Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Réserve parlementaire : les aides dans la circonscription...

13 Mars 2013 , Rédigé par Christian Eckert

La presse s'émeut, ces derniers temps, de l'affectation de la réserve parlementaire des députés dans leurs circonscription.

 

Je suis étonné de la tonalité de quelques uns (pas forcément tous) des articles sur le sujet. Prétentieux, je crois être celui qui en connait le plus sur le sujet : j'ai la mission de gérer cette somme à l'Assemblée Nationale. Prétentieux toujours, je crois être celui qui a le plus et le premier communiqué précisément sur le sujet : sur mon blog un post répond à toutes les questions sur les pratiques aujourd'hui en vigueur pour répartir ces aides financières à des associations ou à des communes.

 

Cet article est accessible en cliquant ici.

 

 

Pour autant, les parlementaires sont toujours pour les journalistes une cible bien commode : La semaine passé, l'une d'entre-elles m'appelle sur un ton comminatoire, et me tance de publier l'utilisation de ma part de réserve, en vantant l'exemplarité d'une de mes collègues, Barbara Romagnan, députée du Doubs, qui serait l'un des rares parlementaires à publier la liste des bénéficiaires qu'elle a désignés.

 

Barbara est une collègue remarquable et une amie. Mais son geste n'a rien d'exceptionnel.

 

Elu en 2007, j'ai publié régulièrement dans ma "news letter" les listes des bénéficiaires de ma (maigre) part de réserve parlementaire. Pour information, en cliquant sur les liens ci-dessous, chacun pourra retrouver les tableaux de ma réserve depuis 2008, et en appréciera le diversité et l'opportunité... :

 

2008   2009   2010   2011   2012

 

Concernant 2013, mes fonctions et mon temps de présence à l'Assemblée Nationale justifient d'une enveloppe plus importante. Les députés ont convenu que ceux d'entre-eux qui occupent des fonctions (Président de l'Assemblée, Vice-Présidents, Présidents de Groupe ou de Commission, Questeurs...) les conduisant à être souvent à Paris, méritent une compensation. Elle est de l'ordre du double de l'enveloppe habituelle.

 

Je suis au minimum trois jours par semaine à Paris, vacances parlementaires incluses. De septembre à décembre, ainsi que lors de la discussion des nombreuses lois de finances j'y suis "scotché" cinq, voire six jours (et six nuits !). Toutes les statistiques de présence, d'interventions, de rédactions de rapports, me classent loin devant mes collègues. Tous les observateurs du travail parlementaire savent que le rapporteur général de la commission des finances est sans doute le plus sollicité des parlementaires...

 

Loin d'être une contrainte, c'est pour moi une fonction passionnante, pour laquelle une petite dizaine d'administrateurs de l'Assemblée me secondent admirablement. Malgré les temps difficiles et une situation budgétaire qui m'amènent à porter avec le Gouvernement des mesures pas forcément populaires, j'essaie de les rendre plus justes. Elu d'un territoire ouvrier, je n'ignore ni les difficultés sociales de ceux qui m'ont élu, ni les difficultés économiques de ma circonscription.

 

Mais je ne peux y passer autant de temps que je le faisais auparavant. Pouvoir apporter un peu plus que les autres un appui à des petits projets locaux, associatifs ou communaux, est une compensation, non pour moi mais pour ma circonscription, qui ne devrait offusquer personne. Beaucoup de mes collègues arrivent à Paris le mardi matin et retournent chez eux le mercredi soir. Ils occupent donc beaucoup de leur temps à faire de la représentation, dans les Assemblées Générales, les inaugurations, les manifestations diverses qui les mettent sur toutes les photos de la presse régionale.

 

Lorsque les attributions de la réserve parlementaire seront terminées (et elles ne le sont pas), je publierai, comme d'habitude, la liste des bénéficiaires que j'aurai choisis en conscience.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

jerome 13/03/2013 15:54


Faut bien expliquer et là tu le fais à merveille.Courage Mr