Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Laissez la justice faire son travail...

11 Mars 2014 , Rédigé par Christian Eckert

Les affaires reprennent !

 

La droite doit comprendre que quelque chose a changé dans ce pays : les interventions politiques dans le traitement des dossiers judiciaires sont terminées.

 

Les juges d'instructions doivent pouvoir travailler de façon indépendante dans le seul respect des règles de procédures fixées par le législateur et la constitution.

 

Qu'en est-il des écoutes téléphoniques de Monsieur Sarkozy par des magistrats instructeurs (celles de Monsieur Buisson ne concernent que ce clan).

 

Ces écoutes ont été semble-t-il déclenchées par... Monsieur Sarkozy lui même !

 

En avril 2012, le journal Médiapart faisait état de soupçons d'un financement lybien dans le cadre de la campagne de 2007. Deux jours plus tard, Nicolas Sarkozy, encore Président et déjà candidat, déposait plainte pour faux et usage de faux, recel de ce délit et publication de fausses nouvelles. Les magistrats instructeurs chargés de ce dossier ont ensuite décidé en 2013 dans le cadre de cette enquête, d'écoutes de Monsieur Sarkozy redevenu entre-temps simple citoyen. Celui-ci ayant retrouvé son statut d'avocat, le bâtonnier de Paris en a été avisé comme le prévoit la procédure. Les juges d'instruction se sont aperçus que Nicolas Sarkozy possédait une autre ligne ouverte sous un nom d'emprunt. Elle a fait aussi l'objet d'écoutes judiciaires. C'est au cours de ces enregistrements Monsieur Sarkozy a communiqué avec son avocat dont la ligne n'aurait semble-t-il pas été mise sur écoute. Les magistrats ont alors découvert des éléments conduisant à soupçonner un traffic d'influence à propos d'un haut magistrat de la Cour de Cassation, possible informateur de Nicolas Sarkozy et de son avocat dans le cadre de l'affaire Bettencourt, en échange d'appuis pour une nomination à Monaco. N'étant pas chargé d'une procédure sur ce motif, ils ont légitimement transmis ces informations au Procureur. Ce dernier a lui aussi légitimement, transmis ce dossier au nouveau Procureur Financier.

 

Tout cela m'apparait conforme aux règles. Il n'y là pas trace d'intervention politique. Monsieur Sarkozy peut utiliser toutes les voies de recours (ce qu'il n'a pas encore fait) pour contester la validité des ces écoutes judiciaires.

 

La droite réclame une réunion du Parlement... Pour y faire quoi ? Remplacer les juges ?

La droite réclame une commission d'enquête parlementaire. Elle sait que c'est impossible lorsqu'il y a une procédure judiciaire engagée !

La droite s'oppose à une réforme constitutionnelle garantissant mieux l'indépendance de la justice. C'est révélateur de son approche.

La droite n'a qu'une chose à faire, laisser travailler les juges.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

pradin 19/11/2014 16:59

CONSTAT DE L'ÉTAT DES LIEUX DES ENTREPRISES

INTRODUCTION: le développement des richesses humaines pour les exploiter ça n'a rien à voir avec le développement des ressources humaines qui se limite à une simple gestion administrative du personnel.

1 — Nos entreprises ne reconnaissent pas le droit à la réflexion du fait qu'elle est hiérarchisée, inconsciemment leurs salariés manifestent leur mécontentement avec une rétention à la divulgation de la plus value du génie de leur savoir-faire. C'est une grève illimitée avec leur droit de se taire, c’est là où se trouvent les métastases de notre cancer culturel, industriel, et économique.

2 — La plus value pour la compétitivité se trouve dans nos têtes et nulle part ailleurs parce qu’une entreprise n’est qu'un moyen de production immobile, inculte et sans vie. Si elles veulent exister pour vivre elles sont soumises au bon vouloir de la divulgation du génie du savoir-faire des salariés. La preuve est faite que la liberté de panser du génie français appartient à l'être humain, mais surtout pas aux entreprises esclavagistes.

3 — Pour les entreprises qui pratiquent la politique esclavagiste, elles se condamnent toutes seules à exploiter le peu qui leur reste avant de déposer le bilan parce qu’on n’exporte pas des diminutions de charges ou des diminutions de salaire, on exporte des technologies nouvelles.

4 — Depuis des dizaines d'années, l'importation de nouveaux produits venant de l'étranger provient des brevets français. Cette trahison mérite une loi pour que nos entreprises aient la priorité d'exploiter nos brevets voir l'obligation de les exploiter dans le cadre de leur reconversion

5 — Nous mettons a votre disposition un brevet INPI : N° d'enregistrement 13 016, N° de publication 3 004 954 pour fabriquer un produit de survie pour l'être humain dont le marché représente de 3 à 5 millions de personnes dans le besoin d'être appareillées. Pour diffuser ce produit, il existe déjà un réseau commercial sur tout le territoire. Vu qu’il n'y a pas de concurrence, ce produit ne peut être fabriqué que par ceux dont leur rôle est d'agir et d'entreprendre.

