Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 10:34

Beaucoup critiquent les réseaux sociaux (curieuse appellation), mais force est de constater que pour un élu, ils constituent un formidable outil. Pour ma part, je tiens ce blog depuis octobre 2006. Je n'étais pas encore député, mais cela m'avait permis de communiquer sur ma candidature et mon investiture, qui n'avaient pas été faciles à obtenir...

Depuis, l'intérêt est double :

Cela m'oblige à réfléchir sur mon action, car se demander quelques fois dans la semaine ce que l'on pourrait bien écrire est une occasion de « sortir un peu le nez du guidon », et mettre noir sur blanc les choses est aussi une façon de structurer les arguments et la pensée politiques.

Cela crée aussi un formidable lien avec les internautes, qui peut d'ailleurs être réversible car les commentaires sont acceptés, hormis de rarissimes cas d'injures ou d'outrances anonymes. Un sentiment de proximité se noue à distance. J'écris toujours personnellement les articles.

Bien sûr, tous les électeurs ne surfent pas sur le net, et tous ne sont pas habitués de ce blog, mais le nombre de visiteurs augmente,. Il arrive que des journalistes, pas seulement locaux, relaient dans leurs éditions, informatiques ou papier, des informations ou des prises de position qui y sont publiées.

 

Quelques chiffres sur la fréquentation :

En janvier, 4935 visiteurs uniques ont été recensés, soit une augmentation de 240% sur un an.

Chaque visiteur visionne environ 2 pages, soit dix articles.

Depuis l'origine, environ 56 000 connexions ont été enregistrées et 170 000 pages visionnées.

En septembre 2010, une pointe de 1282 visiteurs a été enregistrée. Il est vrai que Monsieur Woerth avait fait des siennes ce jour là.

440 articles ont été mis en ligne, dont de nombreuses vidéos d'interventions à l'Assemblée Nationale. Parmi celles-ci, la fameuse « question stupide » à Éric Woerth a été vue 8347 fois sur Dailymotion.

Chaque nouvel article est signalé à ceux qui se sont inscrits à la news letter sur le blog (vous pouvez necore le faire !). Ils sont également relayés sur Facebook et Twitter, et par Françoise depuis la permanence.

J'essaie de ne pas faire trop de fautes d'orthographe et de parfaire la maîtrise des logiciels, mais il reste du boulot !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

xavier BAUMANN 18/02/2012 00:04


Un grand merci pour votre travail et la clarté de vos explications sur ce blog, pendant votre excellent mandat. Aujourd'hui, je viens de prendre connaissance d'un titre du libe sur l'affaire
BIDERMANN... et bien vous avez mon franc et modeste soutien dans ce combat.

Christian Eckert 18/02/2012 09:18



Salut le nain jaune. Merci pour ton coucou. A force de soulever des lièvres, je finirai un jour lesté de béton dans la plan d'eau de Briey. Même pas peur, il n'est pas assez profond.... Lol



Cédric Iani 17/02/2012 10:46


Merci pour votre réponse claire et précise. Vous confirmez donc bien votre tendance ultra-libérale au sein de votre parti, ou bien, la non maitrise de ce dossier qui vous échape! Alors encore OUI
au MES?


Toujours dans un pur ésprit républicain!

Christian Eckert 17/02/2012 11:09

Non, je ne suis sûrement pas dans la tendance ultra libérale de mon parti ! Observez mieux mes prises de position...
Le MES est incontournable sauf à ne plus exercer de solidarité entre les membres de l'union. Par contre, les conditions de tirages sont fixées DANS UN AUTRE TRAITÉ dont je ne voterai pas la ratification , et dont François Hollande a clairement dit qu'il en exigera la renégociation. Vous et d'autres assimilent les deux dispositifs. C'est un amalgame juridiquement faux, qui conduit à votre interprétation politique erronée. Suivez le débat le 21 février prochain à l'Assemblée.
Cordialement,

