Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

OUI ou NON ?

5 Février 2007 , Rédigé par Christian ECKERT

Cette campagne présidentielle tarde à s'enflammer.

Pas d'inquiétude exagérée, cela va venir, il reste du temps et les annonces du 11 février prochain devraient rallumer les feux.

Une réflexion cependant, qui me parait importante : as-t-on suffisamment pris en compte, au Parti Socialiste, les conséquences du refus massif par les français du projet de constitution européenne.

Car, à bien y réfléchir, les questions importantes du choix de société qui nous est proposé sont renvoyées au précedent débat. Dans l'économie, dans les questions sociales, dans les questions éthiques, dans les réformes fiscales et organisationnelles, dans la mise en place des services publics et des services à la personne, dans l'aménagement du territoire et les infrastructures, bref, dans ce qui touche à la vie des gens, il est incontestable que la place de l'Etat reste la question essentielle.

Ségolène a raison de prôner l'ordre juste ! Mais qui mieux que l'Etat souverain peut garantir cet effet redistributeur, péréquant les richesses, rééquilibrant les inégalités naturelles, garantissant l'égalité des chances et des moyens. Encore faut-il s'assurer que l'Etat que nous idéalisons ne soit pas confisqué par des "Sarkosi " sans foi ni loi, utilisant pour eux et d'abord pour eux les rouages de cet Etat qui doit être au service de tous et de l'intérêt général.

Cette analyse simple et de bon sens me rappelle étrangement le débat du OUI et du NON.

Qu'est ce qui relève de l'Etat nation et qu'est ce qui relève de l'Union ?

Qu'est ce qui relève de l'Etat et qu'est ce qui relève des collectivités locales ?

Qu'est ce qui relève de l'Etat et qu'est ce qui relève du secteur privé ?

Les réponses du projet de constitution à ces questions essentielles m'on fait sans hésitation voter NON. Si le projet des socialistes ne marque pas de rupture à la dérive libérale, nous gagnerons peut-être les élections présidentielles, car Sarkosy fait très peur et Ségolène séduit. Mais nous irions au devant de déboires futurs et la rupture avec les électeurs serait terrible et porteuses de conflits majeurs et durables que personne ne souhaite !

Au sein du Parti Socialiste, il reste politiquement incorrect de tenir pareils propos, comme si nous n'avions pas fait le deuil de ce référendum manqué.

Profitons des débats du moment pour nous rattrapper, avant de nous faire rattrapper par des électeurs et des citoyens pas si dupes que cela !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article