Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 07:02
Ce n'était pas un poisson d'avril ! Ma permanence avait été contactée par mail, 6 jours avant, et malgré ma réponse positive, les nouvelles tardaient à arriver. J'étais pourtant bel et bien invité à Strasbourg vendredi dernier.

L'invitation concernait la visite de Barack Obama au Rhénus de Strasbourg, à un meeting où un peu plus de 3 000 personnes, essentiellement des jeunes, lycéens et étudiants,
étaient conviées à entendre le Président des États Unis et à lui poser des (rares) questions.

Parti en train de bon matin, le rendez-vous était fixé dans un multiplex en périphérie où un taxi me conduisit en espérant éviter les zones "interdites". J'arrivai en avance, et commençai les files d'attentes précédant les convois en bus qui nous emmenèrent sur le site.

Évidemment beaucoup de forces de police, et des hélicoptères de taille impressionnante, stationnés partout ou en vol dans un ciel encombré.

Un filtrage systématique, sévère mais courtois, effectué par un service d'ordre "comme à la télé", colosses aux costumes stéréotypés, le plus souvent américains.

On me conduisit à une tribune d'invités où je retrouvai Nathalie Griesbeck, députée européenne, une des rares personnes que je connaissais. Impossible d'acheter un casse-croûte ou une boisson, la file d'attente étant démesurée.

Peu après 14 heures, avec une bonne demie-heure de retard, le Président arrive avec sa Michèle de femme, tout sourire et poignée de main facile. Je suis dans les gradins, à une bonne cinquantaine de mètres, pas mal placé mais mon bras n'est pas assez long....pour un contact direct !

Discours en anglais, aucune traduction, je comprends assez bien mais décroche souvent car la concentration est difficile. Le propos est généreux, mais me parait un peu général : siècle à construire, paix, amour, écologie, engagement de tous, solidarité... Un public chaleureux, même si le nom de Sarkozy inspire quelques (légers) mouvements d'humeur.

Une forêt de doigts demande à poser des questions, il y en aura cinq, le plus souvent posées par des américains résidant en Europe. L'homme est détendu, ne parait pas pressé, et captive l'attention. Le moment est pour moi historique et savouré comme tel.

Plus d'une heure de présence, un dernier tour de piste pour serrer des mains, et le show s'achève. Même trajet de retour, mais pas de taxi et une longue marche à pied pour rejoindre la gare. Le sandwich et le bretzel de chez Paul font du bien, je n'avais rien pris depuis la veille et il était 16 heures. J'ai des réserves diront certains...

J'attrape un train et Laurence au passage à Metz et me voilà revenu à Trieux. J'ai bel et bien vu le Président des USA, un grand souvenir.

Une seule question subsiste : pourquoi ai-je été invité ? Je n'ai croisé que de rares parlementaires, tous alsaciens, et mes amis députés lorrains n'avaient pas reçu d'invitations. Mes origines (lointaines) alsaciennes y seraient-elles pour quelque chose ?

Bof, ce qui est pris est pris... J'y étais, j'en suis un peu fier et surtout très heureux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires