Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 19:40

 

 

L'avenir est incertain :

 

  • Les élus locaux ne savent pas très bien ce que seront leurs lendemains... Certes, ils ont voté la suppression de la taxe professionnelle, et la loi prévoyant la concommitance du renouvellement de ce qui s'appellera les conseillers territoriaux. On est donc sûr d'élire en 2014, dans un scrutin au mode non encore défini, un nombre inconnu d'élus dans des circonscriptions non fixées. Ces élus siègeront dans des structures dont le financement n'est pas choisi, et surtout dont les compétences légales ne seront définies que bien plus tard. La seule solution pour y voir clair, c'est de gagner en 2012 !!!

 

  • La question des retraites va être centrale dans les débats à venir. Certes, c'est une vraie question qui méritera des réponses pas faciles à élaborer. Mais est-ce le seul problème social du moment ? N'y a-t-il pas aussi près de 400 000 chômeurs arrivant en fin de droit ? N'y a-t-il pas dans notre pays un vrai problème de niveau de salaire, avec de plus en plus de travailleurs pauvres ? N'y a-t-il pas aussi un vrai problème de santé et de soins notamment dans l'hôpital public ? Ce gouvernement en est à son quatrième ministre des affaires sociales en moins de trois ans ! Le premier a tapé sur le droit de grêve et sur le code du travail, le second a été éphémère et le troisième a ouvert la porte à la fin du repos dominical !!!

 

  • Le Président bling bling, entre deux rumeurs, est en train de perdre pied dans les sondages ! La faillite du "travailler plus pour gagner plus", les inégalités de salaire, le bouclier fiscal, le lâchage un jour de la taxe carbone et le lendemain celui des agriculteurs, sa surdité aux messages des français, son arrogance à soutenir les  grosses fortunes, autant de raisons de perdre le peu de confiance qu'il lui restait. Lui et ses complices (je parle de ces députés godillots qui font semblant de grogner et qui votent tous les textes sans même les amender) ne nous parlent que de la grandeur dela France, de sa façon de résister mieux que les autres à la crise, d'avoir des banques plus solides que les autres, de relancer l'industrie du Pays et de faire revenir les évadés fiscaux grâce au bouclier fiscal. Que de contre-vérités. Au lieu de nous parler de la grandeur du Pays, qu'ils agissent pour le bien-être de TOUS ses habitants.

 

Plus que jamais, c'est une responsabilité pour le PS de redevenir force de proposition. Nos conventions d'ici l'été seront décisives.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires