Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 08:23

L’affaire DSK est évidemment un coup de tonnerre pour la vie économique mondiale, la vie politique française, mais aussi et surtout la vie de cet homme et de sa famille.

 

Je n’ai pas d’affinités particulières avec DSK. Je l’ai croisé quelques fois :

 

·         Il y a longtemps, alors qu’il était Ministre de l’Industrie : La SOVAB à Batilly, c’était lui ! Presque trente ans plus tard, c’est toujours avec 3000 emplois le plus gros employeur de notre département !

·         Dans quelques congrès ou réunions publiques : il avait le discours clair, structuré et rigoureux. Presque trop pour des auditoires cherchant plus l’envolée lyrique que l’analyse critique !

·         Plus récemment pendant quelques semaines : il était député en 2007 à mon arrivée à l’Assemblée. Téléphone portable vissé à l’oreille, peu présent aux réunions de groupe ou en séance, il a rapidement « fait le saut » jusqu’à Washington, ce que de nombreux députés n’ont pas apprécié.

 

Force est pourtant de souligner son rôle et ses qualités :

 

·         Son travail au FMI, parfois brocardé par la gauche de la gauche, a permis de préserver l’essentiel. Même en Grèce - d’où j’écris ces quelques lignes - on reconnait que le directeur du FMI n’a pas été le plus dur parmi ceux qui ont mis au point les plans de sauvetage successifs.

·         Son charisme a fait de lui le favori et le préféré des français pour battre Sarkozy en 2012. C’est une performance exceptionnelle en étant si loin de la France, dans un rôle difficile, à un an des présidentielles.

·         La campagne qui s’amorçait aurait sûrement permis de confirmer qu’il avait une grande capacité à concilier une vision mondialisée de l’économie et une approche concrète des questions sociales auxquelles les socialistes restent viscéralement attachés.

 

Les circonstances de l’affaire du Sofitel interpellent et nous interdisent tout jugement sur le fond :

 

A plusieurs milliers de km, avec le décalage horaire, avec les différences de nos systèmes judiciaires, à travers le seul prisme des journalistes sur place, s’appuyant sur les déclarations de procureurs ou d’avocats forcément partisans, sous le coup d’émotions non déconnectées de nos opinions politiques, les commentaires formels criant au complot avéré ou au crime indiscutable sont pour le moins déplacés. Laissons policiers, avocats et juges aller au bout de leurs investigations… On aurait dit cela en France, où les procédures d’enquêtes sont (avant les idées d’un certain Sarkozy) contradictoires et se font sous la houlette d’un juge d’instruction (encore) indépendant.

 

Le traitement de l’homme est scandaleux et brutal. Il aurait été possible de protéger l’image et de rappeler la présomption d’innocence d’un homme de stature mondiale, sans pour autant entraver le travail de la police. La mise en scène de sa sortie du commissariat de Manhattan comme celle de son audition devant la juge sont de nature à le condamner devant l’opinion publique avant l’heure ! En France, il est interdit de publier des photos d’un prévenu menotté et de filmer une audience dans un tribunal. Diffuser ces images dans notre pays à un public qui n’en a que la vision des séries télévisées, est aussi irresponsable qu’irréversible. Un homme public doit-il avoir un traitement particulier ? Sur le plan judiciaire, bien sûr que non ! Sur la protection de son image, bien sûr que oui ! Les photos de DSK menotté et encadré par des flics en uniforme, pèseront désormais, combien même serait-il innocenté par la suite, sur toute candidature aux élections présidentielles en France, même si c’est celle d’un autre socialiste !

 

Le PS a produit son projet collectivement, avec DSK au FMI. Le PS doit répondre à l’attente des français pour battre Nicolas Sarkozy. Martine Aubry a su fédérer lors de l’élaboration du programme. Elle a toute légitimité a organiser les primaires qui désigneront notre candidat(e), et je souhaite qu’elle y participe personnellement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

Dautréaux 19/05/2011 16:16



Messieurs Debré et Sarkozy vont-ils perdre leur tête en se payant celle de DSK ?




Le président et le médecin vont-ils perdre leur tête en se payer celle de Dominique Strauss-Khan ? Messieurs Sarkozy et Debré ne s'enfoncent-ils pas définitivement en écrasant
un homme par terre dont on ignore encore s'il est coupable ? L' U.M.P. joue-t-elle avec des allumettes et risque -t-elle de faire embraser toute sa majorité ?



