Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Les Nouvelles ne sont pas bonnes...

26 Mai 2010 , Rédigé par Christian Eckert

Le retour à l'Assemblée est plutôt agité.

 

Depuis mardi matin, je suis fort pris par les multiples sujets de mon travail parlementaire.

 

La commission des finances prépare l'examen de deux textes, le premier sur le fond européen destiné à contrer la spéculation et à aider les Etats menacés, le second sur la régulation bancaire et financière en France.

 

J'ai été absent lors de la préparation de notre travail, et dois ramer pour me remettre à niveau.

 

J'ai du gérer la visite à Paris du Collectif des communes minières, et ai raté l'audition de Madame Lagarde sur les deux textes.

 

J'ai néanmoins été désigné pour défendre une motion de rejet (30 minutes) du texte "régulation bancaire" la semaine prochaine. Il sera examiné mercredi et jeudi prochain, et mon agenda est encore une fois chamboulé.

 

La permanence n'arrête pas de reporter des rendez-vous. C'est désagréable pour moi et surtout discourtois pour mes interlocuteurs...

 

La commission des finances de ce matin n'a pas apporté des nouvelles rassurantes : la spéculation n'arrête pas vraiment. La France reste inactive, contrairement à l'Allemagne ou aux Etats-Unis qui, pour une fois, légifèrent pour réguler des marchés toujours avides de gains virtuels, sur le dos des déficits publics que les "petits" doivent renflouer, aux prix de restrictions, de plans d'austérité, de sacrifices toujours aussi mal répartis ! Tout cela plomde le pouvoir d'achat de nos concitoyens, et comme en France c'est le principal moteur économique, je reste pessimiste pour la suite.

 

Parallèlement, l'Assemblée examine le texte d'une réforme territorialle dont les objectifs sont de museler les exécutifs locaux, derniers porteurs de justice sociale et de services publics.

 

Avec les parlementaires de gauche, nous menons tous les combats, y compris celui des retraites surlequel Martine Aubry a pris le bon tempo.

 

Les parlementaires de droite pratiquent la méthode Coué, se ressoudent sur le dos des attaques contre le P.S., et sont quand même troublés dans les discussions de couloir.

 

La mobilisation des forces syndicales et politiques est plus que jamais nécessaire.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article