Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 09:04

 

Ce titre, certes un peu facile, est néanmoins approprié à la situation d'aujourd'hui.

 

Le Président de la République a le culot de rappeler les valeurs du Conseil National de la Résistance, alors que son Gouvernement détruit pied à pied ce qui a été construit à partir de principes jusque là incontestés :

 

Au nom de l'obligation de réforme, on assiste à la « démission » de l'État Républicain dans les domaines de l'Éducation Nationale, de la Sécurité Sociale, du droit du travail, du droit au travail, de la liberté de la Presse, de l'indépendance de la Justice, du droit au Logement, du droit à la Santé...

 

Jamais les inégalités salariales, les inégalités fiscales et les injustices sociales n'ont été aussi marquées dans notre pays jusque là qualifié de modèle social, tout en restant la cinquième puissance économique mondiale.

 

Je me souviens souvent de sa campagne et de son début de mandat, où le système financier mondialisé était montré comme le moyen infaillible qui devait permettre à la France de faire progresser le bonheur des français et leur pouvoir d'achat.

 

Aujourd'hui, le rôle des États souverains (?) se résume à faire payer aux salariés le prix du sauvetage des banques qui les dominent.

 

Si près des trois quarts des français rejettent cette Présidence là, le devoir des socialistes et de leurs élus est de proposer, en responsabilité, une alternative crédible et responsable :

 

  • Retrouver le sens de l'État Républicain, en donnant aux services publics les moyens de servir les citoyens en pleine égalité quel que soit l'endroit où l'on vive, que ce soit pour les transports, la Poste, l'école, l'hôpital, l'accès à la justice, la sécurité publique ou le logement social.

 

  • Réhabiliter l'impôt en le rendant juste et simple. La CSG et l'impôt sur les revenus doivent être fusionnés, avec un taux progressif qui s'applique à tous les revenus, sans niches et autres boucliers qui ne servent qu'aux plus riches et aux plus malins.

 

  • Revaloriser la valeur du travail, en imposant des salaires décents, dans des conditions sécurisées permettant en 35 heures de gagner de quoi vivre décemment. Le partage des fruits de la croissance doit être équitablement répartis entre les salariés et les actionnaires, et ces revenus doivent être assujettis à l'impôt de la même façon.

 

  • Renforcer la diversification des sources d'énergie en dynamisant les filières d'énergie renouvelable, notamment la biomasse et l'hydrogène, tout en poursuivant la recherche d'une consommation maîtrisée, en développant les nouvelles techniques de l'éco-construction source d'emplois nouveaux.

 

  • Retrouver le sens de la solidarité, particulièrement envers les personnes âgées dépendantes. La création d'une véritable cinquième branche de nos régimes sociaux est la garantie d'un service d'intérêt général qui évitera de livrer à la finance un pan entier de ce secteur appelé à se développer.

 

  • Redonner vie et corps à la coopération européenne, en instituant par exemple à nos frontières des espaces où la fiscalité serait harmonisée comme les droits sociaux des travailleurs frontaliers, heureusement nombreux sur nos territoires.

 

 

 

Cette année 2012 sera pour nous l'occasion de préciser ces éléments de projet, de les faire partager et d'en trouver sereinement et démocratiquement celle ou celui qui en sera le porteur.

 

Si nous y parvenons, 2011 aura effectivement été une année utile, dans une perspective de 2012 qui pourra alors être une année de rupture avec une politique nationale largement rejetée.

 

Ces éléments naturellement très « politiques » seront importants pour la vie de chacune et chacun d'entre nous. Ils ne seront pas les seuls. Pour que l'année 2011 vous soit douce et agréable, mon équipe parlementaire et moi-même vous souhaitons bonheur, santé et réussite, tant sur le plan personnel que dans les diverses responsabilités auxquelles vous consacrez votre action.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian Eckert
commenter cet article

commentaires