Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de Christian Eckert

CONGRES de VERSAILLES

21 Juillet 2008

Ce lundi, 21 juillet 2008, je serai appelé, comme tous les parlementaires, à me prononcer sur le projet de réforme de la Constitution.

Quelques réflexions :
  • Ce n'est pas un événement extraordinaire. Les textes votés en ce moment dans l'indifférence estivale ( 35 heures, obligations des chômeurs, service minimum d'accueil dans les écoles...), concernent plus l'avenir des français. Le choix de société, le pouvoir d'achat, l'avenir du système de soins, les inégalités grandissantes, les privatisations rampantes, sont autant de préoccupations plus importantes.

  • Sur le fond, ce texte est médiocre et décevant : il ne traite pas du scandaleux mode d'élection des sénateurs, du droit de vote des résidents, de la proportionnelle, de vrais droits du Parlement.

  • Sur la méthode, les pressions sur les parlementaires récalcitrants, se laissant acheter par un Président qui a compris que tout s'achète, bradant ici et là une mission parlementaire, un équipement public, une investiture à des élections futures, un redécoupage complaisant...

  • Autoriser le Président à s'exprimer à l'avenir devant le Congrès ne changera pas la face du monde. Qu'il nomme lui même le Président des chaînes publiques est plus grave et indécent. Le prétendu droit de véto inscrit dans la constitution si elle est adoptée est inefficace et mathématiquement inopérant.

Pour toutes ces raisons et quelques autres, je voterai "contre" cet après-midi à Versailles.

Un article
que j'ai cosigné dans Libération de ce matin donne plus de détails.

Les reculades diverses enregistrées récemment ( Bernard Debré, Hervé Maritton, Jack Lang, Radicaux de Gauche...) laissent peu de suspens pour les résultats de ce soir.

Au fait, ceux qui souhaitent des oblitérations philatéliques du Congrès peuvent se faire connaître. Je ramènerai au moins cela de Versailles...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article