Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 06:58

l"Homme est un être social : Tous les penseurs, de Platon aux philosophes des lumières, nous ont appris que la dimension sociale de l'Homme est une valeur fondamentale.

Pour mieux améliorer son bien-être, combattre les difficultés, tendre vers le bonheur, voire assurer sa survie, individuelle ou collective, il a la faculté de se constituer en sociétés, aujourd'hui devenues les démocraties que l'on connait, après avoir eu la forme de familles, de clans, de tribus, de monarchies ou d'autres ensembles ayant évolué au fil du temps.

 

Dire cela c'est enfoncer une porte ouverte...

 

Et pourtant, devant les turbulences du moment, le retour à des idées simples est indispensable. La "Politique", c'est l'administration de l'Etat, au profit de l'intérêt général, dont Rousseau nous a appris qu'il est autre que la somme des intérêts particuliers. Le rôle de la "Représentation Nationale" est de fixer les objectifs collectifs au service des citoyens, de déterminer les moyens de les atteindre, de définir les règles communes dont le respect par tous permet à chacun une vie meilleure.

 

Aujourd'hui, il semblerait que notre seule ambition collective soit de faire marcher l'Economie, d'assurer la Croissance, d'être Compétitif...

 

Mais au profit de qui ? Au service de quels intérêts ? Avec quelle répartition des richesses créées ?

 

Nos économies piétinent la Planète. Les salariés subissent le nivellement par le bas de leur condition. Les inégalités se creusent.

 

La vraie question à nous poser collectivement est de savoir si la finance sert les Etats ou si les Etats servent la finance.

 

Nicolas Sarkozy a clairement répondu : tous ses actes ont consisté

 

- à privilégier un cercle dont on ne sait plus s'il le fait roi ou s'il le fait serviteur,

- à réduire le rôle de l'Etat,

- à aider le secteur privé à transformer les services à la population en pompes à fric pour les actionnaires.

 

La Gauche et les socialistes doivent être audacieux : il faudra courageusement affronter ce monde de l'argent et redonner sens à la Politique. Le suffrage populaire donne aux élus la légitimité

 

- d'interdire les pratiques scandaleuses des spéculateurs,

- d'instaurer la fiscalité juste et responsable qui a disparu,

- de retrouver de vrais services publics où modernité peut se conjuguer avec disponibilité,

- de mettre en place des pratiques respectueuses de l'environnement,

- de ne soutenir l'économie qu'au service du progrès.

 

Ce suffrage populaire, il appartient à chacune et à chacun de l'utiliser. Dès les Primaies du PS, et bien sûr en 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

Annie Davini 14/08/2011 13:18



Quel bel article ! Très émue, je ne te connaissais pas si philosophe ; 2012, c'est gagné !!!



Christian Eckert 15/08/2011 08:40



Je ne me savais pas capable d'émouvoir encore les femmes avec ma plume !


Merci Annie, et ne croyons pas trop vite à la victoire en 2012, mais mobilisons nous pour deux choses :


-que cette victoire se produise


-qu'elle soit suivie de décisions concrètes et utiles.


Le Monde, la Droite, les "200 familles"... ne nous aideront pas !