Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Les lobbies toujours efficaces, même sur le prix de l'eau !

8 Février 2012 , Rédigé par Christian Eckert

 

Les questions autour de l'eau m'ont toujours passionné. C'est une thématique, particulièrement lorsque l'on est élu, qui croise tant de sujets de société : environnement, finances, service public, pauvreté, géopolitique, technique, solidarités, biologie, conflits d'usage, géologie, multinationales...

 

Président d'un syndicat public d'alimentation en eau potable depuis longtemps, c'est un domaine où je me suis beaucoup investi pour des raisons très personnelles. C'est également un domaine trop souvent délaissé par les élus, car il y a beaucoup plus de « coups » à recevoir que de lauriers à récolter ! On dit souvent que pour être réélu, mieux vaut faire des trottoirs qui se voient que des tuyaux que l'on enterre...

 

Depuis quelques temps, l'Agence de l'Eau Rhin Meuse dont je suis l'un des administrateurs, élabore son programme pour les six prochaines années. Cet organisme est peu connu, sauf pour les taxes qu'il prélève sur les factures d'eau et d'assainissement. Opérateur de l'État, l'Agence collecte des taxes, et les redistribue sous forme d'aides aux collectivités, aux industriels, aux agriculteurs, aux fins de gérer mieux les ressources et de protéger les milieux... Tout cela représente quand même des programmes d'environ 1 Milliard d'Euros sur 6 ans pour la Lorraine, l'Alsace et une partie de Champagne Ardennes !

 

Les usagers domestiques contribuent pour 86,4 % aux recettes de l'Agence. Les industriels à hauteur de 12,1%, les agriculteurs 1%, les pêcheurs 0,5%.

 

C'est profondément injuste. Le principe pollueur payeur est totalement oublié  et les pauvres consommateurs sont ponctionnés exagérément.

 

J'avais été désigné pour président la commission dite des programmes, en charge de proposer les règles de la future période de 6 ans au Comité de Bassin de l'Agence qui statuera dans quelques mois.

 

J'avais donc souhaité, après un accord de principe admis dans un premier temps par tous, rééquilibrer modestement mais progressivement les contributions de chaque catégorie. Après un long travail avec les services et plusieurs réunions de commission, j'ai du jeter l'éponge. Je ne peux cautionner ce système injuste où les lobbies industriels et agricoles imposent leurs privilèges. Les consommateurs sont bien moins présents dans ces instances, et certains élus (devinez de quel côté ?) y défendent bien plus leurs amis que l'énorme majorité de leurs électeurs.

 

Au moins, ma parole sera libre pour m'exprimer lorsque l'occasion m'en sera donnée.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

christian 11/02/2012 22:14


Est-elle beaucoup poluée l'eau de ton syndicat de la Fensch par les paysans de ta circonscription???

Christian Eckert 11/02/2012 23:19



Bonjour,


Est-ce bien la question ?


Ce courageux commentateur anonyme et limite "poli" ne sait sans doute pas que NOTRE Syndicat, s'alimente dans les eaux souterraines insensibles aux pollutions agricoles. Sans doute considère-t-il
que c'est partout pareil et que c'est une raison pour ne pas contribuer aux efforts contre les pollutions...


Sens de l'intérêt général sans doute !!!!!!!!!!!  


Il devrait aussi savoir que pollué prend deux "l".


 



Dautréaux 08/02/2012 11:39


La FNSEA a préparée ses propositions pour la présidentielle , retraite à 75% du smic  ,assouplissement de la fiscalité etc ...et bien sûr le droit de continuer les rendements intensifs et
maintenir le budget de la PAC pour la période 2014-2020 et surtout de continuer à poluer librement et faire pousser , parfois en cachette , les semances transgéniques .Sans
oublier les fameuses algues vertes . En effet les polueurs sont loin d'être les payeur et c'est toujours les mêmes aui paient . J'ai 2 paysans dans le village qui touchent près de 30000euros de
subvention et sont assujetti à l'ISF .Le père de l'un d'eux avec une petite retraite ( il n'a jamais cotisé mais voudrais autant que les autres , à donné tous ces biens à son fils et demandé
l'aide sociale au conseil régional qui a refusé , heureusement .


 Et tous ces paysans bouffent de la gauche à s'en étouffer . et ignorent le sens du mot solidarité sauf quand c'est pour eux .


Alors j'espère que si nous gagnons la présidentielle , nous remettrons les pendules a l'heure .Surtout côté polution .


J'ai un verger de 50 ares et 70 arbres entouré de champs cultivés , quand les champs sont traités on a l'impression qu'il a neigé et l'année dernières le traitement a eu lieu avec du vent et j'ai
perdu 21 mirabelliers . Quand je me suis plaind au paysans il m'a répondu : vous êtes à la campagne .