Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Pourquoi je m'abstiendrai sur le MES...

21 Février 2012 , Rédigé par Christian Eckert

Pour un député, il est toujours délicat de choisir entre la solidarité à l'intérieur de son groupe politique, son avis personnel et la pression des électeurs.

 

C'est plus vrai en France que dans d'autres démocraties. Chez nous, la diversité des avis dans un même parti est toujours exploitée comme une faiblesse. Le parti socialiste a été souvent critiqué sur cet aspect, que ce soit lors de ses congrès ou lors des primaires citoyennes. Notre transparence nous a valu bien des déboires...

 

C'est encore plus vrai à une encablure d'élections déterminantes comme aujourd'hui. Nul doute qu'un vote partagé des socialistes sur le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) ferait l'objet d'attaques de Nicolas Sarkozy pointant l'indécision comme manque de courage en période de crise, et stigmatisant un parti ou un candidat hésitant.

 

Sur le fond, le MES soumis ce soir au vote de l'Assemblée répond à une demande des socialistes français : Nous avons toujours dit qu'un tel dispositif avait trop tardé à se mettre en place et qu'il était trop peu ambitieux. La situation de l'Euro et de certains pays de l'Union sont les conséquences du manque de décisions claires des actuels dirigeants européens sur ce point.


Pour autant, la conditionnalité de l'obtention des aides pour les pays en difficulté, fait référence à un futur traité qu'il est hors de question pour nous de ratifier sans modification. François Hollande a clairement dit que la renégociation de ce futur traité sera pour lui une priorité, et que la légitimité issue de son élection en serait un levier important.

 

De plus, l'impossibilité faite à la Banque Centrale Européenne d'être ressource du MES est une imbécillité que Le Président Sarkozy a concédé à Madame Merkel.

 

Alors j'avoue avoir beaucoup hésité sur mon vote de ce soir.

 

Jean Luc Mélenchon en fait des tonnes en mélangeant habilement les deux validations à examiner. Le MES est-il indépendant du futur traité où les contraintes oublient la croissance nécessaire, et où l'austérité aveugle entraîne la récession dont les plus fragiles sont les innocentes victimes. Juridiquement non, mais politiquement peut-être.

 

La droite guette un faux-pas chez les socialistes et criera au manque de courage, au renoncement et à l'indécision.

 

Après avoir écouté Costa Gavras et d'autres grecs ce matin, j'ai décidé de ma rallier à la proposition du mon groupe et de m'abstenir. Parce que le signal envoyé au malheureux peuple grec serait terrible si nous ne les aidions pas. Parce que l'espoir de renégocier le second traité est réel et sera d'autant plus fort que notre candidat sera bien élu.

 

Mais ce choix d'aujourd'hui assumé et réfléchi, ne remet pas en cause mes positions précédentes et à venir sur les questions européennes. L'Europe d'aujourd'hui n'est en rien l'Europe que j'appelle de mes voeux. Elle n'a pas de volet social et ne pose pas les conditions d'une croissance plus que jamais nécessaire pour assurer le progrès social dans un équilibre retrouvé.

 

Le vote d'aujourd'hui engage à la solidarité et ce n'est que le futur traité qui représente un vrai danger de perte de souveraineté. Ce sera un combat que je mènerai comme d'habitude, avec force et conviction.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gérard 01/03/2012 11:43


Je tiens à m'excuser pour le mot "trahison" qui est peut-être un peu fort, mais je maintiens ma position sur le fonds. La BCE vient encore d'allouer 530 milliards d'euros aux banques privées pour
faire face à la crise. Pourquoi la BCE n'a t'elle pas prété directement aux états à 1% ? Cette facon de faire est une escroquerie monumentale. Qui va encore payer les intérets ? Le silence du PS
sur ce sujet est assourdissant. J'aimerais bien avoir votre point de vue. Bien à vous.

Christian Eckert 01/03/2012 11:51

Nous n'avons cessé de réclamer l'intervention DIRECTE de la BCE auprès des états. Encore ce mercredi dans le débat à l'assemblée... C'est l'un des points majeurs que FH veut renégocier dans l'accord qui se signe aujourd'hui.
Amicalement..

Gérard 29/02/2012 12:30


Hier, le sénat à majorité de gauche s'est abstenu sur le MES ratant ainsi une occasion d'affirmer son opposition à l'europe libérale que l'on continue à vouloir nous imposer. Ceci faisant suite à
votre abstention lors du vote à l'assemblée, il me semble que la dérive libérale du PS est consommée et que vous pourriez aisément changer le nom de votre parti, "socialiste" n'étant visiblement
plus approprié. Celà me désole d'autant plus qu'étant élu dans le pays-haut, j'apprécie votre travail dans notre région et que jusqu'ici vous aviez plutôt voté contre les traités européens.


Mais il y a des trahisons qui sont difficiles à avaler................

Christian Eckert 29/02/2012 19:25



A ceux qui s'étonne de mon vote, avec des termes plus ou moins forts, je voudrai dire que je comprends leurs arguments, et qu'à vrai dire je les attendais même plus nombreux... (Cela viendra sans
doute encore)


Pour autant, je leur demande de bien lire mon explication, et de bien regarder l'emboitement des traités...


J'accepte les critiques, mais ne considère pas avoir mérité d'être soupçonné de trahison. Ce vote est un de mes actes politiques, que j'assume. Il y en a d'autres. Un élu est reconduit (ou pas)
sur la base d'une action globale, dans laquelle chaque citoyen trouvera sûrement un point précis de désaccord. Le tout est d'essayer d'avoir une appréciation d'ensemble.


Pour ma part, j'ai parfois eu un ou deux désaccord avec mes collègues socialistes à l'Assemblée ou avec mon Parti. Dans la grande majorité des cas, je me retrouve en phase.


Sinon, j'aurai rejoins d'autres mouvements....


 



Anonyme 24/02/2012 09:35


C'est en lisant un article paru dans la presse nationale que j'ai pu constater que vous vous étiez abstenu lors du vote du sois disant traité européen MES et à vrai dire, j'en ai été très déçue.


Pour moi, vous et vos amis socialistes avez trahi tant vos électeurs que les français. Vous avez voté Sarkozy et lui avez donné carte blanche ! Et le pire de tout, tous les citoyens français ont
été vendus aux allemands sans pouvoir se défendre parce qu'il faut bien dire que ce vote a été soigneusement passé sous silence.


Un mot encore si vous me le permettez : selon la législation européenne, tout traité n'est applicable que si il est ratifié par TOUS LES PAYS EUROPEENS. On en est encore loin ! Pourquoi ne
demandez vous pas avec vos amis un référendum sur le sujet puisque Sarkozy en est si friand ? Pensez-vous, comme se fut le cas lors du traité constitutionnel, que les français sont tellement
stupides qu'ils n'en comprendront pas le contenu ?

aventin 21/02/2012 20:21


Le problème non résolu par cette décision soumise au vote du Parlement histoire de faire croire qu'elle  est démocratique ! C'est vraiment scandaleux de faire payer au Peuple Grec l'ardoise
de ses dirigeants ! Le comble c'est que cela ce fait  avec la complicité et la satisfaction du travail accompli du Président Français,grand spécialiste de la dette! Il est temps de
mettre un terme à cette hérésie !