Maurice 16/02/2012 15:18


Pour être franc avec vous lorsque je sais que vous ne posez pas de question au gouvernement je ne regarde même plus.Pas que cela m'indiffère mais c'est la façon vindicative de cette majorité de
dénigrer l'opposition en permanence que j'ai du mal a accepter.Toujours à parler de Jospin,Mitterand,ce gouvernement n'a honte de rien et il répond toujours a coté.Quand je pense que ce fourbe de
président ose se représenter c'est à pleurer de rage de voir ça.Les urnes auront le dernier mot je n'en doute pas, cette incompétent à fait trop de tort au pays.Bravo pour votre blog ne changer
rien.On ne peut que s'enorgueillir d'être défendu par un homme de bon aloi comme vous.Pour les fautes d'orthographe à l'époque des SMS l'indulgence s'impose(je parle pour moi),l'essentiel et de
se comprendre.Maintenant il faut que "petit corps agité" soit évincé.. et je compte les jours on va avoir droit du matin au soir à du NS j'espère que des journalistes non affidés vont lui poser
les questions concernant son bilan calamiteux


                     Sincères Salutations et à des jours meilleurs..avec vous


                                                                                                  
Maurice.

LOCATELLI D 15/02/2012 17:57


Monsieur le Député,


Continuez à tenir ce blog car il vous met à notre portée !!! Comment discuter avec un  Député "à l'ancienne" sinon qu'en prenant rendez-vous avec lui, ce que je n'ai jamais
fait. Pour moi, vous êtes un élu actif.  Je regarde les extraits de vos interventions à la Chambre (j'envie votre éloquence d'ailleurs). Je suis frappée par la désinvolture de vos
interlocuteurs, même s'il y a une bonne part de comédie, elle frise l'impolitesse... surtout sur des sujets importants dont ils ont l'air de se désintérésser royalement.


Je n'ai pas vu tellement de fautes d'orthographe, rassurez vous.


Longue vie à votre blog !!!!


Sincères salutations.


D LOCATELLI


 


 

Cédric Iani 15/02/2012 14:47


Bonjour Mr le Député, ayant voté pour vous au deuxième tour de l'éléction législative de 2007, sachant qu'au premier tour j'avais voté communiste, je voulais savoir ce que vous pensiez des
paroles de François Hollande:
"Aujourd'hui, il n'y a pas de communistes en France"


Second point, j'aurais aimé savoir quelle sera votre position (favorable ou non) ce 21 février concernant le nouveau traité "Mécanisme européen de stabilité financière"?


Merci

Christian Eckert 15/02/2012 20:21



Vous posez deux vraies questions complexes qui nécessitent des réponses précises. Je n'ai pas l'habitude de me défausser et souhaite vous répondre complètement :


Sur la phrase de François Hollande, elle a choquée à juste titre les communistes, et a été nettement tempérée par des déclarations ultérieures de François Hollande lui-même. J'ai personnellement
mesuré lors du deuxième tour en 2007 que les électeurs communistes ont contribué à mon élection. J'en ai beaucoup tenu compte dans mon comportement, à Paris comme en circonscription. Le problème
chez nous est que beaucoup d'élus locaux ou régionaux n'appartiennent plus au PC, et que cela complique beaucoup les relations entre partis de Gauche. Les discussions actuelles préalables aux
législatives le montrent aussi.


Sur la seconde question le traité MES du 21 février, c'est une question complexe. Il y a en fait deux décisions à prendre : la première, c'est la mise en place du Mécanisme Europén de Stabilité,
destiné à aider les pays en difficulté à soutenir leur solvabilité. Nous avons toujours demandé ce type de fonds, que l'Europe a trop tardé à installer.Nous voterons pour. C'est une question de
survie de certains pays, et de solidarité européenne. Cette décision est souvent assimilée à la ratification d'un nouveau traité que nous avons annoncé vouloir renégocier avant d'envisager une
éventuelle ratification. La droite d'ailleurs ne cesse de nous le reprocher. Ceci interviendra après les élections. J'ai d'ailleurs voté Non au dernier référendum, et ai renouvelé ce vote à
l'Assemblée et au Congrès. Je refuserai toute ratification d'un traité qui priverait notre pays de sa souveraineté, et qui imposerait seulement la rigueur sans la croissance et un socle de
politique sociale.


Tout cela mérite débat et explication, et la campagne nous donnera l'occasion de confrontations et d'échanges dans un bel esprit républicain.