Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Au pays d'UBU, un exemple de notre administration...

6 Juillet 2011 , Rédigé par Christian Eckert

La France, en manque de professions médicales ou paramédicales, doit faire appel à des professionnels étrangers pour satisfaire ses besoins. Parallèlement, le nombre de places dans les écoles et universités françaises sont fortement contingentées. C'est pour le moins déjà incompréhensible !


De nombreux étudiants français vont donc suivre leur formation à l'étranger, souvent en Belgique. Une fois leur diplôme obtenu, ils doivent faire valider celui-ci en France pour pouvoir exercer. Les directions régionales doivent donc réunir une « Commission » qui vérifie les formations, au vu d'un dossier que les écoles ont l'habitude de constituer pour leurs étudiants.

 

Les belges n'étant pas plus stupides que les français, délivrent les diplômes fin juin. L'an dernier, malgré les interventions de leur député, les jeunes diplômés lorrains ont du attendre novembre voire encore bien plus tard, pour que la « Commission » soit constituée, et qu'elle daigne les autoriser à occuper des emplois que la plus part avaient trouvé dès juillet. Plusieurs mois d'attente pour des jeunes adultes ayant suivi des études longues et coûteuses, alors même que les emplois sont disponibles et répondent à des besoins connus comme mal couverts, c'est dur à justifier.

 

Cette année, dès le mois de mai, j'avais alerté la Direction Régionale concernée, puis, faute de réponse, le Ministre Xavier Bertrand, et au passage la Secrétaire Générale du Ministère. J'avais suggéré, sans doute naïvement que la fameuse "Commission" se réunisse mi-juillet, pour éviter cette situation stupide et pénalisante, tant pour les jeunes que pour l'offre de soins au public.

 

Las, après plusieurs relances, le chef du bureau concerné vient de me faire savoir le 5 juillet, que la « Commission » serait peut-être réunie vers le 7 ou 8 septembre, en tout cas pas avant. Bel exemple de fonctionnement d'une administration réactive soucieuse de la qualité de service !

 

Par comparaison, au Luxembourg voisin, la même « Commission » de validation se réunit le 7 juillet ! Comment ne pas comprendre la fuite des diplômés français chez nos voisins, que ce soient les kinés, les orthophonistes, les infirmiers...

 

Faute de places dans les écoles françaises, nos jeunes s'expatrient pour étudier.

Faute de réunir des « Commissions » en temps et en heure, ils retardent leur entrée dans la vie professionnelle ou bien grossissent le flot des travailleurs frontaliers.

Faute de diplômés, les déserts médicaux s'accroissent chez nous.

 

L'Europe permet la circulation des capitaux spéculatifs par Milliards en nano-secondes. La libre circulation des marchandises et des travailleurs y est érigée en principe indéfectible.

 

En France, c'est en mois et en semestres que l'on fait circuler les diplômes, pourtant censés être harmonisés au niveau européen ! De quoi perdre confiance en beaucoup de choses...

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MAXANT JACQUES 16/07/2011 09:48



on peut ajouter l'obligation de remplir le formulaire cerfa n°12267*02 pour se faire rembourser les consultations médicales effectuées par un médecin exerçant au LUXEMBOURG ,pour des
soins chroniques ,comme s'il s'agissait de soins reçus lors de déplacements ponctuels à l'étranger.



alphonse 08/07/2011 20:08



Le plus simple....ne serait-il pas des supprimer ces"commissions"...?


Faire faire un petit rapport à la Cour des Comptes là-dessus...


Personne ne fabrique encore des médecns comme des paquets de (mauvais) chips, que je sache..!


Y aurait-il des unifs moins universitaires que d'autres..?


Faut-il pousser l'identité nationale jusqu'à estampliller tout ce qui vient de l'extérieur?


Que font les dèputès europèens?



tout est dit une fois! 06/07/2011 20:40