Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 14:01

A 16 H, j'avais rendez-vous avec Monsieur Michel BURY, Directeur du CAT, Centre d'Aide par le Travail,  de Villers la Montagne. Ce centre compte 195 salariés handicapés travaillant dans différents domaines comme les montages électriques, les espaces verts, la confection de boites habillées pour les émaux de Longwy ou les cristalleries de Baccarat, la transformation du carton, différents assemblages et  montages pour des entreprises aussi prestigieuses que Sovab, Saint Gobain ou Alstom.

 Atelier de montage électrique

Monsieur Bury, ainsi que Monsieur François Mathey, Président de l'AEIM - ADAPEI 54, nous ont entretenu des difficultés rencontrées par les CAT notamment pour obtenir des marchés ; le personnel paramédical et médical fait cruellement défaut: : le centre devrait disposer d'un psychologue et une infirmière ; enfin et  surtout  le manque de structure pour prendre en charge ces personnes ayant besoin d'une aide partielle ou totale tout au long de leur vie.

 

 Atelier d'habillage de boîtes pour Baccarat

 

 Entretien avec M. Bury et M. Mathey

A 18 h, à l'initiative de Monsieur Jacques MARTEAU, Maire de la commune, une réunion a eu lieu avec les familles de l'AEIM à la salle polyvalente d'Haucourt Saint Charles sur le thème "handicap et services à la personne". L'assemblée, composée essentiellement de parents d'enfants ou adultes handicapés, m'a fait part de son inquiétude quant au devenir de ces adultes ; atteignant pour certains l'âge de la retraite, le placement dans des établissements regroupant à la fois les handicapés et les personnes du 4ème âge est tout à fait inadéquat. L'assemblée s'est félicitée de cette réunion et je renouvellerai ce genre de rencontre riche d'enseignement.

Salle d'Haucourt Saint Charles avec AEIM

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian ECKERT
commenter cet article

commentaires