Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 09:12

La situation budgétaire, économique et surtout sociale, donne lieu à des combats politiques qui ne sont sans doute pas bien perçus par nos concitoyens.

 

Quand ça va mal, la classe politique devrait chercher un minimum de consensus pour redonner confiance, espoir et perspectives.

 

Au sortir du débat d'orientation sur les finances publiques achevé durant la nuit de ce mardi à l'Assemblée Nationale, tel n'est pas le constat.

 

Voilà qui ne va pas réconcilier nos concitoyens avec la classe politique, ce qui pourrait devenir un vrai danger pour la démocratie en France, comme c'est déjà le cas dans d'autres pays en Europe. Chaque camp doit en prendre sa part de responsabilité.

 

J'avais espéré qu'au moins sur les constats, un accord aurait pu se dessiner. Que nenni, la droite amnésique nie son bilan, et carricarure à tout va pour tenter de le faire oublier.

 

Les comptes publics, certifiés par la cour des comptes, sont formels : solde du déficit annuel de l'Etat en moyenne sur 2009, 2010 et 2011 : 123 Milliards. En 2012, déficit constaté : 87,1 Milliards. En 2013, la prévision actualisée est de l'ordre de 75 Milliards. C'est encore trop, mais quand le Président UMP de la Commission des finances parle d'explosion possible des déficits en 2013, le moins que l'on puisse dire est qu'il ne manque pas d'air.

 

Lorque le même - qui fut rapporteur du budget pendant 10 ans - parade devant la presse en parlant d'explosion de la dépense, il faut lui rappeler que l'augmentation en moyenne de la dépense de l'Etat était de 5 à 6 Milliards par an durant le dernier mandat, les dépenses de l'Etat ont baissé de 300 Millions en 2012 par rapport à 2011. Force est donc de constater que ne manquant pas d'air, il est même gonflé !

 

Il faudra faire avec, ou plutôt sans eux... Le Parlement pourrait être un lieu de travail, au moins au sein des commissions, un peu à l'écart de la presse et des lecteurs avides des bons mots et des joutes verbales...

 

La droite n'a pas fait ce choix. Elle appelle à des économies et des réformes qu'elle n'a pas faites en temps et en heure.

 

Un de mes collègues me rappelait à juste titre qu'il est plus facile de réformer quand ça va bien, plutôt que dans l'urgence d'une crise grave.

 

Demander des efforts et conduire des mutations au milieu des difficultés sociales difficiles, c'est plus dur que de faire des cadeaux fiscaux et des d'indemniser Bernard Tapie en doublant la dette du pays.

 

Sur France Inter hier, un économiste parlait de l'hypersensibilité à l'impôt des entrepreneurs et des quelques milliers de fortunés (pas si nombreux que cela disait-il), avec des trémolos dans la voix.

 

Je n'ai pas eu le temps de lui parler de l'hypersensibilité des salariés à la crise et au chômage, et de ceux qui, bien qu'ayant un boulot dans ma Lorraine hivernale, remplaçaient le fuel de leur chaudière par des pull-over élimés mais pouvant encore servir un an ou deux. Ceux là sont quelques millions.

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

seb 09/07/2013 19:43


 


Bon,perso je ne comprends pas pourquoi vous avez supprimé mes messages, qui pourtant ne me paraissaient pas en dehors de toute mesure. Mais bon...


Mais puisque vous avez choisi de le faire, pourriez vous supprimé les "blancs" postés ? Cela me semble ridicule d'avoir des messages à mon nom sans texte...

Christian Eckert 09/07/2013 20:47



Je n'ai rien supprimé, vos commentaires étaient vides...


Cordialement,



seb 06/07/2013 15:47



seb 06/07/2013 15:43



luinel 04/07/2013 16:22


Bravo Alphonse, vous avez raison. Monsieur le Député, écoutez-nous et surtout faites en sorte que le gouvernement qui n'est rien sans vous, nous écoute. Merci.

alphonse 04/07/2013 16:05


Moi, c'est de souffle que je manque le plus, mais c'est à cause de mes poumons!


J'en ai encore assez, pourtant, pour vous alerter encore une fois, Mr le Député.


Si Hollande ne donne pas, tout de suite, un nouveau souffle à son mandat, il va devoir le subir!


C'est pourtant simple, bon sang!, de réconcilier Luinel et Bony, ci-dessous! (et non pas de vous "concilier" des gens de droite comme si vous veniez de découvrir leurs vertus supposées!)...


Très simple: faire un politique de gauche, comme il a été élu pour le faire.


Je viens de tomber en direct sur la conférence de presse de Delphine Batho.(Seule Itélé la donnait, les autres étant braqués sur le Tour, ou sur les endormantes quest/réponses au Gouvernement).


On voit mieux maintenant comment fonctionne la machine du Gouvernement.


Ce n'est pas loin de la technique de Morsi.........quand on fait les "arbitrages" sans voir les parties..! Bonne chance pour les retraites!


Déjà bien si la pauvre Batho ne se fait pas virer du PS, maintenant...


Comme Cahuzac..!!!!!......incroyable, non??!!!...


Et pourtant, cela ne m'étonnerait pas.