Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 09:34

« La durée de règlement d’une situation est proportionnelle à sa complexité ».  C’est par cette phrase sibylline que le Préfet de Région, a ouvert et refermé la réunion qu’il a tenue hier avec les élus.

D’abord le contexte. Il y a un mois, le 6 février, le Préfet avait réuni les députés, départements et communautés de communes concernés par le dossier Alpha-Santé. C’est lui qui invite, fixe les modalités et les participants à ce type de réunions. Dès le lendemain, j’avais communiqué aux organisations syndicale les informations qui y avait été données, et qui posaient les jalons de l’adossement au CHR et à SOS Hôpital.  

Depuis, le mouvement de mobilisation s’est amplifié, notamment suite à la communication par une organisation syndicale, d’informations en provenance du Ministère précisant que l’Etat ne financerait pas les « adosseurs ». Beaucoup ont traduit cela de façon un peu synthétique par l’annonce de la fermeture de l’Hôpital de Mont-Saint-Martin.

Le Préfet a donc initié hier une réunion semblable à celle du 6 février. pour hier. Apprenant cette entrevue, les Syndicats ont fort justement organisé une manifestation à Metz, et demandé à être reçus aussi, ce qui a été fait dans la foulée, mais en séparant les deux entrevues. C’est la décision du Préfet…

Quelques remarques sur le fond :

Si certes le risque subsiste que les « adosseurs » finissent par retirer leurs propositions faute de contreparties, personne n’imagine que l’Hôpital de Mont-Saint-Martin puisse disparaître. De plus, à cet instant, le CHR et SOS continuent de discuter et leur intérêt à la reprise reste entier.

Tout la question est de savoir quel sera le calibrage de l’offre de soins pour le bassin de Longwy. C’est aussi cela qui conditionnera le nombre et le statut des salariés.

Encore une fois, aujourd’hui, il n’est nullement question de voir disparaître les urgences, la médecine et la chirurgie.

Si l’Etat avait décidé de garantir financièrement la reprise, il est certain que l’offre de soins sur Longwy n’aurait pas significativement évolué. C’était notre demande.

L’Etat n’a pas fait ce choix et tout laisse à penser qu’il ne changera pas d’avis. Je le regrette.

Le Ministère fait état de négociations globales, entre la CNAM, la Carmi, SOS, Hospitalor… Plus personne n’y comprend rien…

D’autre part, le CHR demande à ce que la rénovation et le redimensionnement de la maternité de Thionville soit enfin financé, en attente depuis longtemps bien que classé prioritaire…

Bref, la reprise de Alpha Santé se fait au prix de négociations extérieures, et il est anormal que l’offre de soins et l’emploi sur Longwy soient la conséquence de tractations où Longwy et Hayange n’ont rien à voir.

Dans ce contexte, j’ai entre autre interrogé le Directeur de l’ARS sur l’avenir de la maternité de Mont Saint Martin. Dans le langage « diplomatique » qui sied à ce genre de milieu, il a fait état de difficultés, de l’âge du Pédiatre, de la rénovation de Thionville, de la proximité de Briey… Sur mon insistance à ne pas pratiquer la langue de bois, il a clairement –et je l’ai vérifié ensuite auprès des autres participants- confirmé, certes sans donner de délais, de modalités ni d’alternatives, la disparition de la maternité. Il a même précisé que cette fermeture serait un argument supplémentaire pour obtenir les moyens de rénover Thionville.

Avant de partir, j’ai demandé au directeur « s’il allait annoncer cette fermeture aux syndicats ? ». Il m’a textuellement répondu : « S’ils me posent la question, oui ! ».

J’ai donc en sortant, annoncé les choses aux salariés présents. Aurais-je pu faire autrement ?

Il semble que la version de l'ARS aux salariés n'ait pas été bien claire...

 

Il faut donc poursuivre les actions. A chacun d’en décider les modalités…

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

Dautréaux Claude 14/03/2012 11:57


En bref , cela veut dire : circulez y a rien à voir , c'est ça ?

Gerard 14/03/2012 11:24


Il semblerait que lorsque la complexité d'un problème soumis aux autorités  compétentes, plus sa résolution  devient  partielle ,où  inappropriée ! A croire que leur
véritable fonction est de distiller des bribes d'information pour soit 'noyer le poisson' soit par refus d'annoncer la décision prise pour ne pas en porter le poids de la lourde responsabilité !
L'art de l'esquive en somme ...