Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

L'entrée en campagne de Sarkozy pour masquer ses dernières vacheries !

13 Février 2012 , Rédigé par Christian Eckert

On semble ne parler plus que de cela : quand ? où ? comment ? se fera la déclaration de candidature du Président sortant !

 

Comme s'il y avait là encore des doutes... Tout le monde sait qu'il briguera un second mandat. Aucun autre représentant de la droite ne s'est mis en position et depuis des mois le Président multiplie, aux frais de la République asservie, les meetings électoraux.

 

Ce vrai-faux suspens est entretenu  pour tenter de faire oublier le bilan calamiteux de la droite au pouvoir depuis dix ans, et qui a, particulièrement depuis cinq ans, fait exploser la dette, le chômage et les inégalités.

 

Pire encore, la Présidence Sarkozy-Fillon, par son comportement, ses "affaires", sa mauvaise foi, a dégradé l'image de la République et accentué les cassures de toute sorte : division des français entre eux, stigmatisation des étrangers, mauvaise image de la classe politique qui perd la confiance de nos concitoyens.

 

Cette communication autour de l'entrée en campagne de Sarkozy ne doit pas masquer l'examen cette semaine à l'Assemblée  de la dernière vacherie de la majorité : la TVA Sarkozy. Noyée dans un texte fourre-tout cette nouvelle façon de faire payer la crise à tout le monde, serait la dernière trouvaille d'une majorité aux abois. Mme Pécresse ose même annoncer la création de 100 000 emplois. Si c'était si vrai, pourquoi avoir attendu la veille des élections. Si c'était si vrai, pourquoi avoir, curieusement, différé son entrée en vigueur au mois d'octobre.

 

En réalité, c'est un pas de plus dans le démentèlement de notre système de protection sociale et un effet d'aubaine pour beaucoup d'employeurs dont seuls un quart sont soumis à la concurrence internationale.

 

François Hollande a clairement indiqué qu'il annulerait cela dès son arrivée.

 

Les députés socialistes seront mobilisés jour et nuit pour dénoncer cette dernière "vacherie" de la droite. Les députés de la majorité feront semblant de se battre pour obtenir une petite exemption, et voteront sans nul doute à Paris ce qu'ils critiquent quand ils se font remonter les bretelles dans leurs circonscriptions !

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article