Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Fin des vacances, programme du trimestre !

9 Janvier 2013 , Rédigé par Christian Eckert

Meilleurs voeux à tous les nombreux lecteurs de ce blog. Beaucoup d'articles sont repris, commentés, suscitent des réactions. C'est heureux, et cela nourrit le débat démocratique. Pour mon avenir personnel, certains me conseillent un peu plus de modération. Je sais aussi faire dans la "langue de bois". Mais je considère cela sans intérêt.

Pour revaloriser le travail parlementaire et l'image des "politiques", il faut sans cesse expliquer le plus simplement possible des choses compliquées, avec le risque de la carricature, de la reconnaissance d'erreurs ou au contraire du "cabotinage". Peu importe d'être encensé ou villipendé (Quoique...). L'essentiel est de donner à chacun les éléments d'information, de montrer que nos choix sont mûrement réfléchis et que notre fonction est respectable.

 

Retour ce mardi à l'Assemblée Nationale encore assez déserte après la trêve de fin d'année. Bureau repeint, moquette changée, mais rien de rangé... J'en profite pour ranger un peu. Mon assistante Agnès est en congé, comme beaucoup des membres de mon équipe qui récupèrent légitimement des six derniers mois, où l'activité a été au delà de ce que l'on m'avait prédit : jour et nuit durant les deux derniers mois !

 

Les innombrables parapheurs ne suffisent pas à ranger les courriers à signer : cartes de voeux, notifications de "réserve parlementaires"... Je m'efforce de personnaliser un peu ces milliers d'envois préparés par mon secrétariat, mais me contente trop souvent d'un survol et d'un visa... Les journalistes se bousculent au téléphone : suite de la taxe à 75%, réforme fiscale faite ou en cours, prochaines mesures, "situation" de Jérôme Cahuzac... Ils font leur métier. Mais je reste fidèle à mes principes : ne donner d'avis que sur ce que je connais bien et nous laisser le temps du travail pour décider de la loi.

 

Ce mardi midi, Jérôme Cahuzac me reçois à déjeuner en tête à tête dans son bureau. On débriefe sur l'an passé : Loi de Règlement, Loi de Programmation, 2 lois de Finances rectificatives pour 2012, Loi Organique , Loi de Finances 2013... Rien ne nous a été épargné !

 

Ceux qui on parlé de couacs - il y en a eu quelques uns de trop - doivent aussi souligner la masse énorme de textes arrivés à bon port, qui représentent mis bout à bout, une vraie réforme fiscale aussi bien en volume que dans ses principes : Des économies budgétaires jamais réalisées avant nous, la remise en place de l'ISF, la fin de la Niche Copé, la mise au barème des dividendes, la tranche d'impôt à 45%, le rabotage des frais financiers déductibles de l'IS pour les grosses entreprises... Autant de mesures épargnant les salariés "normaux" et les PME. Le tout permettant le respect d'une trajectoire des finances publiques enfin inversée, après dix ans de gestion de la droite. Jérôme Cahuzac a donc raison de dire qu'une réforme fiscale profonde a été faite.

 

Avons nous pour autant achevé le travail ? Bien sûr que non !

  • - La fiscalité et la réorientation de l'épargne longue de type asuurance-vie est un des chantiers en cours.
  • - La modulation des taux de TVA adoptée de façon simpliste pour l'instant fait l'objet d'un groupe de travail.
  • - La lutte contre l'évasion fiscale et la révision des conventions fiscales font aussi l'objet de nos travaux.
  • - Le dispositif pour remplacer la taxe sur les salaires supérieurs au Million d'Euros doit être rapidement arbitré.
  • - L'acte trois de la décentralisation se prépare, et la fiscalité locale devra en sortir plus lisible et mieux répartie.
  • - Des économies supplémentaires devront être trouvées sur toutes les dépenses de l'Etat et de ses opérateurs.

Il y aura donc beaucoup de travaux durant le premier semestre. La Loi bancaire, les contrats de génération, la gouvernance des entreprises, seront aussi au programme législatif.

 

Avec le Ministre du Budget, nous avons évoqué l'ensemble de ces questions, partagé nos nombreuses convergences, débattu de nos quelques différences. Au lendemain de son débat risqué et bien réussi avec Jean Luc Mélenchon, le Ministre du Budget est toujours aussi professionnel. C'est une chance pour notre Gouvernement et notre pays.


Jérôme Cahuzac est aussi un homme, avec sa sensibilité, ses passions et ses blessures. Mais ça, cela ne s'écrit ni ici ni ailleurs.

