Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 09:24

 

A l'Assemblée Nationale, les travaux parlementaires s'achèvent, dans une ambiance curieuse. Certains députés, de tout bord, y passent leurs derniers moments.

 

Il y a ceux qui ne se représentent pas. Ceux là sont certains de ne pas revenir. Volontairement ou non. Certains ont décidé spontanément que leur carrière devait s'arrêter. D'autres ont été victimes du redécoupage, et en sont amers. Enfin quelques uns n'ont pas été investis par leur parti, parfois au prix d'accords électoraux contestables.

 

Il y a aussi ceux dont l'espoir de réélection sont minces. Dans les couloirs, en aparté, beaucoup de députés de droite ne se font guère d'illusions. Tout en espérant secrètement échapper au naufrage annoncé de la droite, ils mesurent jour après jour dans leurs circonscriptions l'impopularité de leur candidat et le besoin de retrouver une autre façon de construire ensemble un avenir meilleur.

 

Il y a aussi, à gauche, des parlementaires attachés à transformer en victoire réelle leur sentiment que François Hollande est en train de cristalliser sur son nom l'envie de changement. Ce n'est pas encore fait, mais l'ambiance des meetings, les contacts directs avec les électeurs, les commentaires des observateurs parisiens et les mines déconfites de nos concurrents contribuent à l'optimisme. Le nez dans la campagne présidentielle, tous les candidats socialistes savent que les législatives qui suivent des présidentielles ont toujours confirmé voire amplifié la victoire de ceux qui soutiennent le vainqueur.

 

Ces derniers moments à Paris sont aussi l'occasion de petits bilans collectifs et personnels :

 

Très sincèrement, le groupe des députés socialistes a bien travaillé. Difficile au début de convaincre les français que le paquet fiscal était une erreur fondamentale. A force de répétitions et avec l'exemple Bettencourt, nous avons gagné et fait reculer petit à petit la droite. Elle a fini par atténuer le bouclier fiscal, et diverses mesures servant les gros revenus ont durablement été comprises comme injustes. De belles bagarres ont été conduites, sur le travail dominical, sur les retraites, sur la fiscalité, sur la TVA sociale... Certes le fait majoritaire s'est imposé, mais les dégâts causés sont importants et marqueront les prochaines échéances.

 

Le député que je suis a pris sa part dans ce travail. Ceux qui mesurent l'assiduité et l'activité des députés m'ont classé premier sur les 577 députés français. Ce n'est pas une fin en soi, mais cela mérite de saluer le travail collectif de mon équipe parlementaire, l'indulgence de ceux ont facilité mon engagement en m'encourageant, en me conseillant, en supportant mes absences ou encore en acceptant mes insuffisances... Famille, amis, collègues élus, collaborateurs se reconnaîtront aisément.

 

Il nous faudra poursuivre, peut être dans un autre contexte, celui du changement de majorité que nous espérons prochainement. Cela sera un nouveau défi que nous proposerons aux électeurs, avec le souci de l'intérêt général toujours supérieur aux intérêts personnels.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

Mussipont 07/03/2012 09:33


Félicitations pour ce beau mandat monsieur le Président ( ) , j'espère que vos électeurs vous reconduiront à l'AN en
juin prochain!

Christian Eckert 08/03/2012 09:19

Merci !