Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 13:47
Un vote partagé, un parti éclaté, des ambitions fortes, tous les ingrédients d'un congrès difficile sont réunies.

Pourtant, les responsabilités du Parti Socialiste sont grandes, car face à la politique habile, partisane et bien vendue du Gouvernement de Nicolas Sarkozy, la France cherche une alternative que nous ne sommes pas capables de fournir.

Les résultats du vote des adhérents ne dégagent pas de majorité claire. Le rassemblement des motions arrivées derrière celle de Ségolène Royal apparaitrait comme un front contre elle. A l'inverse, compte tenu de sa façon d'ignorer le Parti, le ralliement autour de celle qui fut notre candidate en 2007, relèverait de compromis assez impensables. Encore eut-il fallu en avoir conscience plus tôt et ne pas multiplier le nombre de motions qui a généré cette situation.

Nous sommes collectivement coupables, chacun a cru en sa victoire seul. Moins de 5 000 voix donnent aujourd'hui un sentiment de victoire à Ségolène Royal qui oublie qu'elle avait rallié deux fois plus de suffrages lors de sa désignation comme candidate du Parti.

Ayant choisi Martine Aubry, j'avoue être partagé et attendrai le Congrès de Reims pour me déterminer. L'idéal serait de trouver un candidat de renouvellement, résolument à gauche, capable d'incarner un parti aujourd'hui inaudible malgré ses valeurs humanistes et le travail de ses nombreux adhérents et élus.

La vie politique demande aujourd'hui qu'un projet soit porté par des individus, et la forme est de nos jours plus importante que le fond. Si Ségolène Royal doit être cette incarnation du projet socialiste, et surtout si elle respecte le rôle de notre parti et le choix de ses orientations, alors je serai de la partie, en mettant mon travail de parlementaire au service de mon parti. J'attends de notre premier secrétaire qu'il en fasse de même...

Si le congrès est chaud, cela ne sera pas une catastrophe, encore faudra-t-il qu'il débouche sur une ligne claire et portée par tous !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alan 16/11/2008 17:20

Du courage, du courage, du courage M. ECKERT!!

rl54 12/11/2008 19:32

l'attitude que nous avons adopté au congrès fédéral devrait être la ligne de conduite de chacun d'entre nous et nous nous y sommes engagés à notre niveau.Celle dont la motion est arrivée premièredoit être notre leader, l'équipe qui l'accompagnera dans cette tâche immense devra être issue des motions.Quant au programme pour les 3 ans à venir il ne devra pas dévier de la motion arrivée en tête. Ces règles si l'on est d'a ccord pour les aplliquer en fédé on doit l'être aussi pour les aplliquer au niveau national.9a ne sera pas facile mais les militants en ont décidé ainsi.Bon courage au congrès de reims.