Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 07:00

Théoriquement, l'Assemblée Nationale a interrompu ses travaux pour les vacances de Pâques. Hier, la Commission des Finances a pourtant été réunie, un mardi en fin de journée...

 

Un aller-retour dans la journée, pour une trentaine de députés, dans une chaleur plus estivale que printanière... Pas très "Grenelle" comme comme démarche. J'y étais et vous résume :

 

Il s'agissait de parler du pacte de stabilité pour les prochaines années, avec le duo Lagarde Baroin.

 

Ce "pacte de stabilité" on ne sait plus très bien s'il est francais imposé par Bruxelles ou s'il est européen imposé à tout le monde. C'est un vrai problème politique concernant notre souveraineté.

 

Admirez combien la sémantique est travaillée : "pacte" et "stabilité". On dirait un long fleuve tranquille, la recherche de la paix... Mais pas du bonheur.

 

Fée Christine et Magic François ont déroulé un océan de chiffres, mêlant "sortie de crise", "croissance retrouvée", "déficits trouvant une trajectoire mieux maîtrisée", "endettement dont la pente d'augmentation diminue"...

 

Une séance de plus de deux heures d'autosatisfaction, relayée par un Gilles Carrez inhabituellement "cire-pompes", comme quelques UMP de service pendant leur villégiature.

 

Pressés par nos questions, comme si ce n'était qu'anecdotique, les deux prestidigitateurs confirment entre deux autocompliments : le gel des salaires  des fonctionnaires, les riques sur le prix du pétrole, la hausse probable des taux d'intérêt, des prélèvements obligatoires majorés (mais sans "hausse générale d'impôts !"), la suppression de 30 000 fonctionnaires dont 16 000 enseignants, la "révision de l'ISF dont certains pourraient bénéficier dès 2011 (mais "neutre" pour les finances publiques)...

 

Habitué de la langue de bois, je dois reconnaître que dans ce domaine, Nicolas Sarkozy a trouvé les meilleurs : voix suave, ton assuré, préciosité bien dosée, politesse qui sied, "colère" feinte mais pas trop...

 

Au fait, le lundi 2 mai, ce joli "pacte de stabilité" sera examiné par notre assemblée et soumis au vote des représentants du peuple. En fait, il a déjà été transmis à Bruxelles, mais nos deux magiciens ont promis qu'après le vote (entouré d'une incertitude toute relative), ils transmettraient en annexe un résumé des débats parlementaires.

 

Elle est pas belle la démocratie !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

capri 21/04/2011 21:31



Oui, quelle fougue n'est-ce pas ? Ce n'est pas la peine de hurler à propos des suppressions de postes d'enseignants en Meurthe et Moselle, alors que sur la totalité des maires du département, 145
sont enseignants ou retraités de l'enseignement ! Leur place serait plutôt devant des élèves alors qu'ils se contentent de pérorer dans leurs communes, et pour certains cumulards, devant les
assemblées, départementale, régionale, sans parler du Palais Bourbon. Il est vrai que contrairement à tout ce qui n'est pas fonctionnaire, ceux-ci retrouvent leurs postes dès qu'ils sont battus
et pendant 5 ans continuent pour d'autres à bénéficier de leurs indemnités. Sans parler d'une retraite acquise après 2 mandats, qui fait pâlir de jalousie la classe ouvrière qui a marné pendant
40 ans pour des prunes au regard de ce que vous ramassez. Au fait, j'ai cru lire que vous aviez écrit "côlère" : il est vrai que pour les matheux, les littéraires sont des moins que rien ...



alphonse 21/04/2011 17:35



On parle de vous,  Mr le Député, par ici:


http://www.michele-delaunay.net/delaunay/index.php?post/2011/04/20/Sarkozy-à-son-pire#comments


@"mine de rien" a l'air fort remonté, mais pertinent...