Le député médecin agit-il comme acolyte de Mr. Guéant ou de Mme Le Pen ? Mr. Bernard Debré ne devrait-il pas être destitué de son mandat de député pour piétiner la morale
républicaine qui s'impose à nos élus, et ne devrait-il pas être rappelé à l'ordre (ou condamné ?) par le Conseil de l'Ordre, car il foule aux pieds le serment d’Hippocrate en prenant
position et en proférant des insultes contre un présumé innocent, en sortant de son obligation de réserve... Qu'attend le Président de l'Assemblée pour intervenir ? Qu'attend Le Président
de l'UMP pour le rappeler à l'ordre publiquement et se positionner contre les déclarations de ce député-médecin dont la langue acerbe calomnie une personne qui est par terre ? Qu'attend le
Ministre de la Santé pour engueuler ce médecin et lui demander de faire des excuses publiques ? Où va ce monde politique qui nous gouverne depuis 9 ans ? Les députés UMP sont-ils
devenus des "homos lupus", des loups entre eux, comme la phrase du philosophe Holbein nous le rappelle : "l'homme est un loup pour l'homme"...
Il est temps de restaurer l'éthique et une morale minimale au sein de la gente politique, tant en France qu'au niveau international !


Quand un Président de France parle d'une bataille de la morale perdue par la Gauche, il a  -soit des trous dans ses lacunes-,
soit la mémoire qui flanche :  les mensonges répétés de ses promesses, ses cadeaux aux riches, sa responsabilité (indirecte, bien sûr) sur le Médiator et le H1N1, les
réceptions sur tapis rouge de Kadhafi et du Premier Chinois, et tous les actes immoraux commis par lui ou son gouvernement, risquent de le rattraper pendant la campagne électorale de 2012,
quand il accuse De Villepin en oubliant la présomption d'innocence, quand il répudie Cécilia après l'avoir embrassée sur la bouche le jour de son élection, quand il supprime la formation des
enseignants, ou qu'il augmente de 12% le salaire des personnels de l’Élysée au bout de 2 ans tout en gelant les salaires de la fonction publique ! Ne parlons pas du coup de pouce à son
fiston pour l’Ile de France !


Ne pas oublier –non plus !- qu'il a largement contribué à multiplier la dette de la France entre 2002 et 2011 : bref la Présidence de la République devrait balayer devant
sa porte avant de donner des leçons de morale à ses adversaires. On pourrait fouiller plus précisément dans toutes ces immoralités et publier un ouvrage juste avant les
Présidentielles ! Fillon n’est pas forcément plus digne moralement (gaspillage des deniers avec ses retours en avion paris-sablé, ses
escapades en Ferrari, ses félicitations à Moubarak, son joyeux Noël à la table d'un meurtrier de son peuple, son silence pendant l'affaire des vaccins, etc.)  


La tête de notre État marche sur la tête en se payant la tête des Français : elle ferait sûrement mieux de rester plus prudente et de ...garder toute sa tête si elle ne veut pas la
perdre !


Signé un chercheur universitaire sur la restauration de l'éthique et la rénovation de la morale en France .... Lugguy G.J. peintre et poète amateur, soucieux du respect mutuel
minimal entre les êtres humains (voir R. Ogien et M. Foucault sur l’éthique minimaliste)







paul 18/05/2011 22:19



Monsieur Eckert,vous soutenez la candidature de Martine Aubry est-ce pour vous donner une image plus a gauche du PS(vous le fils de "flic" dont vous ne respectez pas beaucoup la
profession) afin de récupérer les voix encore nombreuses des camarades communistes de la circo pour les législatives,vous qui avez plutot le train de vie de la gauche caviar à la
DSK avec toutes vos indemnités  d'élus maire député,président de syndicat des eaux,délégations multiples....  Que savaient vous avec vos amis socialos des gens de
gauche qui bossent et qui ont du mal a terminer le mois?vous ne vous privez pas de vacances et de voyages sur notre dos. 



Christian Eckert 19/05/2011 08:01



Monsieur Paul,


Je crois avoir déjà répondu à ce genre de commentaire : mais l'enseignant que je suis sait que la pédagogie passe aussi par la répétition :


L'argent : Tout élu, en France, ne peux percevoir plus d'une fois et demie l'indemnité parlementaire (5246.81 euros par mois). pour ce qui me concerne, je ne perçois en plus de cette indemnité,
que ma seule indemnité de président dun SEAFF, soit 1007 euros par mois. Comme Maire, j'ai depuis mon élection de député, renoncé à toute indemnité. J'ajoute que je n'occupe aucune autre
fonction rémunérée comme Président ou Vice Président de quelque syndicat intercommunal que ce soit (ordures ménagères, transports, communauté de commune...). Mes seuls et uniques revenus sont
donc, et c'est déjà pas mal, de 6250 euros nets et imposables par mois. De nombreux élus locaux, maires et conseillers régionaux et généraux et présidents de diverses structures, dépassent
cette somme et atteignent le plafond. Je pourrai vous citer des noms, au PC ou à droite, dans le bassin de Briey Longwy. J'ajoute que je verse à mon parti et à mon groupe parlementaire environ
900 euros par mois. Bien des notaires, chirurgiens, chefs d'entreprises, gros commerçants, gagnent plus d'argent que moi...


