Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 19:37

Ministre des Affaires Étrangères, Michèle Alliot Marie s'empêtre tous les jours un peu plus dans des explications dont les journalistes révèlent avec courage et précisions les contradictions.

Au cours de son voyage de décembre en Tunisie, qu'elle disait n'être que touristique, elle admet aujourd'hui avoir conversé avec Monsieur Ben Ali, sans doute pour parler de la pluie et du beau temps alors même que la révolte populaire montait en puissance.

Dans ce même moment, ses parents rachetaient des parts d'une SCI à leur hôte, présenté un temps comme un simple ami spolié par Ben Ali, et dont chacun mesure aujourd'hui la complicité avec feu le régime tunisien. Nul doute que les biens transférés avaient été acquis proprement.

 

Ces aveux progressifs rappellent les affaires Woerth Bettancourt, et les explications maladroites de l'ex Ministre et ex trésorier de l'UMP.

 

Les députés socialistes s'interrogent tous les jours sur l'attitude à adopter : faut-il interroger le Gouvernement sur ces étranges affaires ?

 

Ne pas le faire laisserait croire à une complicité bienveillante, et accréditerait le vieux refrain « tous pourris ! ».

 

Dénoncer ces agissements déshonorants peut  donner à penser que nous ne nous intéressons pas aux questions de vie quotidienne comme l'emploi, la protection sociale, la santé ou le pouvoir d'achat.

 

Les députés socialistes ne sont pas que dans la contestation :

 

En octobre 2010, j'ai défendu avec mes collègues, deux propositions de loi interdisant les cumuls de fonction et la multiplication des dons et des micro-partis.

 

La majorité les a rejetées en bloc.

 

A l'Assemblée Nationale, je représente les députés socialistes dans un groupe de travail constitué par Bernard Accoyer pour faire des propositions concernant les conflits d'intérêts des parlementaires.

 

Nul ne sait aujourd'hui si ces propositions feront l'objet de suites... avant 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires