Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 14:51
Nous devons, en responsabilité, réduire les déficits et dettes considérables laissés par la droite. C'est difficile, cela nécessite rigueur, volonté, constance, unité et pédagogie. C'est d'autant plus difficile que la croissance peine à s'affirmer. Si un résultat (partiel) meilleur que prévu vient d'être enregistré, il ne faut sûrement pas lui accorder une importance démesurée. Ce monde si prompt à s'emballer, doit retrouver une gestion du temps en harmonie avec les faits économiques, et non pas avec les effets médiatiques.

Pour autant la réduction des déficits doit éviter de dégrader l'emploi et les conditions sociales. Il y a maintenant à peine plus d'un an, l'Assemblée Nationale a voté la suppression de l'exonération de charges sociales et d'impôts des heures supplémentaires. Pourquoi avons nous pris cette décision : La France était le SEUL pays du monde a avoir renoncé à percevoir les impôts et charges sociales sur les revenus perçus au titre des heures supplémentaires. Avec un triple effet d'aubaine :

- L'employeur fait des économies en faisant faire des heures supplémentaires à ses salariés plutôt que d'embaucher.
- Le salarié qui faisait déjà des heures supplémentaires (dont nombre d'enseignants) paie moins d'impôts.
- Certains employeurs déclarent en Heures Supplémentaires des rémunérations qui jusque là étaient des primes.

L'Etat et les comptes sociaux ont ainsi vu leurs déficits s'accroitre de prés de 4 Milliards d'Euros... Le chômage n'a pas reculé d'un pouce, bien au contraire.

Certes, des salariés en ont profité. Mais était ce juste ?

Il fallait sortir de cette spirale tendant à gâcher de l'argent public et à aggraver le chômage. Je ne cite qu'un seul exemple : Arcelor Mittal fait faire des heures supplémentaires à Fos sur mer et à Dunkerque, aux frais de l'Etat, et se fait payer du chômage partiel en Lorraine, aux frais de l'Etat... Qui est gagnant ?

J'entends des voix souhaitant donner des signes sur le pouvoir d'achat et qui parlent de revenir sur la fin de l'exonération votée il y a un an, conformément aux engagements de campagne.

La forme et le timing surprennent. Chacun est libre de s'exprimer, mais en pleine période d'arbitrages budgétaires, le porte parole du Groupe Socialiste de l'Assemblée aurait pu lancer le débat à l'interne, plutôt que de donner là à l'opposition l'occasion de lui donner le baiser de Judas. J'entends déjà Gilles Carrez défendre des amendements en se revendiquant de l'esprit de Thierry Mandon...

Il y a d'autres signes à donner :

- payer le travail ordinaire à son juste prix, et je veux clairement parler du SMIC.
- revaloriser la prime pour l'emploi, et "retravailler" le RSA activité au bilan bien modeste.
- revenir sur le gel du barème des premières tranches de l'impôt sur le revenu.

Pour ma part, je ne soutiendrai en aucun cas le rétablissement d'exonérations qui ont contribué à l'accroissement du chômage et des inégalités sociales.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

This website 12/12/2014 21:42

I recently came across your blog and have been reading along. I thought I would leave my first comment. I don't know what to say except that I have enjoyed reading. Nice blog. I will keep visiting this blog very often.

animal feeds 05/12/2014 12:49

I’m impressed with your views on this matter and I agree with a lot of your ideas.

Yamaha monitors dealers 27/11/2014 11:13

Year 2013 has been quite eventful.

aanrechtblad composiet 14/11/2014 17:19

Terrific way of expressing those things in your post. Clear cut meanings.

Limousine services in Chicagos 14/08/2014 10:20

It is really disappointing to find how the best of their time end up in jail. However, we all have to admit that they deserve this punishment. Fact that is more important is that we have to find an ultimate solution to stop them from committing such crimes.