12/2013 15:58


Et dans le même temps, ce "cher Guillaume" fait annoncer par ses Directeurs d'Etablissement des lettres de commande pour 2014 dans la droite ligne des précédentes... Bientôt, il ne restera plus
de télévendeurs pour conseiller au téléphone, de vendeurs derrière le guichet, et on annonce la suppression de la seule boutique de la côte basque dans le centre-ville de Biarritz. Je me souviens
d'un temps où les dirigeants (dont je fais accessoirement partie) ne mettaient pas autant de zèle à mettre en place les suppressions dictées par le National, mais n'hésitaient pas à passer du
temps à analyser leur zone de chalandise pour répondre au mieux aux besoins des clients. Cette boutique, ce fut "mon bébé" pendant quelques années, bébé que j'ai fièrement vu gagner en
prospérité. Et pourtant, la chef d'équipe suivante, bien zélée et carriériste comme on aime dans notre société moderne, est revenue aux sempiternels horaires de bureau. Le résultat ne s'est pas
fait attendre : chute de la fréquentation et du chiffre d'affaires; cette boutique n'est pas rentable dit-on... Pourtant, nous ne payons aucun loyer, la ville ayant concédé ce minuscule local
contre la magnifique gare du Midi (plus 1 franc symbolique...). Mais qui se soucie de la côte basque ? Biarritz et Saint Jean-de-Luz Ciboure, malgré leur notoriété, sont bien loin de Paris et des
investissements. On est déjà tellement loin de Bordeaux ! Oups, j'en oublierais presque le code de déontologie... Mais on entend tellement de belles promesses jamais tenues... 

Luinel 12/11/2013 09:20


Monsieur le Député,


Après la "dégradation" de la note (sic !) de la France par S&P, il y a un concert de conseils: il faut faire les vraies réformes, diminuer l'état (qui empêche les entrepreneurs d'entreprendre
c'est bien connu), assouplir le droit du travail (encore ??), réduire les prestations sociales, remettre les chômeurs au travail (tiens, il y a donc surabondance de l'offre ??) etc, etc. Ne les
écoutez pas. Que vous-même, vos collègues députés de la majorité, les sénateurs de la même majorité et ce pauvre gouvernement en place ne les écoutent pas, ces donneurs de conseil. NON, de faites
pas du social libéralisme. VOUS N'AVEZ PAS ETE ELUS POUR çA !

alphonse 06/11/2013 14:28


...et .."plus près de chez nous"...Monsieur le Député, Monsieur Pépy...!


Qui avait donc laissé démanteler une ligne de chemin de fer comme MONTMéDY - VIRTON, par exemple..?!!


Certes, cela fait des décades, mais la Cellulose de Ardennes existait déjà et est toujours là...avec ses centaines de tonnes de bois trimballées vaille que vaille par camions à travers nos beaux
paysages (où, selon un délégué syndical SNCF, il fait si tranquille piloter les locomotives!)..........Sans parler de la pâte et du papier qui sortent et tous les produits intermédiaires (mazout,
chimiques...)...


Dans le climat qui tourne à l'aigre pour l'éco-taxe tellement juste, justitifiée et justifiable....on se prend à penser.


Avec les magnifiques coordinations qu'on pourrat imaginer pour les voyageurs, en raccordant la boucle Arlon-Virton-Lbramont avec le GDL et Longwy-Longuyon-Montmédy-....Audun-le-Roman..!


C'est par les petites dimensions qu'on crée le vrai développement...


(surtout que...pour le RD 618....on ne voit rien venir, de nulle part..!)

alphonse 06/11/2013 09:30


Un autre éclairage, trouvé sur "Désirs d'avenir":





Pourquoi la gauche va perdre l’Ile de France Il y a 1 Semaine, 3 Jours


  





A cause des transports bien sûrs !