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alphonse 10/01/2013 17:08


...la vérité est en fait bien pire : en réalité, l'économie a apporté de bonnes réponses, mais les dirigeants politiques – et bien trop d'économistes – ont choisi
d'oublier et d'ignorer ce qu'ils auraient dû savoir...


http://www.rtbf.be/info/chroniques/chronique_l-echec-monumental?id=7903429&chroniqueurId=5032403

alphonse 10/01/2013 14:54


Alleyyez, hein, Mr le Député, comme on dit à Brusssel....faut quand même pas pousser...!


Les suisses se font quand même fort tirer l'oreille, pour dépêtrer Cahuzac du pétrin...!


Pour le "surplus", on ne peut quand même pas dire qu'à part les couacs le gouvernement a fait des réformes carabinées..!


Ce qui est le plus voyant, c'est tout de même la cas Depardieu: il va devoir faire un parti, ou un syndicat, avec la reine Fabiola, si tant est que la Déclaration des droits de l'homme (la
vieille, celle de +/- 1791..!) stipulait :


"Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l´homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l´oppression"


On revient de loin!


2013 va être dur-dur...


A commencer par le "dialogue paritaire"...qui est dans les douleurs de l'enfantement, cette nuit....ou de l'agonie...Si Sapin doit décider tout seul pour accorder la CGT et Parisot....ça ne va
pas le faire, ni pour les travailleurs, ni pour les rentiers...! On n'est plus au lendemain de '45...quand De Gaulle s'arrangeait avec les communistes pour relancer la machine!


On ne va quand même pas avoir recours aux religions pour en sortir..!


Allez, Mr le Député, on reste avec vous..! Mais la route sera dure et longue!


 


 

seb 10/01/2013 11:16



Tout d’abord, bonne année Monsieur ECKERT. Et merci de nous laisser – nous lecteurs – nous exprimer sur votre site/blog.



 



--Concernant le budget, les dépenses continuent d'augmenter d'une année sur l'autre : le budget passe ainsi de 369 à 370 milliards. A contrario, celui de l’Allemagne diminue de 312 à 302
milliards. Autrement dit, quand Angie  annonce une baisse des dépenses, s’en est vraiment une ! Il ne s’agit pas d’une…Non-augmentation !
Par ailleurs, le budget ne tient pas compte des dotations au MES et à la BEI ! En réintégrant ces dépenses, ce dernier s’élève à 374,5 milliards d’euros, soit 5,9 milliards d’euros en
plus ! Prétendre que la trajectoire budgétaire est inversée est donc abusif, pour ne pas dire mensonger.



 



--S’agissant de la fiscalité, il serait bien d’arrêter les bricolages : des augmentations de TVA, des reculades, une taxe à 75% qui a conduit à la censure ! Personnellement, je pense
que c’est au Parlement de reprendre la main, en s’appuyant sur les principes de justice (sociale/fiscale) plutôt qu’en cherchant, à toute force, à instaurer un système bancal et idiot. Avoir des
taux de 75% et plus qui ne rapportent rien, ça ne sert à rien ni à personne !



 



Il me semble qu’il serait bien plus pertinent de prévoir une imposition à 60%, CSG incluse, mais qui s’applique véritablement à toutes les sources de revenus, capital comme travail. A quoi bon
créer des taux supérieurs à l’IR, qui s’appliquent à une assiette percée ? Le Parlement devrait, à mon sens, travailler sur la mise en place de nouvelles tranches de l’IR qui instituent une
progressivité régulière et cohérente de l’impôt (1) et cela fait fusionner l’IR avec la CSG (2) et prélever le tout à la source (3). Là oui, ce serait…Révolutionnaire !



 



Après cette « petite balade de santé », le Parlement pourrait commencer à chercher comment utiliser, au mieux, ces belles recettes fiscales…Pour le pays s’entend !

luinel 09/01/2013 09:54


Monsieur le Député,


Non, en effet, pas de langue de bois: résistez et résistez bien !


Quant au programme annoncé, permettez un commentaire -puisque sur ce blog vous les sollicitez et que j'en use donc abondamment: privilégiez la recherche de l'optimisation fiscale du point de vue
du trésor Public (c'est à dire la lutte contre l'évasion, la renégociation en effet des conventions avec les pays partenaires car comme le disait JL Mélenchon dan son débat, il faut montrer une
volonté inaltérable en la matière) plutôt que la réduction des dépenses publics. Sur ce dernier sujet on lit des choses très inquiétantes (Cf un article du Monde concernant le retrait de l'état
en matière d'aide aux petites communes pour les investissements locaux... la désertification du pays va se poursuivre, si on laisse faire).


Bon courage à vous et à vos collègues députés.