Le travail : Beaucoup de mes journées commencent très tôt : les mardi, mercredi et jeudi, je me lève à 5h30, pour prendre le train ou commencer des réunions matinales à Paris. Mes journées
s'achèvent tard : les réunions en circonscriptions sont souvent vers 20 h et je rentre chez mois rarement avant 23 heures. Sans compter les séances de nuit à l'Assemblée, qui se terminent au
mieux à 1heure, parfois plus tard. Les week-end contiennent de nombreuses cérémonies, assemblées générales, fêtes et rassemblements divers... J'essaie de préserver au moins mon dimanche
après-midi... Ceci dit, j'aime beaucoup ce que je fais et ne passe pas mes journées sous le soleil dans une tranchée avec pic et pioche... Je ne vais plus au concert et au cinéma, pas au
match de foot, ou alors une fois par an !


Les vacances et les voyages : Ma famille et ma santé me conduisent à prendre quelques vacances. J'ai presque toujours pris une semaine de ski. Cette année je n'ai pu y aller que deux week-end.
L'été dernier, je ne suis pas parti. Tous les ans, je pars avec 5 couples d'amis une semaine au soleil... Parfois, je passe un week-end chez des amis, en France. J'ai été au Viet-Nam l'an dernier
5 jours pour de la coopération décentralisée et en suis revenu épuisé par les navettes et les journées de travail...


Mon père : décédé il y a onze ans, il avait été à 16 ans enrôlé de force comme de nombreux mosellans dans l'armée allemande. Ouvrier menuisier à l'usine quelque temps, il est rentré dans la
police après avoir été CRS. Il aimait la politique et je le suivais aux réunions publiques. Il admirait plus Pasqua que Mitterrand ! Il était respectueux des opinions de chacun et aurait été fier
de son fils député. Il est mort avant. Cela faisait longtemps qu'on ne m'avait pas traité de fils de flic...J'en avais l'habitude à l'école...Comme tout le monde, je n'ai pas choisi ma famille,
mais je l'aime et elle m'a un peu fait ce que je suis.


La gauche caviar : J'ai autour de moi, des chômeurs, des petits retraités, des smicards, des RMIstes, des medecins, des fonctionnaires, des commerçants... Beaucoup me tutoient, me demande aide ou
conseil. Parfois je peux les aider... J'ai toujours été à la Gauche du PS, et y resterai...


Ce commentaire, Paul l'aura compris, est injuste et blessant. J'aurais pu le supprimer du blog. J'ai préféré passer un peu de temps à y répondre, mais j'aurai pu y passer des heures...



alphonse 18/05/2011 17:44



¡¡¡Buenas dias, señor Diputado..¡¡¡


Je vous lis depuis un petit pueblo du fin fond de l'Andalousie "africaine" (pour dire...la distance plus que géographique les tenant éloignés des "politicos" de leurs grandes capitales comme
Granada ou Sevilla....fussent-elles trés socialistes...- on vit encore ici trés dignement avec á peine 2 ou 300 euros/mes)...et c'est pour vous inviter, ainsi que tous les dirigeants socialistes
français á prendre un peu de distance au plus vite sur cette question.


Il ne faut surtout pas prêter le flanc á la droite avec des réflexes claniques.


Quels que soient les faits, ils sont dans une certaine ligne d'attente. Son biographe, sur frinter tout début de ce mois, concluait les questions sur...disons...son immaturité affective...en
disant que l'adultère n'est pas un délit (ni même un crime..?...sans doute encore un peu un péché..!?).Maintenant, je lis sur Libé-on-line que le même dit qu'il n'a pas l'air d'un monstre...


Moi, je suggère que si l'on ne sait simplement pas maîtriser ses sphincters, c'est difficile de prétendre réformer le capitalismne international...


Wait and see...pour plus amples spécifications sur l'état de la question, mais je crains que les efforts d'imagination pour sa défense fassent plus de radioactivité que les "frappes nucléaires"
dont son brave "Camba" suppose qu'il serait la victime...(pas de mesures significatives jusqu'ici par ici...!)


Hasta luego, señor Diputado!


Et vivent les primaires!


 



vescovi mihel 18/05/2011 10:49



Bonjour


Sans en rajouter une bonne chose pour les travailleurs ,il ne sera pas candidat.


 



Mussipont 17/05/2011 22:41



Certes mais la droite n'a cessé alors d'appeler au respect de la présomption d'innocence pour M. Woerth et je n'ai guère entendu de voix s'élever à gauche dans ce sens. Bien cordialement.