Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 14:40

Beaucoup de remarques sur mon silence de ces dernières semaines sur ce blog....

 

Cela mérite explications, car ce lien entretenu ici n'a plus à démontrer son utilité.

 

J'ai, ces derniers temps, consacré une partie de mon temps à un grand événement personnel et familial, à savoir le mariage de ma fille Cyrielle, la première de mes filles à se marier. Comme je l'ai évoqué ici ou là, c'est pour elle, pour moi et ma proche famille, une circonstance exceptionnelle. La vie publique à qui je dois beaucoup et à laquelle je consacre énormément de temps, en a un peu souffert, mais elle a nécessité pour les miens par le passé tant de sacrifices et de compréhension, que je me devais bien de faire pour un temps le contraire !...

 

De plus, pour un Maire aussi père de famille, il était normal de faire de cet événement un moment de partage avec les personnes qui m'accompagnent tout au long de mes campagnes et de mes actions publiques... Plusieurs fêtes, coktails et autres réjouissances ont donc occupé mes derniers jours. Merci à ceux qui y ont participé... Ce furent de bons moments.

 

L'actualité ne s'est pas arrêtée pour autant ! Et j'ai poursuivi de nombreux travaux à l'Assemblée Nationale et ailleurs....

 

Ainsi j'ai consacré du temps à une proposition de loi sur le déblocage de la participation, à la future deuxième lecture de la loi bancaire, à la commission d'enquête sur l'affaire Cahuzac, à la mission d'information dont je suis rapporteur sur la fraude fiscale des particuliers, au texte à venir sur la lutte contre la fraude... J'ai également rencontré en tête à tête il y a une semaine le Président de la République pour un tour d'horizon sur le budget et la fiscalité et leurs évolutions à venir dans les prochaines semaines.

 

Mais il m'a été difficile de trouver le temps de poursuivre ma communication sur ce blog. On m'interpelle sur l'ANI, sur le salaire des patrons des grandes entreprises.... Les réponses viendront en temps et en heure... La fête est finie !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

dior replica 10/12/2014 07:55

Interesting info, do you know where I can find similar information?

gucci replica 10/12/2014 07:55

I would like to thank you for the efforts you have made in writing this article.

prada replica 10/12/2014 07:54

Very good stuff with good ideas and concepts, lots of great information and inspiration, both of which we all need.

seb 30/05/2013 20:52


Personnellement, j'aimerais surtout que les politiques Français (M. Hollande en tête) commencent par être un peu cohérents. Les résultats (positifs) je n'y crois plus, mais un peu de
cohérence serait (au moins) appréciable.


Pour rappel, et comme prévu par les nombreuses dispositions adoptées depuis 2010 à la suite de ce qui a été conceptualisé par les pays dominants (dont la France), la Commission européenne et la
Banque centrale européenne comme la "crise des dettes publiques" des pays européens, la Commission européenne a rendu hier publique ses recommandations aux différents pays afin
d’améliorer leur sort économique et social et de faire progresser ainsi l’ensemble européen vers ce bonheur terrestre et matériel que l’Europe  promet depuis si longtemps  à ses
ressortissants...Sans plus de résultats que le PS sur le chômage.


On ne peut pas dire que le PS n’ait pas été partie prenante de cette montée en puissance d‘un devoir d’injonction attribué à la Commission européenne à propos des politiques économiques
nationales. On ne sache pas que ses députés au Parlement européen aient occupé l’hémicycle bruxellois ou strasbourgeois en hurlant que c’est la souveraineté du peuple français qu’on
assassinait ainsi; on ne sache pas non plus que la majorité parlementaire de gauche, élue en juin 2012, essentiellement socialiste, ait fait obstacle à la ratification du nouveau Traité européen
signé au départ par un certain Nicolas Sarkozy.  (TSCG non modifié au passage)


Or...Que voilà t y pas, que François Hollande, une fois reçues les recommandations de la Commission européenne, déclare tout de go que la France n’a pas à recevoir d’ordres sur les réformes à
faire et que seul le solde budgétaire compte ! En tout cas, c’est ce qu’en rapporte l’estimé quotidien parisien, le Monde, dont il serait
malicieux de douter de la compétence en matière de transmission des propos présidentiels à la population.


Il se trouve que je suis l’actualité italienne, j’ai donc pu lire à peu prés les mêmes recommandations de la part de la Commission européenne pour l’Italie. Le Corriere della Sera,
journal  qui incarne pourtant le sel de la bourgeoisie italienne la plus traditionnellement capitaliste et libérale, commentait d’ailleurs non sans une légère pointe d’ironie les mesures
ainsi préconisées par Bruxelles. Ce sont en effet toujours les mêmes : libéralisation du marché du travail, réforme des retraites, maîtrise du déficit public, diminution des dépenses publiques
inutiles, mais investissement public dans les secteurs d’avenir, tout en diminuant les impôts et les charges sociales, ouverture de nombreux secteurs protégés à la concurrence. 


Il faut bien dire que, vu d’Italie, même un journal bourgeois peut commencer à se demander si tout cela sert vraiment à quelque chose… Où s’arrête d’ailleurs la libéralisation du marché du
travail souhaitée par la Commission européenne? Sans doute à la précarité de l’emploi pour 100% de la main d’œuvre, mais, alors, comme le montre déjà l’exemple italien, qui va faire des projets
d’avenir dans de telles conditions, qui va acheter son logement, qui va s’installer dans la vie, qui va renouveler les générations, qui va renouveler son abonnement annuel au Corriere?


La sortie de François Hollande m’a d’autant plus paru s’inscrire dans une vieille tradition de double langage sur l’Europe – dont N. Sarkozy n’avait pas été avare non plus – qu’en réalité le
gouvernement français a obtenu de ne pas respecter tout de suite (en 2013 et en 2014)  ses engagements en terme de solde des dépenses publiques, et qu’en contrepartie, il s’est engagé à
aller plus loin dans les "réformes structurelles" que la Commission européenne juge nécessaires. Il est certes certain que ce n’est pas dans les bureaux de la Commission que les détails
de la future réforme des retraites vont être écrits, mais, pour ce qui concerne sa conception générale et sa nécessité même, il ne fait pas non plus de doute que la France s’aligne ainsi sur le
"consensus de Bruxelles".


On peut se demander pourquoi le Président Hollande, donnant par ailleurs des gages de fidélité à la ligne européenne "néo-libérale" de sortie de crise (comme avec son discours de Leipzig pour le
centenaire du SPD), refuse d’informer les Français de la situation réelle du pays en la matière. Qui croit-il donc tromper?  Avec l’élévation générale du niveau d’éducation
de la population, avec la transmission d’informations entre les différentes arènes dans lesquelles un politicien s’exprime, y compris entre pays différents, pourquoi s’entêter à nier l’évidence?


Je trouve franchement détestable qu'un député soutienne un Président qui ne respecte pas les Français. On critique un certain patron de l'acier...En quoi M. Hollande est il plus respectueux de
ses promesses et...Respectueux de l'intelligence de ceux qui ont mis un bulletin en sa faveur dans l'urne.


Marine...Au passage, vous dit merci ! Prendre ses électeurs pour des idiots, c'est le meilleur moyen de faire plaisir à la dame. Le coup du "front républicain" risque fort de céder devant le
"prends moi pour un con" du PS.

Joël Simon 28/05/2013 20:28


C'est tout à fait louable d'avoir consacré du temps à votre fille et de vous être ressourcé dans la joie partagée en famille et entre amis. Ce sont des moments précieux, qui méritent bien une
petite halte de la vie publique...


Pour en revenir au sordide, trouvez-vous normal que J. Cahuzac continue de toucher ses indemenités de 9940 € / mois? Ne vous semblerait-il pas utile d'entendre M. Pierre Condamin-Gerbier au sein
de la commission? Il a des révélations à faire sur les comptes en Suisse de politiciens de droite comme de gauche, semble-t-il...