Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

Affaire Woerth : Eckert veut toute la vérité

6 Juillet 2010 , Rédigé par Christian Eckert

 

Article paru dans Le Républicain Lorrain

 

A l'initiative des attaques les plus rudes portées contre Eric Woerth, le député PS meurthe-et-mosellan Christian Eckert ne lâche rien et envisage tous les moyens de procédures « pour faire éclater la vérité ».

 

La démission d'Alain Joyandet et de Christian Blanc suffira-t-elle pour désamorcer l'affaire Woerth, née en pleine révélation de certains excès d'utilisation de l'argent public par des ministres ?

« Non, je ne le crois pas. Je pense que contraire qu'il s'agit d'un rideau de fumée destiné à protéger le soldat Woerth. Mais le problème, c'est que ce gens-là ne vivent pas dans le même monde que nous. Le leur est virtuel. Lorsqu'en décembre, j'avais interpellé une première fois Eric Woerth en l'interrogeant sur l'incompatibilité de ses fonctions de trésorier de l'UMP avec celles de ministre du Budget, c'était au surlendemain de la réunion du club des donateurs du parti sarkozyste qu'il avait organisé dans le prestigieux hôtel Bristol à Paris. Il m'avait alors envoyé paître en traitant ma question de « stupide ». Certes, il n'y avait pas encore d'affaire Woerth, mais je crois qu'il ne percevait même pas qu'il pouvait y avoir là un conflit d'intérêts. De bonne foi, il ne voit pas le problème. »

 

La commission des finances du Palais Bourbon, dans laquelle vous siégez, doit auditionner aujourd'hui Philippe Parini, directeur général des finances publiques. Lequel soutient qu'Eric Woerth n'a jamais donné aucune instruction dans le dossier fiscal de Liliane Bettencourt. Qu'attendez-vous d'une telle audition ?

« Des éléments sur la méthode et le déroulement des contrôles en matière de lutte contre la fraude fiscale. Mais dans ce dossier, de nombreuses zones d'ombre restent à éclaircir. Dans les écoutes téléphoniques qui ont été mises au jour, l'ex-comptable de Liliane Bettencourt évoque des retraits de 50 000 euros par semaine en liquide. Si tel est le cas, quel fut de rôle des banques ? Ces mouvements n'ont-ils pas été signalés à Tracfin ( Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins ) ? Et si oui, pourquoi ? Il appartient à l'Autorité de contrôle de s'en saisir. »

 

Comment en finir définitivement avec le mélange des genres ?

« Nous allons déposer une proposition de loi visant à interdire le cumul entre une fonction ministérielle et le rôle de trésorier d'un parti politique. Mais nous n'excluons pas de faire traduire Eric Woerth devant la Haute Cour de justice de la République, sur la base de la prise illégale d'intérêts. Sur ce point, des divergences d'appréciation subsistent encore au sein de notre groupe. Ma principale crainte concerne la commission d'enquête parlementaire. Bernard Accoyer, le Président de l'Assemblée nationale, y semble favorable. Techniquement, c'est jouable, puisque nous avons droit à un tirage par an. Mais la concomitance avec une possible procédure judiciaire risque de poser problème. »

 

Eric Woerth affirme ne pas avoir une tête à couvrir l'évasion fiscale....

« Je ne dis pas qu'il est malhonnête. Je n'en sais rien. Et je ne juge pas à la tête du client. « Est-ce que j'ai une tête à ….. », je ne comprends ce type d'argument. Je m'en tiens aux faits. Et les faits, nous voulons les connaître, dans le détail.

 

Propos recueillis par Xavier BROUET.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article