E.D.I.P.N. 15 allée des Hélianthes 33 160 Saints Aubin de Médoc. Tél. : 05 56 70 48 93

mikael 15/05/2014 17:56

en vérité on n'y peut pas grand chose le gouvernement lui meme a les main liées

alphonse 20/03/2014 17:43


Je vous suis assez SEB...


Et je crois que le PS ne devrait pas oublier le truc du boomerang...


Sa responsabilité à assurer la justice sociale me paraît toutefois encore plus importante que celle d'empêcher les avocats de participaer à des délits...!


J'ai beau regarder, je ne trouve rien sur ce que vous évoquez à propos de la femme de Valls...!


Mais je trouve ceci, concernant ce garçon qui me paraît assez éloigné des préoccupations premières de justice sociale: ici, il prêche la lucidité en matière d'antisémitisme....mais ne lève pas
très bien, je trouve, "l'ambigüité de l'antisionisme" à ce égard.


http://www.liberation.fr/politiques/2014/03/19/manuel-valls-appelle-a-la-lucidite-face-a-l-antisemitisme_988413


Il a une fâcheuse conception de la laïcité qui voudrait faire de l'islam français, du judaïsme français...etc...


Pas suffisant de faire du socialisme, au PS..?


Et peut-être un peu moins de patriotisme?


L'Europe et le monde attendent autre chose que cela, de la FRANCE..!


(ce matin, D.Seu, sur Frinter, signalait qu'on vient de démontrer que la complexité socio-fiscale française dissuade littéralement, mais de manière inconsciente et structurelle, une grande partie
des français...d'accéder à l'impôt...!! Voilà-t'il pas une belle entreprise pour notre Rapporteur aux Finances, à étudier et remédier à ça...d'ici la rentrée
parlementaire...d'octobre..??!

seb 20/03/2014 10:22


Sur le plan des écoutes, m. Bilger et autheuil (assist parlem) ont montré que la procédure était légale et surtout qu'il était légitime que miss taubira et m. Valls soient tenus informés de ses
évolutions. Ce qui est donc condamnable dans l'attitude gouvernementale ou présidentielle, c'est la constance des nommés et des élus à prendre les français pour des attardés mentaux. Car une
telle attitude non seulement est une insulte à la démocratie mais également une caution envers des journalistes mal ou peu informés qui travestissent une procédure légale en scandale d'etat
justifie par un règlement de compte entre partis.


L'ump à donc tort de jouer la surenchère mais le gouv, ps, président sont encore plus coupables d'y donner du crédit par leur attitude gênée qui accredite l'idee que la médiatisation de faits
relevant du secret de l'instruction à fuite par l'intermediaire du gouv ou de la présidence.


Un soupçon donc, alimente par vos "amis" et que ump n'a fait qu'embraser. Je ne doute pas, du reste, qu'un nombre conséquent de nos compatriotes tiendront ces accusations pour vraies car si
m.cope manque évidemment de crédit pour accuser, m.valls vient, grâce à sa chère épouse de démontrer que la police ne respecte pas la loi mais les voeux d'un ministre de tutelle qui enjoint à ses
troupes d'evacuer de sa rue les sdf indésirables et de ne pas sanctionner d'une amende les amies de son épouse !


Faire cela, pour la ddhc, c'est agir arbitrairement.


vous connaissez le dicton : qui vole un oeuf vole un boeuf. Si un ministre demande a ses hommes de faire sauter des pv, comment le croire quand il prétend être respectueux de la loi et affirme
que la police est au service des citoyens et non de celui qui en a la tutelle et semble l'utiliser à titre perso ? 


Violer la ddhc est un acte grave. S'il s'avere que Mme valls à utilisé les relations de son époux dans la police, le pm doit le virer pour l'ex.


 


 

alphonse 18/03/2014 11:08


Il faut préciser que la Justice comporte la justice sociale.


Qui s'en occupera si ce n'est pas un gouvernement de gauche..?


Il est vrai que cela consiste aussi à faire respecter la Justice tout court, ce qui n'était déjà plus le cas avec Sarkozy.


Mais il faudrait donc maintenant que ce gouvernement s'occupe précisément de faire respecter la justice sociale.


Pas seulement en favorisant les revenus, mais en garantissant les nécessaires en redistribuant mieux les superflus.