Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 06:55

Pas besoin d'être Polytechnicien pour comprendre :

 

-Le Bouclier fiscal rembourse aux riches plus de 600 Millions d'Euros.

 

-L'impôt de solidarité sur la fortune les ponctionne de plus de 3 Milliards.

 

A l'école primaire, on explliquera facilement qu'en supprimant les deux, les gros patrimoines engrangeront plus de 2  Milliards !

 

A l'E.N.A., on inventera une usine à gaz compliquée qui, sur des plus-values diverses, fourrées le plus souvent dans des niches à peine rabotées pour faire beau, dégagera bon an mal an 1 Milliard !

 

A l'UMP, on dira que c'est une opération blanche !

 

Après avoir expliqué depuis 2007 que l'Allemagne avait un bouclier fiscal -inscrit même dans sa constitution ! - l'UMP justifie sa suppression par le fait que l'Allemagne n'en a pas ! Le mensonge est devenu le symbole de ce pouvoir.

 

L'opération de com des parlementaires de droite n'est en fait destinée qu'à une chose : supprimer l'ISF. Le sens du sigle leur fait peur, impôt de solidarité sur la fortune.

 

Je suis prêt à parier que cet amendement sera retiré plus ou moins vite, moyennant un vague engagement de réfléchir à une commission de travail sur la convergence des fiscalités franco-allemandes, thème devenu subitement le dogme d'une droite perdue par ses outrances au service d'une classe.

 

Les socialistes ont proposé dans chaque texte sur les finances, des amendements pour supprimer, suspendre ou diminuer le bouclier fiscal. Nous avons passé des morceaux de nuit à les défendre, souvent dans l'indifférence générale ! Jamais un seul député de droite ne les a voté !

 

Les socialistes tiennent à un impôt sur le patrimoine. L'ISF, s'il doit être revu, sera remplacé par une taxation assise sur une assiette plus large, et la taxation des grosses successions sera remise en place.

 

Les socialistes s'engagent à revoir toute la fiscalité, incluant la CSG et l'impôt sur le revenu, pour que la fiscalité soit juste et progressive, comme nous y invite la déclaration des droits de l'homme et du citoyen :

 

Article 13
Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable: elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires