Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:30

Verdict des urnes dimanche soir dans les cantons du Nord de la Meurthe-et-Moselle :

 

  • - La participation est très faible. Plus faible que la moyenne nationale ou départementale. C'est d'autant plus surprenant que ce secteur ouvrier et fort syndiqué traditionnellement, nous avait, certes il y vingt ans, habitué à  une forte politisation de sa population. Comment l'expliquer ? Une piste de réflexion : La très forte proportion de travailleurs frontaliers (un actif sur deux) qui passent plus de temps au Luxembourg que chez nous et se désintéressent de la vie locale.

  • - L'effondrement de la droite. Autour de 15% dans deux cantons, et à 7% dans le troisième. Un étiage jamais vu. Le discrédit d'Edouard Jacque un temps leader, les bisbilles internes à l'UMP dans la Pays Haut et la force de la gauche sont sûrement des éléments d'explication. Le phénomène est pourtant plus fort qu'au niveau national. La droite ne peut se maintenir nulle part, et elle en est même très loin.

  • - La poussée du Front National. Elle survient chez nous plus tard qu'ailleurs, et grignotte évidemment des voix à l'UMP. Mais aussi au Parti Communiste. Présent seulement à Audun le Roman, le Front National contribue à ce que le candidat du PC (ou équivalent) y perd 11 points. C'est d'ailleurs dans ce canton que notre candidat, Daniel Matergia, manque la pool position de 77 voix seulement.

Ces constats faits, seuls les socialistes et les communistes étaient qualifiés dans les trois cantons. Si à Herserange et à Villerupt, le retrait des socialistes s'imposait tant la différence de voix restait forte, à Audun le Roman, Daniel pouvait emporter le second tour. Après mûres réflexions et une journée de discussions avec les militants, la Fédération, Michel Dinet, de nombreux soutiens, Daniel a pris la décision de ne pas participer au second tour. Pour plusieurs raisons :

 

  • - La montée du Front National et l'approche des présidentielles nécessitent des signes forts d'union à Gauche.

  • - Des situations symétriques existent ailleurs, et oblige à des positions claires, même si les électeurs restent libres des décisions d'Etat-Major...

  • - Les représentants des communistes (ou équivalents) se sont engagés à mieux équilibrer la gestion locale, notamment dans les structures intercommunales du canton.

Cette décision a été difficile à prendre pour Daniel et son équipe pour de nombreuses raisons :

 

  • - Les communistes (ou équivalents) entretiennent l'ambiguïté sur leur appartenance au PC : à ma connaisance, Jean Pierre Minella et André Corzani ne sont plus adhérents du PC depuis longtemps. Serge de Carli a annoncé l'an dernier qu'il ne remprendrait plus sa carte au PC. Les autres communistes (ou équivalents), on ne sait pas. Sans doute faudrait-il leur poser la question.

  • - Aux dernières élections régionales, les conseillers généraux communistes (ou équivalents) du Pays-Haut ont ostensiblement aidé à la constitution et soutenu une liste dite Front Lorrain de Gauche, contre la liste d'union PC/PS, sur laquelle figurait Michel Dinet aux côté de vrais communistes ayant clairement fait le choix de l'union.

  • - Notre électorat, nos sympatisants et nos militants ont bien du mal à expliquer qu'après une qualification (brillante à Audun le Roman), on ne dispute pas la finale alors même que le vainqueur sera de toute façon de gauche... Surtout pour la troisième fois consacutive.

  • - Alors même que les élus communistes (ou équivalents) sont prompts à dénoncer l'hégémonie du PS à gauche, a-t-on observé combien ils cumulent de postes de Maires, Présidents ou Vice-Présidents de Communautés de Communes, de Syndicats intercommunaux, de Présidents de Pays ou autres Scot ou Agences, quand ils ne sont pas en plus salariés ou ex-salariés de ces structures en même temps.

Néanmoins, Daniel  a pris cette décision avec beaucoup de sens des responsabilités. Il a montré, pour ceux qui en douteraient, que le PS, lui, a les sens collectif que n'ont pas toujours eu ces dernières années un certain nombre d'élus communistes (ou équivalents). Chapeau Daniel, il y aura d'autres échéances. 77 voix, ça n'est plus rien à rattrapper quand on en a déjà repris plus de 1000 !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires

mariza 30/03/2011 18:29



La négociation avec la Communauté de Commune du Pays Audunois est elle toujours d'actualité ?


Ce jour sur le blog de Mr Matergia et sur les remerciements distribués dans les boites à lettres nous pouvons penser que rien n'est acquis !



Christian Eckert 30/03/2011 18:57



C'est bien entendu un engagement dont les échéances précises se discutent actuellement.


Cordialement,



jean-yves blanchard 28/03/2011 22:10



Eh oui, il faut bien avaler des couleuvres de temps en temps pour faire plaisir aux staliniens du Pays-Haut. Ils oublient simplement que le petit père des peuples a fait disparaître environ 40
millions de personnes de l'état-civil soviétique. Et que Cuba et les autres imbéciles de la Corée du Nord suivent le même exemple. En Russie; le camarade Poutine est en train de reprendre les
choses en mains, et on va bientôt assister à des "bricoles" comme en Hongrie en 1956 et la Tchécoslovaquie en 1968, avec l'aval des socialos français. Rappelons simplement que le non-regretté
camarade Balducci a pris un déjeuner dans un grand restaurant de Budapest où la boisson officielle était de l'eau, et dont la couleur du pain était telle qui si un boulanger français lui avait
présenté le même il l'aurait traîné devant un tribunal. (Souvenir d'un de mes oncles, boulanger dans le secteur de Longwy, qui se trouvait à ce même moment dans le même restaurant que ce sinistre
individu accompagné par des "officiels" du parti).



rl 54 26/03/2011 11:21



Si j'ai bien compris les commentaires des uns et des autres, les communistes ne sont pas communistes, les " front de gauche" n'ont pas de parti et les gagnants du premier sont les
candidats du  front national.


Quand je lis les propos agressifs et vindicatifs des représentants du soit disant front de gauche soit disant anti capitaliste qui se se sont construits au fil des élections locales des
rentes de situation dans toutes les communes des bassins de LONGWY et BRIEY vivant commes des bons bourgeois locaux avec leurs indemnités d'élus il est lamentable de vouloir donner des
leçons de civisme aux autres élus républicains.


Comment pensez vous messieurs qu'un parti qui ne dépasse pas les 5% lors d'élections  présidentielles puisse avoir tant d'élus locaux, un groupe à l'assemblée nationale et au sénat, par
l'opération du saint esprit?  


Continuez ainsi et le front national viendra tous nous botter les fesses. 



Philippe MARX 25/03/2011 09:51



Mon cher Monsieur Eckert,
J'en aurais lu des conneries pendant ces élections cantonales, mais vous alors vous détenez le pampon !
77 voix, et alors, même 1 seule voix de différence et il nous faut respecter ce pacte de la discipline républicaine. Et seulement penser un seul instant à se maintenir, n'est pas un
courage politique, mais une trahison.
Je ne reviendrais pas sur les propos de mon ami Denis SALVI, mais en ce concerne la fidélité aux paroles données, vous ne pouvez rien reprocher aux Communistes, absolument
RIEN.
Qu'est ce qui vous rend si fébrile ? Si agressif ? Le fait de voir qu'aujourd'hui un rassemblement de toutes les forces anti capitaliste prend forme ! Je veux bien évidemment parler du
Frond de Gauche ! Où tout simplement parce que vous n'avez pas su, vous, et vos amis socialistes respecter la parole donné au peuple à savoir mettre en place une réelle politique de
gauche ! Vous avez tout simplement préféré la faciliter en choisissant la sociale démocratie.
Monsieur ECKERT, les régions de gauche (enfin si on veut) ne devaient-elles pas devenir un contre pouvoir ?
Monsieur ECKERT je n'ai de leçons à recevoir de personne surtout pas d'un socialiste qui sans les voix des communistes ne serait aujourd'hui ni député, ni conseiller régional.
Rassurez vous, puisque nous ne savons pas où nous situer, nous nous rappellerons vos propos en 2012.
Avec vos façons de faire et de penser, la droite à encore beaucoup de beaux jours devant elle.



Christian Eckert 26/03/2011 09:47



Monsieur Marx,


Sachez d'abord que je ne suis plus conseiller Régional depuis le dernier renouvellement.
Mes réponses à Monsieur Salvi font largement réponse à votrecommentaire. Permettez moi quand même de considérer que les socialistes ont le droit de s'interroger sur leurs interlocuteurs.
Dimanche soir, j'ai eu un appel comminatoire du secrétaire de la fédération communiste du Parti Communiste Français. Je lui ai demandé au nom de qui il parlait, ignorant toujours lesquels,
parmi les trois candidats du Front de Gauche, étaient encore membres du PCF. J'attends encore la réponse. Le buletin de vote de Mariuzzo ne mentionnait pas son appartenance au PC.


 Nous, au PS, avec des débats internes que l'on stigmatise souvent, on se permet d'analyser les situations politiques, d'examiner les différentes possibilités, et le retrait de Daniel
Matergia nous paraissait mériter réflexion : la droite et l'extrème droite étant éliminés, nos militants et nos électeurs n'admettent pas facilement de laisser seul en piste un candidat sortant
pour la troisième fois consécutive. Nous nous étions présenté -est ce surprenant- pour gagner face à quelqu'un dont nous estimions qu'il n'avait pas franchement marqué ses deux mandats succesifs
d'une empreinte forte. Les scores du premier tour semblent le confirmer. Nous n'avons jamais mis en cause sa loyauté au Conseil Général. Il n'y a effectivement pas fait de vagues. Il dit que nous
aurions fait une campagne agressive, mais quels faits, déclarations, commentaires apporte-t-il ? Les campagnes ne sont font pas au pays des bisounours. Aux dernières régionales, le Front
(lorrain) de gauche a monté une liste dissidente du PC. Cela n'a pas fait réagir beaucoup les adhérents du PC. Au prochaines législatives, je ne m'attends pas à ce que le Front de Gauche
dépose une candidature de témoignage...


Ceci dit, il ne vous aura pas échappé que nos trois candidats se sont retirés, contrairement à ceux Front de Gauche du Puy de Dome par exemple...


Le passé a vu des situations où des socialistes ont transgressé des consignes. Je ne l'ignore pas. Ils ont été exclus du PS.


Sur le reste, j'ai peu d'espoir de vous convaincre. Au moins pourrez vous reconnaître que vos remarques ont été reçues, contredites mais pas méprisées.


Avec mes salutations



alain 24/03/2011 13:10



Donc pour le canton d'Audun le Roman il y avait bien 3 candidats sans étiquettes:


Mariuzzo,exPCF


Collinet,centre


Jaros,ex parti radical de droite


Au moins Matergia est clair avec le PS et perd peu.



Christian Eckert 24/03/2011 21:27



Oui !