Les transports en communs, SNCF et RATP n’ont cessé de se dégrader, depuis que la Région en assure la responsabilité. Non seulement les temps de transports s’allongent, mais les
transports deviennent de plus en plus imprévisibles. En été, c’est la chaleur, en hiver le froid, en automne les feuilles mortes qui provoquent retards et suppression de trains. Nombre de
franciliens ont perdu leur emploi, ou doivent subir des journées de douze, treize quatorze heures pour assurer leur transport, au surplus dans des conditions déplorables. Toutes les
lignes de RER dysfonctionnent autant qu’il est possible ; dans Paris même, certaines lignes de métro sont devenues catastrophiques, la ligne 13 par exemple, pourtant si nécessaire au
développement de la Seine Saint-Denis ; au point que la RATP déconseille aux grandes entreprises de déménager dans les zones desservies par cette ligne au nord … moyennant quoi c’est la
SNCF qui déménage son siège à Saint Denis !
Deux anecdotes : le contrat SNCF/RATP région prévoit des sanctions au-delà d’un certain nombre de retards ; eh bien, SNCF ou RATP, lorsqu’un train commence à accumuler du retard…lui
font sauter des stations : pas de sanctions, et dans certaines gares les voyageurs s’habituent en rageant à voir filer devant eux (enfin, filer !) le train qu’ils devaient
prendre
Lorsque les étudiants doivent passer des examens, ils savent qu’ils ne peuvent absolument plus compter sur le RER , et louent des chambres d’hôtel à proximité des centres d’examen,
s’ils ne peuvent être hébergés par des proches.
Et il y a le confort ! autrefois, les transports publics s’enorgueillissaient d’augmenter le nombre de places assises ; maintenant, ils les diminuent et les nouvelles rames de métro
ressemblent de plus en plus à des bétaillères. Pour les nouveaux RER, la Région Ile de France a tergiversé pour choisir des rames à deux étages, plus chères, mais les seules à permettre
de répondre à l’accroissement du trafic, Huchon aurait demandé à voir, et qu’on essaye de se contenter d’un étage…On a vu. Des rames à deux étages sont en cours d’essai et de commandes,
mais que de temps perdu
Et, au top du top, la sécurité ! L’accident de Brétigny et ses sept morts et dizaines de blessés est tout sauf un accident, tant la SNCF a négligé la sécurité sur ses lignes de
banlieues ; on voit mal comment elle pourrait échapper à une mise en examen, même à coups de propositions d’indemnisations directes.
Tout sauf un accident ,en effet, ou alors un accident annoncé par les témoignages multipliés des conducteurs indignés, qui sont censés signalés signaler les anomalies, les chocs dûs à
l’état de la voie lors de leur parcours, et qui ont renoncé à le faire en raison de l’attitude hostile de leur direction. Alors, il se passent le mot entre eux, ralentissent aux endroits
suspect… en attendant l’accident. Eh bien c’est fait ! La moindre des choses aurait été la démission des présidents de la RATP et de la SNCF
Tout cela crée, non pas une campagne enflammée et provisoire d’indignation sur un fait médiatique, mais une rage accumulée de jours en jours et qui se paiera comptant aux prochaines
élections. Je ne vois pas comment Huchon et sa majorité pourraient être sauvées
Reste évidemment la voiture et ses galères ; quel triomphe pour les écologistes. D’autant que Paris a résolument décidé de se fermer au trafic automobile banlieusard qui vient
déranger les bobos !

Et Paris ?

Eh bien Paris, si vous travaillez à Paris ou à ses portes, si vous n’avez pas d’enfant à mettre en crèche ou en maternelle avant trois ans, ou à emmener à la piscine l’été, ou à qui
vous souhaitez faire pratiquer une activité musicale dans l’un de ces conservatoires visiblement réservés aux fils et filles de musiciens professionnels, si vous n’avez pas de voiture à
garer ( et que vous êtes confronté à la volonté avouée de la mairie de Paris de diminuer le nombre de places de stationnements) et ne vous déplacez que dans Paris, si vous partez
seulement parfois à la campagne ou en province, mais n’allez jamais en banlieue, si vous n’êtes pas trop sensible à la saleté et aux rats qui courent la nuit sur le parvis de Notre Dame (
je tiens que Paris est désormais l’une des plus sales capitales d’Europe), si vous avez constamment l’œil pour surveiller tout déboulement intempestif de bandes de jeunes roms, si vous
n’êtes pas de ces commerçants, cafetiers restaurateurs qui ont subi ces dernières années une affolante augmentation des agressions et vols à main armée, si vous n’êtes pas un touriste
chinois, lesquels naïfs, perdus – vous seriez pas perdu à Pékin ?- et porteurs de sommes en liquide - se font systématiquement détrousser, au point que les gardiens du Louvre ont fait
grève pour réclamer plus de sécurité et que l’ambassadeur chinois en France, pourtant très francophile, a protesté auprès du préfet de Police- c’est un peu la honte quand même !, eh bien,
à part tout cela, Paris est assez agréable à vivre.

Donc Anne Hidalgo devrait garder Paris – cette fois-ci. D’autant que NKM se moque visiblement de Paris, qui n’est pour elle qu’un tremplin pour d’autres ambitions, comme de
Longjumeau, et qu’il ne faut pas négliger le tropisme de la droite parisienne au suicide et sa capacité à saboter sa candidature.
Mais on ne peut que conseiller vivement à Mme Hidalgo de penser un peu moins aux « conseillers » de la nuit parisienne et aux boutiques sur les ponts (quelle idée laide et stupide),
et un peu plus aux familles, à l’insécurité, à la propreté, aux transports ; de faire moins de Christophe Girard et de Yves Contassot, et un peu plus de Ségolène Royal, de Manuel Valls,
et de Dominique Bertinotti.






Heu...c'est vraiment en toute objectvité que je laisse la référence à Valls, car je trouve qu'il y a moyen de faire toute sa fonction AUTREMENT, mais bon...