Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADRESSE UTILE

Permanence  Parlementaire :

8 rue Alfred Mézières
54 400    LONGWY

Tél :  03 82 26 65 15

Recherche

Texte Libre

16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 10:05
Le processus de ratification du traité de Lisbonne est en marche. C'est technique, pas très "simplifié".
De l'aveu de des auteurs du Traité Constitutionnel Européen, rejeté par les français en Mai 2005 à près de 56%, le traité de Lisbonne en est la reproduction.

Le nouveau traité est quelque peu moins mauvais... Mais l'ensemble reste bien trop médiocre :
  • Rien ou si peu sur les garanties de protection sociale.
  • Rien de rassurant sur l'avenir des services publics.
  • Rien ou si peu sur l'environnement.
  • Rien du tout sur les nécessaires harmonisations fiscales.
  • La concurrence libre et non faussée est en annexe comme "moyen".
Bien sûr, le peuple ayant au suffrage universel rejeté par la porte un texte, le voit revenir par la fenêtre de la voie parlementaire...
Nos candidats, à la Présidentielle et aux législatives, avaient promis, en cas de victopire, un nouveau référendum sur un traité renégocié.


D'une part, ce traité a été mal renégocié. D'autre part, je ne renierai pas mes engagements de campagne.

Je voterai donc Non au congrès de Versailles sur la modification constitutionnelle permettant la ratification de ce traité. Le Président a la possibilité de faire adopter cette modification de la constitution par voie référendaire.

C'est à lui, comme il l'affirme si souvent, de prendre ses responsabilités.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rl54 08/02/2008 09:20

Toutes les expressions sur le sujet sont justifiées et justifiables, les affirmations le sont moins . Le "non" au référendum a été  voté par une palette très large d'électeurs allant de l'extrême droite à l'extrême gauche  , royalistes et nationalistes compris. Donc une analyse de ce vote est très dificile et presque impossible.Néanmoins je suis d'accord avec une majorité des députés socialistes qui regrettent que ce mini traité n'ait été soumis à référendum , mais qui le voteront quand même pour débloquer l'europe .Les petites avancées que contient ce mini traité seront nécessaires pour l'avenir de l'europe.Respectons les avis des uns et des autres personne n'ayant la science infuse sur le sujet très très complexe. 

ben 29/01/2008 18:35

Je tiens à corriger le précédent propos qui tend à vider de pertinence l'argument selon lequel des motivations démocratiques anime le recours préférentiel à un référendum dans le cas précis de l'adoption du traité simplifié.Explication:Il n'est certes pas à exclure que certain(e)s souhaitent voir disparaitre ce traité quelles qu'en ait été les modifications avérées ou supposées dont il a fait l'objet et dire le contraire serait dénaturer la réalité.Toutefois, puisque ce traité simplifié est une émanation indissociable du feu-"traité constitutionnel", rejeté par les français par la voie du référendum, il apparait normal, qu'en vertù de la règle du PARRALLELISME DES FORMES, ce que le peuple français a fait seul lui peut le détruire.Il appartient donc au peuple français, par la voie du référendum, d'affirmer ou d'infirmer le choix du 29 mai 2005 en tenant compte des modifications éventuelles.Il s'agit d'un sujet complexe qu'une réfléxion hâtive est de nature à biaiser.Bien à vous.

vincent 22/01/2008 02:38

Je ne crois pas que les Français qui ont voté contre le TCE avaient pour seul but de refuser tout en bloc.Personnellement j'ai voté contre et ce n'est pas Laurent Fabius ou Henri EMMANUELLI qui ont influé sur ma position, encore  moins de Villiers ou Le pen.Je pense surtout que la construction européenne telle qu'on nous l'impose n'est pas la bonne démarche à suivre.Pourquoi ne pas réellement interroger les Français sur leur vision de l'Europe et ce qu'ils attendent d'elle?Doit on faire de l'Europe un vaste territoire de concurrence libre et non faussée ou un territoire où l'humain et ses intérêts sont mis au centre de la réflexion?Doit on faire en sorte de sacrifier les quelques acquis sociaux qui nous restent au nom de la loi du marché?Doit on considérer que les parlementaires sont représentatifs de l'ensemble de la population et sont donc les plus aptes à voter?Enfin doit on considérer que 53% des Français  ont élu Sarkozy président et sont donc d'accord avec toutes ses idées?Ce n'est pas en contournant l'avis et le vote des Français que l'Europe trouvera grâce à leurs yeux

Reporter 17/01/2008 13:28

Merci monsieur le député de ne pas renier vos engagements!! Quand à vouloir faire avancer l'Europe à tout prix, si c'est pour l'amener droit dans le mur...et l'éloigner des citoyens...attentionau retour de bâton.Effectivement, il n'y aura sûrement pas de référendum, le président craignant peut être la démocratie, et croyant peut être les français pas assez intelligent polur se prononcer une deuxième fois.Encore une fois, merci monsieur Eckert de rester fidèle à votre posture de 2005.

dramelay 16/01/2008 16:49

Ce n'est pas en constatant les avancées du traité, tout en regrettant qu'elles ne soient pas assez nombreuses que l'Europe avancera.En tout état de cause, quelque soit votre vote, il n'y aura pas de référendum. Et heureusement, les tenants du référendum use d'un argument fallacieux consistant à faire valoir le soit disant respect de la démocratie que ce mode de ratification comporte, alors que leur seul but est de ne pas adopter le traité.