Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Les parlementaires sont-ils privilégiés ?

20 Novembre 2011 , Rédigé par Christian Eckert

Depuis quelques temps, circulent bien des clichés sur les députés, leurs salaires et leurs avantages. Circule aussi l’idée que la diminution du salaire des députés serait nécessaire et contribuerait à l’effort général demandé par la droite pour combler le déficit qu’elle a creusé.

Je voudrais en toute transparence préciser quelques points, et laisser ensuite juge les citoyens-électeurs, quelles que soient leurs situation et leurs convictions.

 

1-       Tout les députés perçoivent un salaire net de l’ordre de 5 300 Euros par mois. Il est indexé sur les salaires des fonctionnaires. Comme pour eux, il est donc bloqué pour trois ans depuis 1 an. Ce salaire est imposable comme pour tout le monde.

2-       En plus, les députés perçoivent sur un compte séparé ouvert en leur nom personnel, une indemnité mensuelle d’un montant à peu près du même ordre, destinée uniquement à payer leurs frais de fonctionnement : loyers de leur permanence, abonnements et charges de celle-ci, fournitures de bureau, loyers de fax, copieurs et autres équipements informatiques, frais de déplacement, de repas, de représentation, achat de gerbes, coupes, lots, médailles, participation à l’accueil et au déplacement de visiteurs, édition de lettres d’information, frais de communication, organisation de réunions de type bilan de mandat, frais de cérémonies de vœux, achat de cartes de voeux…

3-       Les salaires et charges de leurs collaborateurs sont pris en charge directement par l’Assemblée avec un plafond de l’ordre de 9000 Euros par mois.

4-       Ils sont titulaires d’une carte de transport permettant de voyager gratuitement sur le réseau SNCF en Première Classe. Leur conjoint peuvent bénéficier d’une carte SNCF payante permettant une réduction de 50%. Ils ont droit à l’aller retour gratuit sur des vols Air France entre Paris et leur circonscription et 12 Allers simples gratuits par an en France Métropolitaine.

5-       A Paris, leurs repas et consommations sont payantes, les nuits d’hôtel font l’objet d’une participation de 30 Euros par le député. Le reste, jusqu’à 200 Euros maximum, est pris en charge par l’Assemblée. Les déplacements dans Paris (métro ou taxis) sont pris en charge par l’Assemblée.

 

Pour ce qui me concerne, il faut rajouter les précisions suivantes :

1.       Depuis que je suis député, à ma demande, je ne perçois plus d’indemnité de fonction comme maire de ma commune.

2.       Je n’ai perçu aucun frais de déplacement.

3.       Je verse au Parti Socialiste, comme député, 500 Euros par mois de cotisation. Je verse au Groupe socialiste de l’Assemblée, 320 Euros par mois pour participer aux frais de fonctionnement du groupe.

4.       Je n’ai utilisé que deux fois en quatre ans la possibilité d’avoir une chambre d’hôtel, car j’occupe d’ordinaire un studio de 14 m² acquis lorsque mon épouse travaillait à Paris.

5.       Je ne prends jamais l’avion pour aller à Paris, et l’ai utilisé au plus une fois par an pour aller aux journées parlementaires du PS ou à des colloques en France Métropolitaine.

6.       Lorsque j’étais professeur agrégé, je gagnais environ 3000 Euros par mois, pour 15 heures de cours par semaine de classe.

Beaucoup suggèrent de réduire le salaire des parlementaires pour réduire les déficits. Je suis prêt à le faire, dès lors que les notaires, chirurgiens, syndics, traders, orthodontistes, hauts fonctionnaires, patrons de société, sportifs professionnels, gérants de supermarché, artistes, journalistes…. qui très souvent ont des revenus plus de dix fois supérieurs aux parlementaires, bien moins transparents et pas toujours déclarés, se soumettront aux mêmes restrictions. J’exerce ma fonction de député avec passion et y prend beaucoup de plaisir. Cela n’est donc pas un problème pour moi d’y consacrer beaucoup de temps et d’énergie. Les conditions matérielles qui s’y attachent ne sont en rien un facteur d’enrichissement.

En tout cas chacun pourra se forger son propre jugement en toute connaissance

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MENU Dominique 25/11/2011 15:16


Merci pour les précisions données dans votre article sur le "Salaire des élus". Il me semble aussi que cette discussion, actuelle, est très démagogique car il existe de nombreux sexteurs, bien +
lucratifs qui échappent aux contrôles. Ces secteurs sont connus de l'administration fiscale....qui agit comme si elle ne savait pas.

Pascal 20/11/2011 20:56


Bonjour bonjour,


je suis tout à fait d'accord avec tout ça et comme beaucoup scandalisé par les inégalités salariales et les abus scandaleusement mirobolants dont certains bénéficient.


Mon revenu est modeste et pourtant je crois que je pourrais accepter encore moins, en effet je me demande s'il faut attendre que les plus aisés se décident à savoir qui doit faire le premier pas
et se sacrifier.


C'est vrai pourquoi les uns plutôt que les autres...je ne sais pas si ça fera avancer les choses ? S'il n'y a personne pour se décider et faire avancer les choses, vivement qu'on puisse légiférer
pour contraindre les sacrifices volontaires.


Vivement que tout cela change, depuis le temps qu'on pérore de ce désordre établi, quand un pouvoir agira-t-il ?


Je me suis toujours interrogé sur le fait que les seuls prêts à tout bouleverser sont les associations populaires d'indignés n'ayant malheureusement pour seul pouvoir que la dénonciation et non
le législatif.


On est mal barré, cultivons notre jardin ?


P.S. ( Sans rapport ) Au plaisir très bientôt j'espère !