Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 08:29

La presse locale titrait hier matin sur la possible disparition dans le Pays Haut de la moitié des cantons. Ce n'est pas une possibilité, c'est une certitude !

 

En effet, la loi adoptée depuis plusieurs mois prévoit de diviser partout par deux le nombre des cantons, mais d'y élire pour chacun deux conseillers généraux, une femme et un homme. Cela conduira enfin à une représentation paritaire, ce qui dans les conseils généraux était très loin de la réalité.

 

Pourquoi le Pays Haut échapperait-il à la règle ?

 

Cela permettra aussi de rendre ces assemblées départementales beaucoup plus conformes à la démocratie. Actuellement, certains élus représentaient avec la même voix autour de 2 000 habitants, d'autres plus de 20 000. Fruits de l'histoire, il faut bien dire que ces découpages étaient devenus obsolètes.

 

Le nouveau découpage doit respecter la continuité territoriale et doit répondre à des principes clairs inscrits dans la loi : par exemple, chaque canton doit représenter en Meurthe-et-Moselle autour de 32 000 habitants, il doit chercher à respecter les frontières des communautés de communes...

 

Pour ne prendre que ces deux critères, ils sont difficiles à concilier : la Communauté de Communes l'Agglomération de Longwy (CCAL) compte autour de 58 000 habitants et doit forcément être à cheval sur plusieurs cantons...

 

Mettre une ville dans un périmètre oblige à la sortir d'un autre, et à chercher ailleurs, parfois très loin, le nombre d'habitants nécessaire aux équilibres de taille...

 

Alors les procès d'intention fusent, comme si les périmètres préjugeaient des choix des électeurs.

 

Aujourd'hui, il y a dans notre arrondissement, 10 cantons, et donc 10 conseillers généraux : 2 socialistes, 7 communistes ou front de gauche, 1 divers droite. La seule femme élue est sociaiste.

 

Après le redécoupage, il y aura 5 cantons qui éliront chacun une femme et un homme.

 

Mathématiquement, 2 des 7 sortants communistes ne seront pas réélus, quels que soient les candidatures et le choix des électeurs.

 

On entend dire que le projet de redécoupage aurait pour objectif de favoriser les socialistes. Ce projet présente 5 cantons équilibrés en terme de population, et tient parfaitement compte des contraintes territoriales. Il ne brise les frontières des intercommunilités que lorsque c'est indispensable.

 

Ainsi, lorsque le Maire-Conseiller général de Villerupt se plaint que le futur canton le concernant est à cheval sur trois intercommunalités et deux SCOT, il oublie que c'est déjà la situation actuelle ! C'est aussi la conséquence de l'histoire politique du Pays-Haut qui, comme dans trop de départements, s'est plus organisée en fonction des élus qu'en fonction de logiques territoriales.

 

Le Ministère de l'intérieur a donc fait une proposition cohérente, qui sera soumise à l'avis consultatif du Conseil Général et qui fera sans doute l'objet de recours auprès du Conseil d'Etat. Ce dernier statuera sur la conformité du projet avec la loi votée au Parlement.

 

Les électeurs auront ensuite à faire leurs choix, et les redécoupages ne peuvent pas mépriser leurs votes et changer les majorités dans la mesure où les cantons auront à peu de choses près, des tailles équivalentes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

Manant 22/01/2014 00:43


La France aurait falsifié la liste des évadés fiscaux en
Suisse


 


« L'Agefi dit être "en mesure d'affirmer sans conditionnel que le contenu des listes a bien été modifié", "après avoir pu consulter un rapport de l'Office fédéral de la police" [...]
ce qu'un rapport parlementaire infirmait en juillet. »


 


Là pour le coup j'ai envie d'écrire : Tous pourris.


 


Vous disiez, Eckert ? Populisme, c'est ça ?


 


Surtout ne changez rien, continuez à faire l'autruche.

Manant 21/01/2014 23:41


Affaire Hollande-Gayet-Trierweiler : 3 millions d'euros de dégâts à l'Elysée ?


 


"Valérie Trierweiler, dans une colère folle, aurait saccagé le bureau présidentiel"

Manant 18/01/2014 22:58


Valérie Trierweiler a quitté l'hôpital pour la résidence
de la Lanterne


 


Ayrault adopte le château
de Mazarine
Le Premier ministre, en toute discrétion, vient passer ses week-ends dans le château de Souzy-la-Briche (Essonne), l'ancienne résidence présidentielle… Des travaux y ont été effectués.


 


Est-ce bien raisonnable ? "Serrez-vous la ceinture, moi je porte des bretelles", comme on dit au Palais-Bourbon, n'est-ce pas Eckert ?


 


(Bonus Track) Paris : il déverse une tonne de fumier devant l'Assemblée
nationale (allégorie ou métaphore de la vie politique française, j'hésite).

Manant 17/01/2014 20:01


Voici une véritable idée écologique : l'autoroute électrique développée par
Siemens et Mercedes.


 


Ce n'est pas de l'écologie extrémiste façon Europe-Ecologie, et ça n'interessera pas les parlementaires et autres brigands d'Etat qui ne cherchent qu'à trouver de nouvelles façons légales - mais
pas légitimes - de nous faire les poches. N'est-ce pas, Eckert ?

Manant 16/01/2014 00:41


Le dernier électeur socialiste a choisi l’euthanasie, champagne
à la main


 


Le débat sur l’euthanasie et le choix de partir dans la dignité rebondit avec le décès de celui qui était connu comme le dernier authentique électeur socialiste en France. Émotions.


Charles Jumain avait 51 ans. Cet ouvrier originaire de Lens, qui toute sa vie a milité à gauche, a préféré partir dans la dignité. Il avait voté pour Mitterrand en 81 puis pour tous les candidats
socialistes jusqu’à Hollande en 2012. Mais le quinquagénaire a fini par jeter l’éponge. « Il ne supportait plus les récents scandales » raconte sa fille, Claude. « La semaine passée
a été fatale. Il a dit qu’il ne voulait pas revivre une nouvelle semaine remplie de révélations de merde et de polémiques en pagaille ».


 


:P