Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 22:16

 

Nicolas Sarkozy joue son va-tout. Il est vrai que sans un chambardement de l’opinion, il semble « cuit », même si rien n’est jamais acquis d’avance.

 

Alors il se met à changer de pied sur tout :

 

 

-          La SCOP envisagée pour sauver Seafrance : Considérée par les Ministres comme une solution intenable, elle devient subitement la solution portée par le Gouvernement. Même si le montage bricolé en faisant mine d’impliquer la SNCF sans le faire vraiment est une façon d’embrouiller ce dossier sensible.

 

-          La taxe sur les transactions financières : Les socialistes la proposent régulièrement à l’Assemblée Nationale et l’ont même votée au Sénat. Le Gouvernement et la majorité UMP a sans cesse déclaré que ce n’était pas le moment, que la France seule ne pouvait pas l’instaurer, que cela devrait attendre. Aujourd’hui, cela devient urgent.

 

-          La TVA sociale : à peine esquissée en 2007, le Président avait renoncé devant les légitimes levées de bouclier face à cette mesure injuste. Du jour au lendemain, ce déplacement de ressources de plus de 30 Milliards d’Euros va être improvisé à une encablure de l’élection présidentielle qui tranchera entre-autres ce débat.

 

 

 

Le Président-Candidat ne doit pas réussir à faire oublier que sa majorité UMP exerce le pouvoir depuis 10 ans et que lui-même préside la France depuis bientôt cinq ans. Nous ne cesserons de le répéter et de rappeler combien il a été le serviteur zélé de cette poignée de grandes fortunes qui s’amusent avec l’argent et le travail des autres. N’oublions pas de rappeler le Fouquet’s, le yacht de Bolloré, les rolex, les « casse-toi pov’con », le Premier Cercle des donateurs, l’affaire Woerth-Bettencourt, l’indemnisation indécente des Tapie, les promesses non tenues… Il serait impensable de réélire après tout cela ce candidat qui dramatise à outrance, que ses larbins de députés présentent comme le seul sauveur possible de l’Europe voire du monde et qui va mettre en œuvre un troisième plan de rigueur en 6 mois. Une hypothétique taxe sur les transactions financières tentera de masquer la TVA payée par tout le monde pour faire baisser les charges patronales…

 

 

 

Il faut, comme il l’a clairement fait sur la TVA sociale, que François Hollande s’engage à revenir sur bien des choses pour que la justice fiscale retrouve sens dans notre pays.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

Maurice 09/01/2012 15:52


Bonjour et meilleurs voeux.


Mr ECKERT rassurez-vous personne n'a oublié les élucubrations de ce "clown triste,la coupe est pleine.Actuellement il remet le couvert avec ses stratégiies à la sauce $ARKOZY pour éluder les
vrais problèmes il joue  au marchand de sable.Cette incessant va-et-vient et ses blabla stériles avec Merckel,ne sont que des effets d'annonces  qui n'aboutiront à rien,ce type avance à
l'intox.Il veut faire croire qu'il a changé?C'est inutile de s'appansentir sur cette histrion,un seul mot "DESTITUTION".


Les urnes parleront en temps voulu, en ce qui me concerne je compte  les jours.


Bonne journée.


                                           
Maurice.