Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Frontaliers : Tenir compte des contraintes...

3 Février 2010

La Caisse d'Allocations Familiales avait décidé d'appliquer un décret de 2008 réduisant pour de nombreux travailleurs frontaliers la prestation destinée à favoriser la garde de leurs enfants par des assistantes maternelles agréées.


Outre la manière (information tardive et application brutale et parfois rétroactive), cette décision aura des conséquences fâcheuses :


  • En période de chômage accru, des assistantes maternelles vont perdre leur emploi.

  • Les parents constatent que leur salaire est très largement amputé par le coût de la garde des enfants.

  • Les gardes non déclarées risquent de se multiplier.


Le gouvernement français vient, par la voix de Nadine Morano, de suspendre pour quelques mois l'application de ce décret, sans doute au lendemain des élections régionales !


Certes les français travaillant au Luxembourg perçoivent des allocations familiales plus élevées que s'ils travaillaient en France.


Mais leurs conditions de travail et de vie sont plus contraignantes :

  • Au Luxembourg, on travaille 40 heures.
  • Le temps perdu dans les déplacements est très important
  • Ils ne bénéficient pas des aides que le Luxembourg accorde à ses résidents.


Les parents travailleurs frontaliers ont des durées de garde bien plus longues et donc plus coûteuses que les autres. La France doit maintenir les mêmes prestations pour tous. Cet engagement doit être pris durablement, et pas seulement pour une période électorale.


Pour nos habitants, l'emploi frontalier est une chance : travailler au Luxembourg est préférable au chômage en France.

Pour nos territoires, l'emploi frontalier est vital : l'activité, le commerce, l'artisanat sont soutenus par les salaires dépensés chez nous.


Au delà des paroles, les actes de notre gouvernement doivent en tenir compte.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article